EigenLayer : le protocole de restaking sur Ethereum qui change la donne – Analyse fondamentale

https://journalducoin.com/actualites/eigenlayer-protocole-restaking-ether-analyse-fondamentale/

Nous vous en avons déjà parlé plusieurs fois sur le Journal du Coin, EigenLayer est un protocole qui permet de restaker des Ethers, c’est-à-dire de les utiliser comme preuve d’enjeu sur plusieurs protocoles simultanément. Critiqué par Vitalik Buterin, glorifié par d’autres, le projet attire aujourd’hui de plus en plus d’utilisateurs et voit sa TVL monter en flèche depuis quelques semaines. En quoi consiste-t-il exactement ? Risque majeur pour l’écosystème crypto ou innovation sûre ? Opportunité pour ceux qui cherchent à maximiser leur rendement ? Essayons de répondre à ses questions en étudiant les éléments clés du projet.

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Présentation générale d’EigenLayer

EigenLayer est un protocole (un ensemble contrats intelligents déployés sur la blockchain) construit sur le réseau Ethereum. Son but est de permettre de réutiliser les ETH qui sont stakés sur Ethereum afin de sécuriser d’autres blockchains ou protocoles. Il propose un système avantageux aussi bien pour les utilisateurs qui mettent en jeu leurs tokens, que pour les protocoles qui les utilisent pour sa sécurité.

Rappel sur le staking

Pour comprendre le restaking, vous devez déjà savoir ce qu’est le staking dans le contexte d’une blockchain fonctionnant en Proof of Stake (preuve d’enjeu en français) comme Ethereum.

Sans entrer dans des détails trop techniques pour cet article, voici en quoi cela consiste.

Pour pouvoir valider des blocs, c’est-à-dire enregistrer des transactions sur la blockchain, les opérateurs qui s’en chargent (les validateurs) doivent immobiliser un certain nombre de jetons en gage de bonne foi (32 ETH pour Ethereum, soit l’équivalent d’environ 90 000 dollars Us au moment de l’écriture de ces lignes). Si jamais ils tentent de faire passer des transactions frauduleuses, tout ou partie des jetons engagés leur sont confisqués par le reste du réseau.

En contrepartie du travail qu’ils effectuent, ils touchent des intérêts sur les jetons qu’ils déposent (actuellement 3.6 % annuel sur Ethereum).

Pour que ce système fonctionne, les validateurs doivent avoir plus à perdre qu’à gagner s’ils ne font correctement leur travail. Ceci devient vrai lorsque que le coût d’attaque du réseau est élevé, c’est-à-dire qu’il y a de nombreux validateurs indépendants les uns des autres ayant engagé des sommes importantes.

Le restaking

Le restaking consiste à staker chez EigenLayer des ETH qui sont déjà engagés chez un validateur du réseau Ethereum. Il est actuellement possible de restaker des ETH natifs, mais aussi ses versions stakées liquides (stETH de Lido, rETH de RocketPool, sETH de Swell…).

EigenLayer met alors ces ETH restakés à disposition d’autres protocoles qui peuvent les « louer », afin qu’EigenLayer implémente des conditions supplémentaires à leur utilisation.

Illustration du restaking

Ceci offre divers avantages :

  • Pour les protocoles : Les protocoles qui se lancent peuvent venir profiter d’un réseau de validateurs proposant une sécurité accrue, qui nécessiterait d’engager des sommes astronomiques pour être attaqué (plusieurs milliards de dollars US). Cela répond à la problématique de la plupart des nouveaux protocoles qui, avant l’arrivée d’EigenLayer, devaient attirer beaucoup de capitaux pour devenir sécurisé, mais devait être sécurisé pour attirer ces capitaux…

    Les développeurs peuvent ainsi se concentrer sur d’autres problèmes que celui (souvent insoluble) de créer un écosystème sécurisé à partir de rien.

    Les protocoles conservent leur souveraineté tout en profitant d’une grande flexibilité.

  • Pour les restakers : cela permet d’augmenter la rentabilité de leurs ETH stakés, profitant des intérêts engendrés par la sécurisation d’Ethereum, mais aussi de ceux engendrés par la sécurisation des autres protocoles. En d’autres termes, ils gagnent des récompenses de plusieurs protocoles avec le même capital investi.

Bien entendu, ces avantages ne viennent pas sans inconvénients. En mai 2023, Vitalik Buterin en personne a mis en garde sur les problèmes que pourrait entraîner le restaking s’il était utilisé à trop grande échelle. Pour les résumer en une phrase, il pourrait avoir un impact sur la stabilité du réseau Ethereum, un problème sur des protocoles louant la sécurité d’EigenLayer pouvant se propager à l’ensemble du réseau Ethereum par effet domino. Le restaking présente donc un risque systémique.

Les cas d’usages

Les cas d’usage sont très nombreux et nous devrions voir de nombreux protocoles construits sur EigenLayer d’ici peu. Le livre blanc du protocole met en avant les usages suivants :

  • EigenDA – une couche de disponibilité de donnée décentralisée : À l’instar de Celestia, EigenLayer peut permettre d’utiliser ses ressources comme couche de Data Availability. Déjà utilisé par des protocoles comme Mantle et Celo, EigenLayer permet de réduire considérablement les frais de gas sur les layers 2 tout en profitant d’un réseau distribué et sécurisé.
  • Gestion des problèmes occasionnés par la MEV (Maximal Extractable Value) : Le Proof of Stake entraîne un problème de réorganisation des transactions dans les blocs par les validateurs qui veulent en extraire plus de valeur ou censurer le réseau. Pour pallier à ce problème, les protocoles peuvent utiliser EigenLayer pour mettre en place des séquenceurs décentralisés chargés d’organiser les transactions à valider, évitant que leur ordre soit manipulé.
    • Bridge : EigenLayer peut être utilisé par les layers 2 d’Ethereum pour mettre en place des bridges plus rapides et plus sûrs, qu’ils s’agissent d’optimistic rollup ou de ZK rollup.

    Il est aussi évoqué qu’EigenLayer puisse servir à construire des oracles, à des conditions bien précises.

    Cas d’usage d’Eigenlayer (source : IOSG Ventures)

    Histoire, équipe et investisseurs

    Eigenlayer est développé par EigenLabs, une start up américaine fondée en 2021 par Sreeram Kannan, alors professeur à l’Université de Washington.

    EigenLabs regroupe une équipe de 32 personnes passionnées de mathématiques et de cryptographie, principalement constituée d’ingénieurs, basés à Seattle et Washington. Tous montrent patte blanche en rendant leur identité publique, et vous pouvez retrouver les noms et les profils ici.

    Le projet a levé un total de plus 64,4 millions de dollars US en de 3 tours de financement :

    • un montant non public en mai 2022
    • 14.4 millions de dollars US en aout 2022.
    • 50 millions de dollars US en fevrier 2023

    Parmi les 13 investisseurs, on retrouve plusieurs Ventures Capital connus de l’écosystème crypto tels que Polychain, Coinbase Venture, Blockchain Capital et WAGMI Ventures.

    EigenLayer a été lancé le 14 juin 2023, avec une limite de 9 600 ETH restakés le temps de gérer l’afflux des fonds et d’étalonner le protocole. Ces limites ont été relevées au fil du temps, portée à 200 000 ETH jusqu’au 5 février 2024. Du 5 au 9 février 2024, EigenLayer a supprimé les limites et plus de 2.2 millions d’ETH se sont engouffrés sur le protocole en 4 jours.

    Source : ici

    Sa TVL s’est envolée pour atteindre les 7.2 milliards de dollars US aujourd’hui. Vous verrez dans le paragraphe suivant que cela n’est pas dû au hasard.

    TVL d’EigenLayer (source : Defillama)

    Système de points et écosystème

    Surfant sur la tendance actuelle, EigenLayer incite à venir restaker des ETH sur son protocole en distribuant des points à ceux qui le font, au prorata du nombre de jetons engagés.

    N’ayant pas encore lancé de token, de fortes rumeurs courent sur le fait que ça ne serait tarder, et qu’un airdrop pourrait être distribué en fonction des points obtenus.

    D’autres bruits de couloirs laissent entendre que les projets qui s’appuient sur EigenLayer pourraient, eux aussi, suivre la mode et distribuer des jetons gratuitement à ceux qui restakent leur ethers. C’est d’ailleurs ce qu’a fait Altlayer récemment.

    Aux vues de l’explosion de la TVL à la levée des limites imposées par EigenLayer, force est de constater que les rêves de richesse et l’avidité des investisseurs auront sûrement facilement raison des inquiétudes soulevées par Vitalik Buterin et les autres membres de la fondation Ethereum.

    Si l’écosystème se développe, il est loin d’être aussi large que certains autres et compte pour l’instant une quarantaine de projets. À lui seul, il ne suffit clairement pas à expliquer l’engouement des utilisateurs pour le protocole.

    Écosystème d’EigenLayer

    Le mot de la fin

    EigenLayer était l’un des projets les plus attendus de 2023, et ce début d’année 2024 semble confirmer l’intérêt du public pour le restaking.

    Les avantages qu’il propose pour les restakers comme pour les développeurs et les projets émergents sont indéniables, mais ont tendance à faire oublier qu’il fait peser une réelle menace sur l’écosytème Ethereum dans son ensemble.

    En effet, il ne fait aucun doute qu’actuellement, ce sont les rendements boostés qui attirent les utilisateurs. Le fait qu’ils ne soient pas encore chiffrables favorise largement les rêves de richesse et l’envie de mettre des œillères pour oublier les risques.

    Si, en connaissance de cause, vous voulez en être, nous vous proposons des techniques pour optimiser votre rendement au maximum ici et .

    Le sujet est largement débattu au sein de la communauté, et nous espérerons que des précautions seront prises pour que le système ne s’écroule pas comme un château de carte en cas de problème.

    Quoi qu’il en soit, risque et instabilité sont termes qui ne sont pas près de disparaître du jargon des cryptomonnaies…

    Vous avez la passion des cryptos, et vous aimeriez faire grandir votre patrimoine immobilier ? La tokenisation peut vous permettre de générer un rendement régulier basé sur des biens immobiliers réels sans les inconvénients d’une rente locative

    Lien commercial

      L’article EigenLayer : le protocole de restaking sur Ethereum qui change la donne – Analyse fondamentale est apparu en premier sur Journal du Coin.

      Zetachain : la blockchain qui les connecte toutes – analyse fondamentale

      https://journalducoin.com/actualites/zetachain-la-blockchain-qui-les-connecte-toutes-analyse-fondamentale/

      Le 1ᵉʳ février 2024, après plusieurs mois de mise au point, la blockchain Zetachain lançait son mainnet et profitait de l’occasion pour récompenser avec un airdrop une partie des utilisateurs ayant contribué au testnet. Le but du projet ? Proposer une blockchain de layer 1, supportant des contrats intelligents omnichains génériques, c’est-à-dire capables de connecter toutes les blockchains. L’idée est de créer un écosystème unifié, ou les dApps et les utilisateurs peuvent utiliser les jetons de toutes les blockchains, le tout sans avoir besoin de bridge. Penchons-nous ensemble sur les points essentiels du projet, afin de voir plus en détails ce qu’il propose et comment il fonctionne.

      Temps de lecture estimé : 9 minutes

      Présentation du projet et cas d’application

      Le projet en quelques mots

      ZetaChain est à la fois une blockchain de couche 1 et une plateforme de contrats intelligents avec une connectivité intégrée à toutes les blockchains.

      Les smart contracts y sont ominchains, ce qui signifie qu’ils peuvent gérer des actifs et des données sur n’importe quelle blockchain, même celles qui n’ont pas de capacités natives de contrats intelligents. Cette interopérabilité agnostique à la chaîne, les rend capables d’interagir avec toutes les blockchains : Ethereum et tous ses rollups, mais aussi tous l’écosystème Cosmos avec l’Inter Blockchain Communication (IBC), ou encore Bitcoin et ses forks (Dogecoin, …), Solana ou Algorand …

      En d’autres termes, les dApps développées sur Zetachain peuvent se connecter à toutes les blockchains et interagir avec les dApps qu’elles hébergent, offrant un accès simple, transparent et sécurisé à toutes les cryptomonnaies.

      Du point de vue technique, Zetachain est une blockchain fonctionnant en Proof of Stake, construite à partir du Cosmos SDK et du mécanisme de consensus Tendermint PBFT. Ceci lui permet d’avoir un temps de bloc très court (environ 5 secondes) et de pouvoir gérer jusqu’à 4000 transactions par seconde dans des conditions de fonctionnement optimales.

      Zetachain comporte une couche d’exécution compatible avec la machine virtuelle d’Ethereum (EVM) appelée zEVM. Ainsi, les développeurs peuvent utiliser du Solidity standard. Ils doivent cependant suivre des exigences spécifiques pour créer des contrats omnichains. Ils peuvent aussi utiliser une alternative à ces derniers, appelée Cross-Chain Message (CCM) Passing. Le CCM transmet des messages de données et de valeurs entre les blockchains, en utilisant Zetachain comme intermédiaire. Ceci permet de faire communiquer des smart contracts déployés sur différentes blockchains, plutôt que d’utiliser un smart contract omnichain.

      Lors d’interactions entraînant des événements sur des blockchains externes, ces derniers s’exécutent directement sur les blockchains concernées.

      Architecture de Zetachain

      À l’instar de nombreuses blockchains, l’architecture de ZetaChain consiste en un réseau distribué de nœuds appelés validateurs.

      En plus de gérer la Zetachain, ces derniers observent les blockchains externes et les événements qui s’y déroulent, et doivent parvenir à un consensus sur leurs états. Ils sont aussi responsables de la mise à jour des états des chaînes externes par le biais d’une signature à clés distribuées.

      Chaque validateur contient un ZetaCore et un ZetaClient :

      • Le ZetaCore est en charge de la production des blocs et de la gestion du World State.
      • Le ZetaClient observe les événements sur les chaînes externes et signe les transactions envoyées à ces chaînes.
      Architecture de Zetachain (source : https://www.zetachain.com/docs/architecture/overview/)
      Architecture de Zetachain (source : https://www.zetachain.com/docs/architecture/overview/)

      Les validateurs peuvent jouer trois rôles différents :

      • Les validateurs de base : ce sont eux qui valident les blocs de la Zetachain
      • Les observateurs : comme leur nom l’indique, ils surveillent les transactions, les événements et les états des chaînes externes. Ils sont divisés en deux sous-groupes : les séquenceurs et les vérificateurs. Les séquenceurs observent les actions externes pertinentes et les rapportent aux vérificateurs. Ceux-ci les vérifient et votent afin d’obtenir un consensus.
      • Les signataires TSS : ils utilisent un Threshold Signature Scheme (TSS) (système de signature à seuil), une méthode de vérification de signature numérique multi-parties. Ils signent les transactions à l’aide d’une fraction de la clé nécessaire pour les valider. Un certain nombre de fractions d’une clé est nécessaire pour qu’une signature soit acceptée (par exemple 6 sur 10).

      Les cas d’usages

      Dans son livre blanc, Zetachain liste plusieurs cas d’usage sans être exhaustif :

      • Créer des smart contracts pour gérer des actifs sur des blockchains qui ne supportent pas les contrats intelligents (Bitcoin, Monero…)
      • Créer des Automated Market Maker (AMM) cross chain
      • Déployer des NFT multichain
      • Rendre l’identité on-chain interchain
      • Permettre d’utiliser n’importe quelle cryptomonnaie et payer facilement
      Cas d'usage de Zetachain (source: https://www.zetachain.com/)
      Cas d’usage de Zetachain (source: https://www.zetachain.com/)

      Histoire, équipe et investisseurs

      Les premières traces publiques de Zetachain remontent au 15 décembre 2021, date du premier article du blog présentant le projet. L’équipe derrière le projet est anonyme, mais ses membres auraient travaillé précédemment pour Coinbase et sur le Basic Attention Token (BAT).

      On retrouve plusieurs anciens employés de Coinbase impliqués dans Zetachain, notamment Nathalie McGrath (ancienne DRH de Coinbase) et Juan Suarez (ancien conseiller interne) qui on servi de conseillers à l’équipe, et Dan Romero qui fait partie des premiers investisseurs.

      Force est de constater que l’équipe savait frapper aux bonnes portes, puisqu’elle a levé assez de fonds (montant non public) pour faire avancer le projet après la publication de son livre blanc le 9 mars 2022. En plus de Dan Romero, on trouve plusieurs figures connues de l’écosystème parmi les investisseurs, dont Sam Rosenblum (Polychain Capital), John Yi, JD Kanani (Polygon) et HwiSang Kim (ancien CIO de Hashed).

      En août 2023, ZetaChain a réalisé un deuxième round de financement et a réussi à récolter 27 millions de dollars US auprès de divers Venture Capital dont Blockchain.com, Human Capital, Vy Capital, Sky9 Capital, Jane Street Capital, VistaLabs, CMT Digital, Foundation Capital, Lingfeng Capital, GSR et Krust.

      Le testnet a été lancé en août 2022 et a rapidement attiré de nombreux utilisateurs, notamment les chasseurs d’airdrops en raison des récompenses promises. Au total, plus de 3 millions de portefeuilles différents ont participé.

      Le mainnet, initialement prévu pour le 19 décembre 2023, a finalement été lancé avec un peu de retard le 1 février 2024.

      Tokenomics, roadmap et écosystème

      Tokenomics

      Comme promis, une grande partie des utilisateurs du testnet (800 000 wallets) ont été récompensés par un airdrop de 31.5 millions de jetons ZETA lors du lancement du mainnet.

      Ce jeton natif du réseau et conçu pour être multichaîne à plusieurs utilités :

      • Participer à la sécurité du réseau via le staking
      • Participer à la gouvernance via des votes
      • Payer les frais de gas sur Zetachain et d’autres blockchain
      • Représenter la valeur des jetons pouvant être transférés d’une blockchain à l’autre.

      Le nombre de jeton ZETA initial est de 2,1 milliards, avec une inflation prévue d’environ 2,5 % par an après quatre ans. La distribution du jeton est répartie et étalée dans le temps de la sorte :

      PourcentageRôlePlanning de distribution
      10 %Réserve assurant la croissance du nombre d’utilisateurs : elle sert à assurer des airdrops et des récompenses communautaires.4.5 % au lancement puis 0.2 % par mois pendant 5 mois après le 1ᵉʳ mois.
      Ensuite 1/36 par mos pendant 36 mois.
      12 %Fonds de croissance de l’écosystème : pour distribuer des ZETA aux partenaires et aux développeurs.1.5 % au lancement suivi 1/42 par mois pendant 42 mois 6 mois après le lancement
      10 %Pour les récompenses de bloc distribuées aux validateursPermets de récompenser les validateurs pendant 4 ans
      5.5 %Pour distribuer des rendements en ZETA aux fournisseurs de liquidité.3 % au lancement et 1/48 par mois pendant 4 ans
      24 %Trésorerie du protocole : Pour financer le développement du protocole2 % au lancement puis 1/36 par mois un an après le lancement
      22.5 %Pour récompenser ceux qui contribuent le plus au développement et à la croissance de ZetaChain.Commence 6 mois après le lancement avec 1/18 par mois pendant 6 mois suivi de 1/36 par mois pendant 2 ans.
      16 %Pour les investisseursCommence 6 mois après le lancement avec 1/18 par mois pendant 6 mois suivi de 1/36 par mois pendant 2 ans.
      Distribution initiale des jetons ZETA

      La tokenomics comprend donc une part importante de jetons destinés à faire grandir le projet, distribués progressivement.

      Roadmap et écosystème

      Si le projet est déjà bien avancé, sa roadmap n’en reste pas moins chargée et de nombreuses améliorations devraient être implémentées. Aucun délai de réalisation n’a cependant encore été rendu public pour toutes les fonctionnalités listées sur l’image ci-dessous.

      L’une des priorités de l’équipe doit pour le moment être d’attirer du monde et des liquidités, ce qui peut expliquer que Zetachain ait mis en place un système de points (XP) sur le mainnet comme il l’avait fait sur le testnet, suivant la mode du moment pour inciter à l’utilisation du réseau.

      Roadmap de Zetachain
      Roadmap de Zetachain

      L’écosystème est déjà assez développé pour une blockchain qui vient de se lancer, avec plus de 200 dApp et partenaires.

      Le mot de la fin

      Si Zetachain est un projet prometteur qui ambitionne d’unifier l’écosystème crypto, il est loin d’être le seul à avoir cet objectif.

      D’autres, comme LayerZero, Axelar ou Wormhole, s’approchent grandement de ce que permettent les Cross-Chain Message (CCM) de Zetachain, avec des solutions technologiques différentes.

      Le projet est cependant un pionnier en ce qui concerne les smart contracts omnichains.

      Les performances des premiers jours de son mainnet laissent cependant penser que certaines améliorations sont encore nécessaires pour que les utilisateurs puissent avoir une expérience agréable et sans bug.

      Nous verrons dans les semaines qui viennent si le réseau arrive à supporter sa charge. Comme de nombreux projets, Zetachain a réservé une partie de ses tokens pour attirer de nouveaux utilisateurs et étendre son écosystème. Reste à voir si ces derniers seront au rendez vous ou préféreront se tourner vers d’autres solutions.

      Vous avez la passion des cryptos, et vous aimeriez faire grandir votre patrimoine immobilier ? La tokenisation peut vous permettre de générer un rendement régulier basé sur des biens immobiliers réels sans les inconvénients d’une rente locative

      Lien commercial

      L’article Zetachain : la blockchain qui les connecte toutes – analyse fondamentale est apparu en premier sur Journal du Coin.

      Jupiter (JUP) : l’agrégateur de DEX de Solana – Analyse fondamentale

      https://journalducoin.com/actualites/jupiter-jup-lagregateur-de-dex-de-solana-analyse-fondamentale/

      Si vous suivez un peu l’actualité crypto, vous avez sûrement entendu parler de Solana ces derniers temps, et plus particulièrement de Jupiter, qui a fait du bruit cette semaine avec deux airdrops exceptionnels : celui du WEN et celui du JUP. Mais que propose réellement cet agrégateur de DEX ? La plateforme est-elle révolutionnaire ou fait-elle seulement parler d’elle en arrosant de jetons ses utilisateurs ? Pour vous aider à y voir plus clair, étudions ensemble les éléments clés de ce projet.

      Temps de lecture estimé : 8 minutes

      Proposition de valeur et utilisation de la plateforme

      Les fonctionnalités offertes par Jupiter

      L’agrégateur de DEX

      Jupiter est un agrégateur de plateformes d’échanges décentralisées (DEX et AMM) construit sur la blockchain Solana. Il rassemble toutes les sources de liquidité de Solana en un seul endroit. Son but est de permettre à ses utilisateurs de trouver la meilleure offre possible lorsqu’ils souhaitent échanger une cryptomonnaie contre une autre.

      Pour ce faire, Jupiter compare en temps réel les offres de différentes plateformes (une vingtaine) et teste diverses possibilités pour proposer le meilleur chemin possible à ses utilisateurs.

      Celui-ci peut inclure plusieurs swaps intermédiaires, sur différentes plateformes, comme le montre l’exemple ci-dessous d’un utilisateur qui voudrait échanger 1000 jetons JUP contre des mSOL.

      Ici, Jupiter propose de diviser les jetons JUP en 2 lots : 20 % sont échangés sur Orca contre des USDC avant d’être échangés contre des SOL sur Raydium ; les 80 % restant sont échangés directement contre des SOL sur Raydium. Enfin ,es SOL sont échangés contre des mSOL sur Sanctum.

      Bien sûr, toute cette démarche se fait automatiquement à partir du moment où l’utilisateur signe la transaction après avoir cliqué sur le bouton « Swap ».

      Les autres fonctionnalités

      Au fil du temps, Jupiter a élargi son offre pour inclure divers produits. Aujourd’hui, la plateforme permet de :

      • Automatiser des achats planifiés pour faire du Dollar Cost Averaging (DCA)
      • Placer des ordres à cours limité.
      • Trader des produits dérivés (futures)
      • Participer au lancement de nouveaux projets via un launchpad.
      • Transférer des jetons entre différentes blockchains (bridge)

      Jupiter est donc une plateforme assez complète, qui tend à proposer des services de plus en plus proches de ce qu’offrent des CEX comme Binance, le tout de manière décentralisée.

      Utilisation de la plateforme

      Avec un volume d’échange total de plus de 66 milliards de dollars US, force est de constater qu’une grande partie de l’activité ayant eu lieu sur la plateforme a fait suite à l’annonce de l’airdrop du jeton JUP, faite en novembre 2023.

      Sur le graphique ci-dessous, on peut effectivement remarquer que les volumes d’échanges enregistrés en décembre 2023 sont supérieurs aux volumes cumulés ayant eu lieu sur les douze mois précédents !

      Volumes d’échanges sur Jupiter (source : https://station.jup.ag/stats/month)

      L’adoption n’est donc pas « naturelle » et, bien que d’autres phases d’airdrop soit programmée pour les années qui suivent, il est difficile de savoir si les volumes resteront les mêmes.

      Néanmoins, Jupiter est de loin l’agrégateur de DEX le plus utilisé de la blockchain Solana, et ceci même avant l’annonce de l’airdrop. La plateforme traite plus de 50 % des échanges y ayant lieu, et plus de 80 % si on ne compte pas les bots.

      Répartition des échanges ayant lieu sur Solana (source : https://dune.com/ilemi/solana-dex-metrics)

      Ainsi, à l’heure actuelle, Jupiter ne fait face à aucun concurrent sérieux sur Solana. La plupart des plateformes ayant la même fonction se concernent sur l’écosystème Ethereum (Defillama Swap, Paraswap, 1inch, etc…)

      Histoire, équipe et investisseurs

      Lancé en 2021, Jupiter a été fondé par Meow (alias @weremeow sur X), qui se prononce « miaou » en français en référence au miaulement des chats. Interviewer plusieurs fois à Singapour, son visage est connu mais sa véritable identité reste confidentielle.

      Illustration de Jupiter où les chats sont omniprésents, en hommage à son fondateur
      Illustration de Jupiter où les chats sont omniprésents, en hommage à son fondateur

      Ancien étudiant en économie, il annonce avoir un parcours de plus de 10 ans dans l’univers crypto.

      Il déclare notamment avoir été le principal conseiller d’Instadapp, de Kyber et de Blockfolio. Il a aussi fait partie de l’équipe qui a lancé le wBTC, la version « wrapped » de Bitcoin sur Ethereum. Enfin, il a aussi été l’un des premiers contributeurs et cofondateur de Handshake.

      Il a créé Raccoons Labs, l’entité qui a développé Jupiter, mais aussi Meteora, un autre protocole sur Solana.

      Le reste de l’équipe reste inconnu, ainsi que les investisseurs qui ont posé de l’argent pour supporter le projet. Meow certifie cependant qu’aucun JUP ne leur a été distribué ni réservé.

      Tokenomics, airdrop et roadmap

      Comme nous l’avons vu plus haut, Jupiter vient de lancer son jeton, le JUP. D’après son fondateur, il n’a pas été créé pour être utile, mais seulement pour avoir de la valeur, deux choses qui ne sont pas forcément liées d’après lui. Il pourrait cependant servir à prendre part à des votes de gouvernance.

      La tokenomics est assez simple : il y aura un total de 10 milliards de JUP, dont 5 milliards seront pour la team, et 5 milliards seront pour la communauté.

      Distribution du token JUP (source : https://twitter.com/SolanaFloor/status/1752338458570543366)

      Il y a actuellement un total de 2,5 milliards de jetons disponibles, dont 1.35 milliards sont en circulation. Un 1 milliard a été airdroppé à la communauté. Avec un prix qui tourne aux alentours des 0.70 dollars US, cela représente environ 700 millions de dollars US tombés du ciel !

      Les 7,5 milliards restants sont stockés sur des colds wallets à multisignatures en attendant la suite.

      Trois airdrops d’un milliard de jetons chacun auront lieu au cours des 3 années qui suivent, chaque 31 janvier. Si vous avez raté la première tournée, il n’est pas trop tard pour farmer les suivantes ! Le milliard de jetons JUP restant sera mis à la disposition des contributeurs de la communauté par le biais de subventions.

      Concernant les 5 milliards de jetons destinés à la team, « seulement » 2 milliards sont réservés aux membres actuels, qui n’y auront accès qu’après une période de vesting de 2 ans (pendant laquelle ils doivent continuer à faire partie de l’équipe pour y avoir droit). Deux milliards sont destinés aux futurs membres et investisseurs. Enfin, le dernier milliard est destiné à servir de réserve de liquidité pour l’équipe.

      Le mot de la fin

      Jupiter est plateforme très agréable à utiliser, et dont l’utilité n’est plus à démontrer.

      L’équipe fait pour l’instant un sans faute, que ce soit en ce qui concerne son positionnement sur le marché des agrégateurs de DEX, sur le timing de son airdrop ou sur la façon dont il remercie ses utilisateurs.

      Loin d’être la première plateforme du genre à faire un airdrop et il est néanmoins très difficile de se projeter quant à l’évolution du prix du jeton. De nombreux facteurs sont à prendre en compte (comportement des utilisateurs, économie, géopolitique, fiabilité de Solana…) et nous n’avons malheureusement pas de boule de cristal.

      L’histoire a montré qu’une envolée du prix était tout aussi possible qu’une chute monumentale :

      • les heureux élus ayant reçu l’airdrop initial de 1000 dollars US d’UNI (Uniswap) et qui ont attendu quelques mois avant de revendre ont pu en tirer 20 000 dollars US.
      • les chanceux qui ont reçu l’airdrop de Paraswap (PSP) et qui n’ont toujours pas vendu ont perdu plus de 98 % de la valeur initiale de leur allocation.

      Nous vous laissons donc seul juge, et , en cas de doute, vous pouvez toujours en vendre la moitié et garder l’autre…

      Enfin, si vous disposez d’un peu de liquidité sur le réseau, vous pouvez consacrer un peu de temps tout au long de l’année à faire du volume e à utiliser les différentes fonctionnalités de l’agrégateur de swap pour tenter de décrocher une part du prochain airdrop. Les frais de la blockchain Solana étant parmi les plus faibles du marché, cela ne devrait pas vous coûter trop cher.

      L’article Jupiter (JUP) : l’agrégateur de DEX de Solana – Analyse fondamentale est apparu en premier sur Journal du Coin.

      Dymension : le réseau de blockchains modulaires construit pour les RollApps

      https://journalducoin.com/actualites/dymension-le-reseau-de-blockchains-modulaires-construit-pour-les-rollapps/

      Dymension est un projet qui fait actuellement beaucoup de bruit, avec un airdrop imminent pour plus d’un million de portefeuilles, utilisateurs de différentes blockchains. Mais de quoi s’agit-il ? Révolution technologique ou simple memecoin ? Les heureux élus doivent-ils vendre leurs jetons ou les conserver ? Penchons-nous ensemble sur les différents aspects de ce réseau de blockchains modulaires pour que vous puissiez en décider par vous-même.

      Temps de lecture estimé : 8 minutes

      Histoire de Dymension, équipe et investisseurs

      Le projet est né en 2022 et a été développé par Dymension Labs, une entreprise basée à Tel Aviv en Israël.

      Actuellement dirigée par Yishay Harel, l’un de ses cofondateurs, la société a levé 6.7 millions de dollars US en un round en février 2023 pour mener à bien sa mission. Au total, ce sont 5 partenaires qui ont investi (Big Brain Holdings, Stratos, Shalom Meckenzie de DraftKings, Matchbox, et Cogitent Ventures) et qui toucheront une part conséquente de la supply du jeton associé au projet : le DYM.

      Le reste de l’équipe reste assez discret puisque nous n’avons pas trouvé d’information les concernant, mis à part Barry alias @shaolin_flow sur X. D’après lui, la team serait constituée d’ingénieurs et de « business people » ayant travaillé auparavant sur les preuves à divulgations nulles de connaissance puis dans l’écosystème Cosmos. D’après Crunchbase, l’équipe serait composée de moins de 10 personnes, qui doivent cependant être efficaces puisqu’elles ont livré le projet en moins d’un an.

      Toutes les crypto à portée de clic

      Les investissements dans les cryptos sont très volatils et ne sont pas réglementés dans certains pays de l’UE. Aucune protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut etre appliquée.

      Proposition de valeur et Objectif de Dymension

      Dymension, un réseau de blockchains modulaires

      Dymension est un réseau de blockchains modulaires, facilement déployables, appelées RollApps.

      Pour comprendre le projet, il faut tout d’abord revenir sur le concept de blockchain modulaire. Même si ceux d’entre vous qui ont étudié Celestia (voir cet article) sont déjà familiers avec cette technologie, un petit rappel ne fait jamais de mal.

      Contrairement aux blockchains « traditionnelles » dites monolithiques comme Bitcoin ou Ethereum, les blockchains modulaires séparent les couches de disponibilité de données, d’exécution et de règlement. Voici leurs rôles respectifs et comment elles s’articulent avec Dymension :

      • Couche de disponibilité des données (Data Availability Layer) : Cette couche est responsable de la gestion et de la distribution des données à travers le réseau des blockchains modulaires. Elle s’assure que toutes les transactions et les données nécessaires au bon fonctionnement du réseau sont disponibles pour tous ses acteurs.

        Dans le cas de Dymension, ce sont les RollApps qui décident sur quelle blockchain elles souhaitent que leurs données soient publiées, même si pour l’instant c’est Celestia qui est largement mise en avant.

      • Couche de règlement (Settlement Layer) : Elle traite les transactions qui sont réalisées sur la couche d’exécution, en les vérifiant et en les validant.

        C’est le rôle de la blockchain Dymension, aussi appelée Dymension Hub.

      • Couche d’exécution (Execution Layer) : C’est la couche qui est responsable de l’exécution des contrats intelligents et des transactions.

        Ce sont les RollApps qui jouent ce rôle. Ce terme, mélange de « Rollup » et de « dApp », est spécifique au projet. Il désigne les blockchains développées avec le kit fourni par Dymension, le RollApp Development Kit (RDK), lui-même dérivé du Cosmos Software Development Kit (SDK). Avec ce kit et d’après l’équipe de Dymension, il serait possible de déployer une nouvelle RollApp en quelques minutes seulement.

        Les RollApps sont ce avec quoi les utilisateurs vont interagir, constituant en quelque sorte la partie front-end du projet.

      Pour faire simple, Dymension est une blockchain modulaire qui se charge du règlement des transactions qui sont exécutées par des RollApps, tandis que Celestia (ou une autre DA layer) assure la disponibilité des données.

      En plus de s’approprier le SDK, Dymension a aussi retravaillé l’IBC (Inter Blockchain Communication) de Cosmos, proposant l’Inter RollApp Communication (IRC). Ceci permet aux RollApps de communiquer facilement entre elles, mais aussi avec toutes les blockchains de l’IBC par l’intermédiaire du Dymension Hub, créant ainsi un véritable écosystème.

      Aussi, en hommage à Cosmos qui vise à construire l’« Internet des blockchains », Dymension revisite son objectif et ambitionne de développer l’« Internet des RollApps ».

      Quelques détails techniques

      Dymension est une blockchain fonctionnant en Proof of Stake.

      Pour pouvoir profiter de la sécurité offerte par Dymension, les RollApps doivent acheter un certain nombre de tokens DYM et les déléguer aux validateurs du réseau. C’est ce qui constituera l’utilité principale du jeton avec le droit de vote pour la gouvernance.

      Dymension prévoit aussi de jouer le rôle d’Automated Market Marker (AMM) et de Hub de liquidité, à l’instar de ce que propose Osmosis pour Cosmos.

      Les RollApps fonctionnent sur le modèle des optimitics rollups, dans le sens où ils supposent que les toutes transactions sont correctement exécutées et non frauduleuse, à moins que l’inverse ne soit démontré par une preuve de fraude, calculée durant la période de contestation.

      Si c’est le cas, les transactions sont alors annulées. Le fraudeur est puni en perdant tout ou partie des DYM qu’il avait stakés, qui sont remis à celui qui a calculé la preuve de fraude.

      Tokenomics, airdrop et roadmap

      En ce qui concerne son jeton, Dymension prévoit un total initial d’un milliard de DYM, distribués sur 5 ans.

      Le jeton sera inflationniste, avec une émission dynamique basée sur la proportion de jetons DYM mis en staking par rapport à l’offre totale. L’objectif du projet est d’avoir 67 % de ses jetons stakés. En dessous de l’objectif, l’émission augmentera (10 % annuel maximum) et au-dessus, elle diminuera (1 % annuel minimum).

      Un mécanisme de burn est prévu lors des bridges vers Dymension et des swaps utilisant l’AMM.

      La distribution prévue est la suivante :

      • 8 % pour le public : 7 % sont dédiés à l’airdrop et 1 % aux utilisateurs du testnet. Les 2 tiers de l’airdrop sont alloués au stakers de jeton TIA de Celestia, tandis que le reste est réparti entre les stakers d’ATOM, d’OSMO, les utilisateurs d’Arbitrum, d’Optimism, de Base, de Blas, de Solana ainsi qu’aux détenteurs de certains NFT. Plus d’un million de portefeuilles sont concernés et la période pour réclamer leur allocation s’est terminée le 21 janvier (trop tard !).
      • 33 % pour les incitations : fonds réservés pour inciter à utiliser l’écosystème, avec des « RollDrop » prévus et des récompenses pour l’AMM.
      • 20 % pour l’écosystème et la recherche et développement : ces jetons sont destinés à la Fondation Dymension, afin qu’elle développe l’écosystème tout en garantissant les intérêts à long terme
      • 5 % pour une cagnotte communautaire : il s’agit d’une trésorerie à long terme pour le protocole. Aucun autre détail n’est fourni concernant son utilisation.
      • 14 % pour les investisseurs et 20 % pour la team : ils commenceront à recevoir leurs jetons douze mois après le lancement.

      Concernant la suite du projet, aucune feuille de route officielle n’a été rendue publique depuis septembre 2022. Il semblerait que l’objectif principal soit de créer une communauté de développeurs dans un premier temps (afin qu’ils déploient des RollApps), suivi des utilisateurs.

      D’un point de vue technique, la team travaille aussi sur l’élaboration de fonctionnalités plus complexes pour les RollApps.

      Le mot de la fin

      D’une manière générale, Dymension n’invente rien, mais reprend ce qui existe déjà et le retravaille. L’équipe a su piocher à droite à gauche pour s’approprier différentes technologies existantes afin d’atteindre ses objectifs.

      Le projet est l’un des premiers à se positionner comme couche de règlement dans l’écosystème modulaire de Celestia, mais fait face à des concurrents sérieux qui ont plus ou moins les mêmes ambitions (Osmosis, Neutron…).

      Solide techniquement parlant, ce sont sûrement les campagnes de marketing auprès des développeurs et des utilisateurs qui feront une différence quant à son futur succès. Les investisseurs y mettront certainement du leur, afin que leurs allocations aient suffisamment de valeur lorsqu’ils y auront accès pour qu’ils puissent récupérer leur mise.

      Au moment de l’écriture de ces lignes, le DYM s’échange à environ 3 dollars US (futures). L’avenir nous dira si ceux qui comptent investir ou conserver leur airdrop auront eu raison ou tort…

      Grâce à eToro, vous pouvez investir sereinement dans les cryptos comme dans les actions ou même sur les ETF, en bénéficiant de la sécurité d’une plateforme auditée et régulée en France

      Les investissements dans les cryptos sont très volatils et ne sont pas réglementés dans certains pays de l’UE. Aucune protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut etre appliquée.

      L’article Dymension : le réseau de blockchains modulaires construit pour les RollApps est apparu en premier sur Journal du Coin.

      Linea : le rollup zkEVM de ConsenSys – Analyse Fondamentale

      https://journalducoin.com/actualites/linea-rollup-zkevm-consensys-analyse-fondamentale/

      Farmeur d’airdrop, amateur de DeFi ou simplement amoureux de blockchains et de cryptomonnaies, vous avez sûrement déjà entendu parler de Linea et c’est normal ! En plein dans l’air du temps, il s’agit d’un layer 2 d’Ethereum qui a lancé son mainnet il y a quelques mois à peine, et qui ne cesse d’attirer de plus en plus capitaux et d’utilisateurs. En quoi ce projet se démarque-t-il de la concurrence ? Comment compte-t-il tirer son épingle du jeu ? Hype éphémère ou parti pour durer ? Penchons-nous ensemble sur les points essentiels du projet pour essayer d’y voir plus clair.

      Temps de lecture estimé : 8 minutes

      Histoire de Linea, équipe et investisseurs

      Linea est une seconde couche d’Ethereum, visant à palier les problèmes principaux du réseau que sont la scalabilité et les frais de transactions élevés, et qui ne datent pas d’hier.

      Bien que son mainnet ne soit accessible que depuis juillet 2023, il s’agit en effet d’un projet de longue haleine, aboutissement de quatre années de recherche et de développement intensifs menés par les équipes de la société ConsenSys.

      Si ce nom ne vous est pas inconnu, c’est n’est pas un hasard. Il s’agit en effet de la société qui se cache derrière le portefeuille Metamask, fondée en 2014 par Joseph Lubin, l’un des cofondateurs d’Ethereum.

      Logo de ConsenSys

      Consensys fait aujourd’hui partie des plus gros acteurs de l’écosystème. Avec plus de 726 millions de dollars US levés au fil des années, l’entreprise est soutenue par des investisseurs de renom, tels que Microsoft, Coinbase, HSBC, UBS, ou encore Mastercard.

      Évaluée à 7 milliards de dollars en 2022, elle n’a pas eu besoin de faire une levée de fonds spécifique pour Linea. Avec plus de 1000 employés, on ne doute pas que le groupe dispose des ressources nécessaires pour mener le projet à son terme.

      C’est le Français Nicolas Liochon, chez Consensys depuis 2018 et en charge du service recherche et développement, qui dirige l’équipe qui travaille sur Linea.

      De plus, ConsenSys a créé la Linea Ecosystem Investment Alliance (EIA), un consortium composé d’une trentaine de sociétés de capital-risque dont l’objectif est de soutenir financièrement les projets prometteurs souhaitant se lancer sur le réseau.

      Toutes les crypto à portée de clic

      Les investissements dans les cryptos sont très volatils et ne sont pas réglementés dans certains pays de l’UE. Aucune protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut etre appliquée.

      Le concept et la technologie du projet

      Les rollups

      Linea (layer 2) est un rollup d’Ethereum (layer 1). En d’autres termes, il s’agit d’une blockchain qui déplace une partie de l’activité d’Ethereum hors de son réseau. Elle traite les transactions de son côté, avant de les regrouper et les « compresser », pour les envoyer en une seule transaction sur le layer 1. Ceci réduit la charge du layer 1 Ethereum, augmentant ainsi sa capacité de traitement tout en profitant de sa sécurité.

      Il existe actuellement deux types de rollup sur Ethereum : les optimistics rollup et les zk rollup.

      Le côté « optimiste » des premiers vient du fait qu’ils considèrent à priori que les transactions validées par le rollup sont correctes. Il faut calculer une preuve de fraude pour démontrer l’inverse, dans la limite de temps imparti (souvent 7 jours). Ceci représente un inconvénient pour les utilisateurs qui doivent patienter durant ce délai lorsqu’ils veulent retirer leur fonds vers Ethereum.

      Linea a choisi la seconde option en développant un zk rollup, solution plus perfectionnée que la première. Ici, une preuve de validité est générée pour assurer que les transactions sont bien correctes avant d’être envoyées sur Ethereum. Les utilisateurs peuvent donc récupérer leur fonds sans avoir à patienter plusieurs jours.

      ZKP

      L’abréviation « zk » vient du type de preuve utilisé pour démonter la validité des transactions : les Zero-Knowledge Proofs (ZKP) ou preuves à divulgation nulle de connaissance. Elles permettent de prouver la véracité d’une information sans avoir à la révéler, cette dernière étant de plus très facile à vérifier.

      Si elles sont beaucoup plus légères que les transactions elles-mêmes, ces preuves sont cependant assez complexes à calculer, et entraînent des frais supérieurs à ce que proposent les optimistic rollups (environ 500 000 gas par blocs soumis, contre 40 000 pour les optimistic rollups). Nous n’entrerons pas dans les détails ici, mais ce problème ne devrait plus en être un d’ici à quelques mois avec l’arrivée de l’EIP 4844 ou Proto-Danksharding.

      Les particularités de Linea

      Linea est zkEVM et compatible avec le bytecode. Cela signifie que Linea utilise une version de la machine virtuelle Ethereum (EVM) qui est compatible avec les preuves divulgation nulle de connaissance (zk-SNARKs).

      La compatibilité avec le bytecode signifie que Linea peut exécuter le même code qu’Ethereum. En d’autres termes, les contrats intelligents écrits pour Ethereum peuvent être déployés et exécutés sur Linea sans modification. Ceci facilite la migration des projets existants vers Linea et permet aux développeurs d’utiliser les outils et langages de programmation familiers comme Solidity.

      L’architecture du réseau comprend divers éléments dont les principaux sont :

      • le coordinateur : il déplace l’information en interne, entre les différentes parties du client d’exécution de Linea. C’est aussi le canal par lequel les informations sur l’état d’Ethereum arrivent à Linea, et par lequel les informations sur l’état de Linea retournent à Ethereum.
        C’est le client de consensus de Linea.
      • le séquenceur : Il détermine l’ordre des transactions et les regroupe en blocs. Il exécute ensuite ces blocs et prépare certaines données pour les preuves à divulgation nulle de connaissance.
      • l’EVM state manager : C’est la partie du client d’exécution responsable de la mise à jour de l’état du réseau dans sa globalité, et de l’état de chaque compte individuellement. Il reçoit les blocs exécutés par le séquenceur et met à jour l’état du réseau. Il transmet ensuite ces informations actualisées au prouveur, qui les soumet ensuite à Ethereum.
      • le prouveur (prover) : c’est lui qui génère les zkProof.
      • le bridge : il s’agit d’un bridge dit canonical, qui permet d’envoyer les tokens d’Ethereum à Linea et inversement. Il fonctionne sur le principe du « lock and mint » : les tokens sont verrouillés sur une chaîne et une quantité équivalente est émise sur l’autre chaîne.
      Architecture de Linea - source : https://docs.linea.build/architecture
      Architecture de Linea – source : https://docs.linea.build/architecture

      À terme, Linea devrait être 100 % open source et décentralisé à tous les niveaux. C’est en tout cas ce que prévoit la feuille de route du projet.

      Toutes les crypto à portée de clic

      Les investissements dans les cryptos sont très volatils et ne sont pas réglementés dans certains pays de l’UE. Aucune protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut etre appliquée.

      Feuille de route, écosystème, Token et airdrop

      Les séquences de la roadmap sont clairement établies et se découpent en cinq phases. Si on sait qu’elles doivent se dérouler les unes après les autres, l’équipe n’a cependant pas fourni de dates approximatives quant à leurs réalisations respectives.

      Roadmap de Linea
      Roadmap de Linea

      Le mainnet ayant été lancé récemment, nous ne sommes encore qu’à la phase zéro du projet. Vous pouvez retrouver des informations plus complètes sur chaque phase ici.

      En ce qui concerne l’écosystème, Linea fait partie des layers 2 ayant le plus de dApp accessibles, et ce, malgré son jeune âge. Ceci est dû à sa compatibilité avec le bytecode, qui permet aux développeurs d’y importer les applications tournant déjà sur d’autres blockchains EVM compatibles sans avoir à modifier le code. Le réseau compte une TVL totale d’environ 65 millions de dollars US.

      Pour inciter les utilisateurs à venir essayer le réseau, Linea a lancé plusieurs campagnes promotionnelles permettant d’accumuler des points en réalisant des « missions », laissant planer une rumeur d’airdrop.

      Bien que chronophages (testnet) et coûteuses (mainnet) pour obtenir le maximum de points, l’appât du gain a suffi à convaincre des millions d’utilisateurs de tenter leur chance. Ceux qui rêvaient d’un airdrop restent cependant encore sur leur faim, n’ayant reçu pour l’instant qu’un NFT en fin de testnet.

      De plus que rien ne permet de dire qu’un airdrop aura réellement lieu, Linea ayant officiellement annoncé ne pas avoir l’intention déployer un jeton. Les utilisateurs de Metamask qui étaient là pour l’airdrop (qui n’a jamais eu lieu) peuvent d’ailleurs témoigner que ConsenSys n’est pas une habituée de ce système. Mais bien sûr, tout peut changer…

      Le mot de la fin

      Linea tente de s’imposer dans un secteur très concurrentiel. Cependant, les moyens techniques et financiers dont dispose l’équipe forment un cocktail explosif qui nous laisse penser que le projet n’a pas fini de faire parler de lui. D’autant plus que le réseau présentera de réels avantages pour les utilisateurs lorsqu’il sera finalisé.

      Pour ceux qui auraient besoin de motivation pour l’essayer, les prochaines missions permettant de gagner des points devraient arriver très bientôt.

      Si nous ne vous conseillons pas d’investir dans le jeton du projet (qui n’existe pas), Linea nous semble tout de même très prometteur et nous vous recommandons de le garder sous votre radar.

      Grâce à eToro, vous pouvez investir sereinement dans les cryptos comme dans les actions ou même sur les ETF, en bénéficiant de la sécurité d’une plateforme auditée et régulée en France

      Les investissements dans les cryptos sont très volatils et ne sont pas réglementés dans certains pays de l’UE. Aucune protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut etre appliquée.

      L’article Linea : le rollup zkEVM de ConsenSys – Analyse Fondamentale est apparu en premier sur Journal du Coin.

      Avis Bitget, test et tuto 2024 : Les spécialistes des produits dérivés et du trading social

      https://journalducoin.com/exchanges/avis-bitget/

      Figure montante de l’écosystème, Bitget est une plateforme d’échange de cryptomonnaies qui fait de plus en plus parler d’elle. Présente sur le marché depuis 7 ans déjà, elle ne cesse de proposer de plus en de produits et voit son nombre d’utilisateurs augmenter. Que propose cet exchange qui s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux experts ? Quels sont ses points forts et ses inconvénients ? Nous vous embarquons ici dans un tour d’horizon complet, qui vous permettra de décider si la plateforme est faite pour vous ou non. Voici notre avis sur Bitget.

      Temps de lecture estimé : 18 minutes

      Présentation Générale de Bitget

      DÉPÔT MINIMUM:15 euros
      MONTANT DE TRANSACTION MINIMUM:
      RÉGULATION:US MSB Licenses
      Enregistré comme VASP en Pologne
      Enregistré en Lithuanie
      FONDÉ EN:2018
      SIÈGE SOCIAL:Seychelles
      JETON DE LA PALTEFORMEBGB
      NOMBRE D’ACTIFS À TRADER:237 produits dérivés
      651 jetons échangeables sur 906 paires en trading spot
      Informations clés concernant Bitget

      C’est en 2018 que Bitget a vu le jour, fondée par une équipe de passionnés qui avaient plongé dans l’univers des cryptomonnaies dès 2015.

      Lancé en plein bearmarket, l’exchange n’a pas été crée dans l’espoir de surfer sur une hype passagère. L’ambition du groupe était dès le début de s’inscrire dans la durée, au sein d’un secteur qu’il avait identifié à juste titre comme étant prometteur. Leurs propres mots résument parfaitement leur vision : ils ont « la conviction inébranlable de faire partie des 10% qui restent engagés même face à l’adversité la plus terrible ».

      Leur détermination et la qualité des services offerts leur ont permis conquérir rapidement le marché asiatique avant de s’étendre en Australie, aux USA et au Canada puis en Europe.

      La plateforme compte aujourd’hui plus de 20 millions d’utilisateurs, nombre qui ne cesse d’augmenté. La plateforme embauche aussi a tours de bras, puisqu’elle regroupe aujourd’hui plus de 1500 employés répartis dans une soixantaine de pays, contre seulement 600 employés fin 2022.

      Bitget a su se démarquer de la concurrence dès le début en mettant l’accent sur le « trading social » , et les produits dérivés. C’est d’ailleurs sur ces derniers que ses utilisateurs sont le plus actifs, avec une moyenne d’échange journalière tournant autour des 15 milliards de dollars US contre 1 milliard pour le trading spot.

      Le panel de jetons en trading au comptant fait pourtant partie des plus fournie du marché avec 651 jetons échangeables sur 906 paires !

      Volumes d’échanges sur Bitget (source: coingecko)

      Comme vous le verrez dans la suite de cet article, Bitget s’adresse à tous les amateurs de cryptomonnaies, des plus grands débutants aux experts confirmés. Elle permet encore aux utilisateurs français d’utiliser un effet de levier allant jusqu’à x125, alors que de nombreuses plateformes leur ont retirer cette possibilité.

      La plateforme poursuit son développement et continue d’attirer les investisseurs. En 2023, elle a d’ailleurs levé 400 millions de dollars US en 3 rounds. Elle utilise par ailleurs une stratégie marketing bien rodée pour se faire connaître, avec notamment un partenariat avec le célèbre joueur de football Lionel Messi.

      Tuto Bitget : comment s’inscrire facilement sur Bitget ?

      Prérequis pour vous inscrire sur Bitget

      Comme pour toutes les plateformes d’échanges centralisées, vous devez commencer par créer un compte afin d’avoir accès à ses services. Pour se conformer aux contraintes mises en place par les régulateurs, Bitget vous demandera aussi de faire vérifier votre identité.

      Si à première vue la démarche peut paraître embêtante, elle ne prend en fait que quelques minutes si vous avez toutes les pièces nécessaires. Voici ce dont vous aurez besoin :

      • une adresse email ou un numéro de téléphone
      • un ordinateur avec une webcam ou un smartphone avec appareil photo
      • un document d’identité officiel (carte d’identité (conseillée), un passeport, permis de conduire ou une carte de séjour)

      Vous avez tout ? C’est parti !

      Tuto : ouverture d’un compte sur Bitget

      Que vous passiez par un ordinateur ou un smartphone pour créer votre compte les étapes restent identiques. La présentation des menus est un peu différente, mais le fond reste identique. Les screenshots ci dessous sont extraits de la version web, mais vous ne serez pas perdu si vous utilisez un téléphone.

      Commencez par vous rendre sur la page d’accueil du site, et cliquez en haut à droite sur le bouton « S’inscrire ». Renseignez votre email ou votre numéro de téléphone, choisissez un mot de passe puis validez.

      Inscription sur Bitget
      Inscription sur Bitget

      Vous devrez alors saisir le code reçu, et votre compte sera instantanément ouvert. Vous pourrez dès lors explorer la plateforme, mais devrez passer la vérification d’identité pour véritablement commencer à l’utiliser.

      Validation de l'inscription sur Bitget
      Validation de l’inscription sur Bitget

      Vous devriez aussi recevoir des bonus pour vous remercier de votre inscription. S’ils varient au fil du temps, ils sont cependant toujours très attractifs.

      Tuto : Faire vérifier votre identité

      Plutôt que de repousser la tâche, nous vous conseillons de passer la vérification d’identité dans la foulée. Cliquez sur « Vérifier maintenant » et laissez vous guider par l’application. Bitget fait sous-traiter cette partie par la société spécialisée Sumsub.

      Vérification d'identité sur Bitget
      Vérification d’identité sur Bitget

      Vous devez prendre en photo le document d’identité de votre choix, puis scanner votre visage pour s’assurer qu’il s’agit bien de vous. Sumsub annonce un délai de vérification de 60 minutes, mais celui ci est bien souvent beaucoup plus court et votre démarche est validée en quelques minutes à peine.

      Tuto : Sécuriser votre compte

      Avant d’aller plus loin et d’effectuer votre premier dépôt, nous vous conseillons de sécuriser davantage votre compte. Pour ce faire, rendez-vous sur votre avatar (1) et cherchez l’onglet « Paramètres ». Sélectionnez ensuite « Sécurité » dans le menu de droite (2) puis activez au moins les options suivantes :

      • Code Google Authenticator (3) : installez l’application sur votre smartphone. Vous y trouverez un code changeant toutes les 30 secondes, à renseigner lors des étapes clés (connexion, retrait…).
      • Code anti-hammeçonnage (4) : vous définissez un code (ou une phrase) que Bitget glissera dans tous les messages qu’il vous enverra. Ceci vous permet de vous assurez qu’il s’agit bien de messages officiels et non de tentative de piratage.
      • Annuler le retrait (5) : Cette option vous permet d’annuler un retrait pendant une minute après l’avoir demandé. Ce court délai supplémentaire peut sauver vos fonds si vous vous apercevez d’une erreur durant ce laps de temps.
      • Vérification du numéro de portable (6) : cette étape est obligatoire si vous souhaitez faire un dépôt en monnaie fait.
      Sécuriser son compte sur Bitget
      Sécuriser son compte sur Bitget

      Les plus motivés peuvent bien sûr activer toutes les autres options, afin d’atteindre le niveau de sécurité maximum (6). Vous serez alors prêt à utiliser la plateforme !

      Notre avis sur Bitget et évaluations des points clés

      Qualité du site et de l’application

      Version web

      Bitget propose une interface de qualité, agréable visuellement, sur laquelle il est simple de naviguer sans se perdre, malgré la multitude de fonctionnalités offertes. Les menus sont organisés de manière logique, et les traductions françaises sont de qualité, pour le plus grand bonheur des adeptes de la langue de Molière.

      Version web de Bitget
      Version web de Bitget

      Il est possible de sélectionner un mode clair ou un mode sombre en fonction de vos préférences.

      Version mobile

      Au même titre que la version web, la version mobile est une vraie réussite. Tout est bien organisé et la navigation s’y fait de manière intuitive. Contrairement à ce que proposent certaines concurrentes, vous y retrouverez l’ensemble des fonctionnalités offertes par la plateforme. Vous pourrez ainsi jongler entre les 2 versions sans soucis, ou n’en utiliser qu’une seule sans avoir à vous restreindre.

      Version mobile de Bitget
      Version mobile de Bitget

      Variété de cryptomonnaies disponibles sur Bitget et frais

      Bitget propose largement de quoi combler la plupart des investisseurs et des traders de cryptomonnaies.

      Avec plus de 650 jetons échangeables en trading au comptant sur 906 paires, chacun devrait pouvoir y trouver son compte. D’autant plus que la plateforme se démarque de la concurrence en listant nombre de tokens avant les autres, permettant ainsi à ses utilisateurs de s’y exposer en premier.

      Bitget permet également d’accéder à plus de 200 produits dérivés, domaine dans lequel la plateforme s’est spécialisée depuis sa création. A ce titre, c’est l’une des plus fournie du marché.

      Les frais de dépôts et de retraits

      Bitget ne prélève aucun frais concernant les dépôts, qu’il s’agisse de monnaies fiat ou de cryptomonnaies. Vous devrez cependant vous acquitter des frais de gas lors de votre envoi.

      Dépôt sur Bitget
      Dépôt sur Bitget

      Concernant les retraits en cryptomonnaies, les frais varient selon les jetons et blockchains concernées. Vous pouvez retrouver leur liste complète ici.

      Frais de retrait crypto sur Bitget
      Frais de retrait crypto sur Bitget

      Pour les retraits en monnaies fiat, ils sont taxés à 50 centimes seulement pour les euros, et sont gratuits pour les reals brésiliens et les livres turques.

      Les frais de trading

      Bitget fait partie des plateformes les plus avantageuse du marché en ce qui concerne les frais.

      Bien que détaillé une a une par la plateforme, les frais de trading spot sont les mêmes quelles que soient les paires. Ils sont de 0.1% que l’ordre soit limite ou au marché, et peuvent être réduits à 0.08% s’ils sont payés en BGB (le jeton de Bitget).

      Frais de trading spot sur Bitget
      Frais de trading spot sur Bitget

      Concernant les échanges de contrat à termes, les frais sont aussi identiques quel que soient les produis et s’élèvent à 0.02% pour les makers et à 0.06% pour les takers.

      Frais de trading de futures sur Bitget
      Frais de trading de futures sur Bitget

      Ces frais peuvent être réduits en ayant un solde conséquent sur son compte, en réalisant un volume de trade important, ou en détenant un certain nombre de de jetons BGB.

      Statuts VIP sur Bitget
      Statuts VIP sur Bitget

      Les fonctionnalités offertes par Bitget

      Bitget est une platefome très complète, qui fournit une palette impressionnante de fonctionnalités. Voici une description rapide des principaux onglets qui servent à naviguer sur l’exchange :

      Acheter des cryptos

      Ce menu est dédié à l’achat de cryptomonnaies à partir de monnaies fiat.

      Acheter des cryptos sur Bitget
      Acheter des cryptos sur Bitget

      Toutes les méthodes proposées sont simples et rapides, mais présentent souvent des frais élevés (6.7% sur le screenshot ci dessus). Si vous avez le temps (2 jours ouvrables au maximum), nous vous conseillons plutôt de faire un dépôt par virement bancaire SEPA puis d’échanger vos euros contre les jetons de votre choix en trading au comptant.

      Marchés

      Cet onglet permet d’obtenir des informations sur les tendances du marché en un clin d’œil. Les informations présentées sont concises et précises, et permettent de prendre la température en un instant.

      Tendances de marché sur Bitget
      Tendances de marché sur Bitget

      Trading

      C’est ici que vous pourrez accéder au cœur de métier de Bitget : l’échange de cryptomonnaies et produits dérivés.

      Trading sur Bitget
      Trading sur Bitget

      Souvenez vous que certains produits présentent de risques importants de pertes de capital si vous faites de mauvais pronostics, ou que vous ne comprenez pas parfaitement ce que vous faîtes.

      C’est notamment le cas pour les contrats à terme et pour le trading sur marge. Pour limiter vos risques et vous permettre de vous faire la main, Bitget a eu l’idée géniale de proposer un compte de démo avec de l’argent fictif.

      Vous pouvez l’utiliser sans risque, afin d’affiner vos stratégies avant de vous lancer avec de l’argent réel.

      Copy

      Comme son nom l’indique, cet onglet permet d’accéder au copy trading, autre spécialité de Bitget.

      Copy trading sur Bitget
      Copy trading sur Bitget

      Vous pouvez choisir de copier des traders en spot ou en futures, en déterminant vous même certains paramètres pour une meilleure gestion des risques (stop loss et take profit).

      Bots

      Vous trouverez ici des bots de trading permettant de mettre en place des stratégies automatisées. Vous pouvez créer les vôtres, ou louer ceux des autres (certains sont gratuits).

      Bots de trading sur Bitget
      Bots de trading sur Bitget

      Si vous êtes bons, vous pouvez aussi proposer vos créations aux autres utilisateurs (et les faire payer pour les utiliser).

      Earn

      Il s’agit principalement des produits de Bitget permettant de générer des revenus passifs.

      Menu « earn » sur Bitget
      Menu « earn » sur Bitget

      Les produits et stratégies proposés sont divers et nombreux, et présentent tous les avantages et inconvénients. Prenez le temps de bien vous renseigner avant de vous y exposer.

      Web3

      Il s’agit des produits web3 de Bitget, avec un portefeuille non custodial multichaines nommé Bitget Wallet (anciennement BitKeep) et une plateforme d’échange de NFT.

      Onglet Web3 de Bitget
      Onglet Web3 de Bitget

      La qualité du service client de Bitget

      Le service client de Bitget fait partie de ses points forts. Vous pouvez le contacter à tout instant à l’aide de l’icône représentant un casque sur fond vert, située en bas à droite de votre écran.

      Vous serez alors mis en relation avec un bot avec lequel vos pourrez échanger en 14 langues, mais malheureusement pas en français. Ses réponses sont très moyennes et tombent souvent à côté de la plaque, le plus simple étant de lui demander d’être mis en relation avec un humain.

      Lors de nos tests, le bot nous a branché sur un opérateur humain qui nous a répondu en quelques minutes à peine, nous apportant des réponses personnalisées et pertinentes.

      Service client Bitget
      Service client Bitget

      Sécurité et régulation

      Comme ses concurrentes, Bitget fait face à des régulateurs toujours plus agressifs et doit faire de véritables efforts pour se soumettre aux contraintes changeantes qu’ils imposent.

      Domiciliée aux Seychelles, elle détient des licences pour pouvoir opéré officiellement dans plusieurs pays. C’est notamment le cas de la Pologne où elle à obtenu le statut de VASP (Virtuel Asset Service Provider) depuis le 23 mai 2023. Quelques mois plus tôt, elle avait aussi été enregistrée en Lithuanie, qui lui ouvrait alors les portes du marché européen.

      Depuis 2020 elle est aussi titulaire du Money Services Business (MSB) aux Etats Unis, et est enregistrée auprès du Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN).

      Concernant la sécurité, la plateforme ne joue pas avec les fonds de ses clients et leur fourni une preuve de réserve actualisée chaque mois, consultable à tout instant.

      Preuve de réserve de Bitget
      Preuve de réserve de Bitget

      Bitget a aussi constitué un fonds de protection contenant au moment de l’écriture de ces lignes 6500 bitcoins et 137 millions d’USDT, destiné à assurer les fonds des clients en cas de problème.

      Fond de protection de Bitget
      Fond de protection de Bitget

      Pour les institutionnels et les clients VIP, Bitget propose aussi un service de garde d’actifs et règlement hors de la plateforme d’échange. Assuré par Copper ClearLoop, leurs fonds ne sont pas mélangés avec ceux des autres utilisateurs.

      Enfin, bien qu’objet de convoitise, la plateforme n’a encore jamais connu de hack majeur, prouvant ainsi son savoir faire en termes de sécurité informatique.

      En conclusion, notre avis sur Bitget

      Bitget est une plateforme qui s’approche petit à petit des plus grandes du marché, s’améliorant sur tous les tableaux au fil du temps. Elle propose de plus en plus de produits et de fonctionnalités à des utilisateurs toujours plus nombreux.

      Son interface est régulièrement remise au gout du jour, pour une expérience toujours plus agréable sans pour autant perdre les habitués.

      L’exchange a commencé par attirer les amateurs de produits dérivés dont il avait fait sa spécialité. Mais dorénavant il possède tous les atouts pour plaire aux traders spot de tous niveaux.

      Les plus performants peuvent postuler pour gagner le titre d’expert et se faire copier par les autres. Les nouveaux arrivants, quant à eux, y trouveront des tutoriels sur tous les sujets. Ils pourront aussi se faire la main sans risques sur les “futures” avec le compte de démo.

      Il ne fait nul doute à nos yeux que l’ascension de Bitget n’en est qu’au début. N’hésitez pas à y créer un compte. Vous pourrez tester les capacités de la plateforme, et ainsi profiter des nombreux bonus de bienvenu !

      Avis Bitget
      • Ergonomie









      • Sécurité









      • Fonctionnalités









      • Frais









      4









      Notre avis sur Bitget

      Bitget est une plateforme qui convient aussi bien aux débutants qu’aux experts et propose une multitude de jetons, souvent listés avant la concurrence. Sa transparence, sa sécurité, son interface agréable et ses frais peu élevés sont des arguments qui devraient en convaincre plus d’un d’aller l’essayer.

      Pros

      • Grand nombre de jetons et de produits dérivés
      • Compte de démo
      • Frais corrects

      Cons

      Pas d’agrément PSAN

      L’article Avis Bitget, test et tuto 2024 : Les spécialistes des produits dérivés et du trading social est apparu en premier sur Journal du Coin.

      Namada : les fondations de la future génération de crypto

      https://journalducoin.com/actualites/namada-les-fondations-de-la-future-generation-de-crypto/

      Namada est un projet qui fait parler de lui en ce début d’année 2024, avec l’arrivée imminente de son mainnet et d’un airdrop pour plus de 200 000 portefeuilles éligibles. Si c’est la première fois que vous en entendez parler, ce ne sera sûrement pas la dernière. En effet, comme nous allons le voir ici, Namada s’intègre dans un projet beaucoup plus large dont il fait partie des fondations. En quoi consiste Namada ? Qui est derrière le projet, quelles sont ses spécificités, sur quelles technologies repose-t-il, etc… ? Étudions ensemble les points clés de cette nouvelle blockchain.

      Temps de lecture estimé : 8 minutes

      Histoire de Namada, équipe et investisseurs

      Le projet global

      Pour comprendre Namada et ses origines, nous devons élargir notre champ de vision afin d’appréhender le projet global au sein duquel la blockchain s’inscrit.

      Pour faire simple, ce projet n’est ni plus ni moins celui « d’humaniser la crypto » et se nomme Anoma.

      Logo d’Anoma

      Les termes exacts employés par le projet pour définir son objectif sont : « proposer une architecture centrée sur l’intention, protégeant la vie privée, conçue pour la découverte décentralisée de contrepartie, le contrôle du flux d’information, ainsi que pour les échanges interchaînes atomiques. »

      Cette définition peut faire peur, mais a le mérite d’être complète. Au lieu de chercher à résoudre le trilemme de la blockchain comme le font de nombreux projets actuellement, Anoma pense le problème différemment. Elle rejette l’idée d’adoption d’une monnaie mondiale (telle que pourrait l’être Bitcoin), et prend plutôt le parti d’un avenir multichaînes.

      Anoma serait en quelque sorte une blockchain de troisième génération, proposant un protocole de règlement capable de répondre aux besoins des humains c’est-à-dire :

      • permettant aux acheteurs et aux vendeurs de se trouver de manière automatisée afin de pouvoir échanger
      • offrant la possibilité de personnaliser les requêtes en fonction des intentions de chacun
      • protégeant la vie privée
      • permettant d’échanger facilement et rapidement entre blockchains

      Si c’est la troisième génération, c’est donc qu’il en existe deux autres. La première est tout simplement Bitcoin, qui permet les échanges décentralisés de pair à pair, mais est volontairement limité grâce à son langage de programmation, le Script. La seconde englobe Ethereum et ses acolytes (Cosmos, Polkadot…), c’est-à-dire les blockchains conçues pour être programmable avec le déploiement de contrats intelligents.

      Anoma s’intègre lui-même au sein de plusieurs projets de la société Heliax. Pour plus d’informations sur ce projet de grande envergure, nous vous invitons dans un premier temps à visionner cette vidéo, puis à lire cet article.

      Mais revenons maintenant au sujet de cet article : Namada. Il s’agit d’une chaîne de blocs de première couche qui vise à remplir une partie des objectifs du projet Anoma : la protection de la vie privée et l’échange interblockchain. Sur le site officiel du projet, Namada se définit comme étant « la première instance fractale d’Anoma, un premier pas vers la vision multichaîne d’une architecture homogène et d’une sécurité hétérogène ».

      Nous verrons son fonctionnement plus en détails plus loin dans cet article.

      L’équipe et les investisseurs

      Namada est développée par la fondation Anoma, créée notamment par Adrian Brink, un ancien core développeur de Tendermint/Cosmos, Awa Sun Yin, une ancienne de chez Chainalysis ayant aussi participé au projet Cosmos, et Christopher Goes, un ancien développeur de Zchain (explorateur de Zcash). Tous font partie de Heliax.

      Domiciliée à Zug, en Suisse, la fondation a levé environ 57.8 millions de dollars US en 3 rounds auprès de 38 investisseurs. Parmi eux, on retrouve de grands fonds d’investissements spécialisés dans les projets blockchains tels que Polychain, Coinbase Ventures, Delphi Ventures, Walden Bridge Capital, CMCC Global, MH Ventures ou encore Blockchain Coinvestors.

      Nous ne connaissons pas la composition de l’équipe qui travaille pour la fondation Anoma, mais il y a fort à parier qu’elle regroupe une grande partie des membres de Heliax.

      La dernière levée de fonds remonte au 31 mai 2023, et a permis à elle seule de récolter 25 millions de dollars US, preuve que les investisseurs restent convaincus du potentiel du projet malgré son retard (le mainnet devait initialement être déployé fin 2022).

      Le concept et la technologie du projet

      Namada est une blockchain de layer 1, fonctionnant grâce à une version particulière du système de preuve d’enjeu : le Cubic Proof Of Stake. Celle ci permet entre autres de payer les frais de transactions sur le réseau avec différents tokens et d’encourager les validateurs à déployer des configurations diversifiées.

      La blockchain vise à rendre plus respectueuses de la vie privée les transactions basées sur des assets liés à des blockchains transparentes. Elle sera, dans un premier temps compatible, avec les blockchains de l’écosystème Cosmos et Ethereum, leurs actifs et leurs applications décentralisées.

      Pour réaliser cette prouesse, Namada utilise un « ensemble protégé unifié » (Multi-Asset Shielded Pool – MASP), c’est à dire une pool de liquidité qui regroupe les différentes cryptomonnaies des écosystèmes compatibles et les rend interchangeables de manière confidentielle. Les MASP font aussi partie des projets développés par Heliax. Grâce à cette technologie, le transfert d’un NFT est indiscernable d’un transfert d’USDT, d’ETH ou de n’importe quel autre token, fongible ou non.

      Nous n’entrerons pas dans des détails trop techniques ici, mais sachez que les utilisateurs peuvent transférer leurs assets et les échanger de manière confidentielle grâce à l’utilisation des Zeros Knowledge Proofs (preuve à divulgations nulles de connaissance).

      Pour assurer une bonne confidentialité, les utilisateurs doivent être nombreux. Ces derniers sont donc incités à déposer et à détenir des actifs protégés dans la MASP. Pour y déposer leurs actifs, Namada a déployé un bridge avec Ethereum et est compatible avec l’IBC.

      Pour utiliser la blockchain, il faut installer un portefeuille compatible, le seul actuellement disponible étant le wallet de navigateur « Namada Extension ».

      L’implémentation du protocole Namada est construite avec le langage de programmation Rust.

      La blockchain devrait proposer une finalité de transaction aussi rapide que celle du réseau Visa, avec une faible latence et des frais de transactions très faibles.

      Token, airdrop et suite du projet

      La blockchain disposera de son jeton natif, le NAM. Ce dernier servira à payer les frais de transactions sur le réseau, mais aussi à sécuriser la blockchain grâce au staking, et à prendre part aux votes de gouvernance concernant l’évolution du projet.

      Un airdrop a d’ailleurs été annoncé il y a peu, et concerne 200 000 utilisateurs auxquels sera distribué un total de 30 millions de NAM. Les stakers d’ATOM et d’OSMO sont éligibles. D’autres critères ont aussi été retenus que vous pouvez retrouver ici.

      Un second airdrop de 30 millions de NAM sera distribué aux utilisateurs du testnet qui ouvrira ses portes le 15 janvier et se poursuivra jusqu’à la fin du mois. Nommé “Namada Shielded Expedition”, le testnet est conçu comme un jeu de rôle multijoueur pour plus de fun pour les utilisateurs.

        Aucune tokenomics officielle n’a encore été rendue publique. On sait cependant que le jeton sera inflationniste. Certains articles annoncent aussi que les 65 millions de NAM destinés à l’airdrop constitueraient 6.5% de la supply totale initiale. On aurait donc une supply initiale d’un milliard de NAM.

        Pour renforcer sa communauté, Namada a aussi annoncé un programme de financement rétroactif pour les développeurs et les contributeurs en tous genres les plus actifs.

        Le mot de la fin

        Namada est une blockchain qui se pose comme la fondation d’un projet à plus grande échelle. Son succès sera bien sûr décisif pour l’avenir de ce dernier.

        Le montant des levés de fonds, la pertinence du projet qui répond à une réelle demande et les couleurs actuelles du marché sont des facteurs qui nous font penser que vous devriez continuer à en entendre parler pendant un moment encore.

        Reste à savoir si le projet sera adopté par le public et si son token sera rentable pour ceux qui voudraient investir.

        Pour vous, c’est décidé, vous dites « oui » aux cryptomonnaies ! Faites le plein de Bitcoin, d’Ether et autres tokens sur Binance, leader des exchanges et bénéficiez de 10 % de remise sur vos frais de trading.

        Lien commercial

        L’article Namada : les fondations de la future génération de crypto est apparu en premier sur Journal du Coin.

        SEI Network : le layer 1 le plus rapide, spécialisé dans le trading

        https://journalducoin.com/?p=658123

        Depuis quelque temps, plusieurs projets se démarquent du reste de l’écosystème crypto, grâce à l’évolution fulgurante du prix de leur jeton. SEI en fait partie, avec un prix multiplié par sept en quelques mois seulement. Mais que propose cette blockchain ? Fait-elle partie des pépites à intégrer à votre portefeuille pour devenir riche à coup sûr ? Pour vous laisser en juger par vous-même, nous vous proposons ici de passer aux cribles les points essentiels de ce projet : utilité, technologie, équipe, levée de fonds, tokenomics, feuille de route, etc … Embarquez pour un tour d’horizon rapide et complet !

        Temps de lecture estimé : 9 minutes

        Le concept et la technologie du projet

        SEI Network est une blockchain se voulant être la plus rapide du monde avec des frais peu élevés, spécialement conçue pour le trading de cryptomonnaies et la création d’échanges décentralisés (DEX).

        Elle fonctionne en Proof of Stake et a été construite avec utilisant le SDK de Cosmos, connu pour sa qualité et sa fiabilité.

        Comparatif entre SEI et les autres blockchains – source : sei.io

        SEI propose de résoudre le trilemme des plateformes d’échanges, qui devaient jusqu’à présent choisir entre leur décentralisation, leur scalabilité et l’efficience de leur capital, ne pouvant pas améliorer ces trois critères en même temps, comme le résume très bien le schéma ci-dessous.

        Trilemme des exchange

        Pour parvenir à concilier ces trois critères, l’équipe de SEI a pensé les choses différemment.

        Elle a amélioré le Cosmos SDK sur lequel elle s’est appuyée pour construire sa blockchain. Elle y a intégré un CLOB (Central Limit Order Book), une version décentralisée des carnets d’ordres, que toutes dApp construites sur SEI peuvent utiliser. Ceci leur permet d’éviter l’inefficience du capital propre aux AMM (Automated Market Maker).

        Elle a aussi optimisé le mécanisme de consensus de Tendermint, afin que les transactions puissent être finalisées en à peine 600 millisecondes (actuellement 380 ms). Avec une capacité de 20 000 transactions par secondes, c’est la blockchain la plus rapide du marché. Le mécanisme de consensus utilisé s’appelle le Twin Turbo et utilise deux fonctionnalités pour arriver à ses performances :

        • La propagation intelligente des blocs qui consiste (entre autres) à n’envoyer que le hash des transactions au lieu des transactions complètes, ce qui augmente le débit.
        • Le traitement optimiste des blocs qui permet de réduire la latence

        L’équipe a, de plus, permis à certaines opérations d’être traitées en parallèle par les validateurs (à l’instar de Solana et d’Aptos), toujours dans l’optique d’obtenir une rapidité maximale.

        C’est d’ailleurs la diversité et le nombre de ces validateurs qui permettent de garantir la décentralisation du réseau.

        Pour couronner le tout, SEI offre en plus un système de protection contre le front running, appelé FBA (Frequent Batch Auctioning). Sans entrer dans les détails, cela consiste à regrouper des ordres au marché présents sur le carnet d’ordre, et à les exécuter en même temps à un prix moyen, plutôt que les uns après les autres.

        Histoire de SEI, équipe et investisseur

        Le projet à vu le jour en 2022, suite à l’association de plusieurs anciens de chez Robinhood, GoogleDatabricks, Goldman Sachs ou encore Nvidia qui ont créé Sei Labs, la start up à l’origine de la blockchain et en charge de son développement.

        Il est cependant difficile de trouver des informations précises sur leurs noms, leurs fonctions ou leurs rôles respectifs.

        L’entreprise est enregistrée aux États Unis et a levé 85 millions de dollars US en trois rounds auprès d’une vingtaine d’investisseurs :

        • 5 millions en aout 2022 auprès de Coinbase Ventures, Delphi Digital, Hudson River Trading, GSR, Hypersphere, Flow Traders, Kronos Research, etc …
        • 30 millions le 11 avril 2023 auprès de Jump, Distributed Global, Multicoin, Asymmetric, Flow Traders, Hypersphere, Bixin Ventures, OKX Venture, etc…
        • 50 millions le 12 avril 2023 auprès de Bitget et Foresight Venture.

        Peu après la première levée de fonds, l’équipe s’est rapidement attelée au développement de la blockchain et a mis en place un testnet incitatif, avec une promesse d’airdrop pour les utilisateurs les plus assidus.

        Le mainnet a été lancé le 16 aout 2023, après la mise en place d’une launchpool sur Binance.

        La tokenomic du SEI

        Avec la blockchain, l’équipe a bien sûr lancé un token, le SEI, dont l’utilité n’a rien de très originale. Il sert à sécuriser la blockchain via le staking, à payer les frais de transactions et à prendre part aux décisions de gouvernance à travers des votes.

        Le nombre de jetons maximal sera de 10 milliards en 2030, car ceux-ci sont émis progressivement au fil du temps, comme le montre le graphique ci-dessous.

        Libération progressive des jetons SEI dans le temps
        Libération progressive des jetons SEI dans le temps – source : token.unlocks

        À l’heure actuelle, c’est seulement 21 % de la supply totale qui est en circulation. Les investisseurs privés que nous avons nommés plus haut commencerons à recevoir leurs jetons le 15 aout 2024. Aux vues des sommes qu’ils ont injectés dans le projet et des bénéfices qu’ils peuvent en tirer (x 146 au moment de l’écriture de ces lignes pour les investisseurs d’aout 2022 qui payé leurs SEI 0.005 dollar US par unité), il y a fort à parier qu’ils en vendront alors tout ou partie de leur allocation.

        La distribution des jetons est la suivante :

        Répartition du jeton SEI
        Répartition du jeton SEI – source : blog de SEI

        Les informations concernant les 48 % alloués à la réserve de l’écosystème sont assez opaques, et on ne sait pas exactement à quoi ils serviront. L’équipe a simplement communiqué trois cas d’utilisation sans donner plus de détails sur leur répartition ou leur temporalité :

        • Récompenses de staking : les validateurs sont payés avec cette réserve.
        • Incitations à participer à l’écosystème : l’équipe prévoit de distribuer des SEI aux projets, aux développeurs et aux contributeurs au sens large, qui permettent de développer l’écosystème.
        • Airdrops et testnet incitatif : une part de la réserve a été utilisée pour payer les utilisateurs du testnet (voir plus loin) et servira à financer de futurs airdrops.

        Écosystème, communauté et feuille de route

        Live depuis quelque mois seulement, l’écosystème de SEI n’a pas encore très développé et compte seulement quelques dApp, regroupant une TVL totale d’environ 11.2 millions de dollars US.

        VL et DeFi sur l'écosytème SEI
        TVL et DeFi sur l’écosytème SEI – source : Defillama

        Sur le site officiel de SEI, on retrouve cependant une centaine d’autres projets en tous genres (portefeuille non custodial, DeFi, metaverse, Real World Asset, etc…) qui sont (ou devraient bientôt) être disponible sur la blockchain. Elle devrait aussi attirer une grande partie des jeux Web 3 qui pourront profiter de sa rapidité.

        Il est néanmoins difficile de savoir quelle est la suite du projet envisagée par l’équipe, car malgré nos recherches, nous n’avons pu trouver aucune feuille de route précisant les étapes à venir.

        Il est tout de même certain que l’équipe cherche à créer une communauté engagée, en demandant à ses membres de réaliser différentes tâches pour obtenir des rôles (de Crew à Colonel) permettant d’accéder à certains avantages.

        Rôles de la communauté SEI et avantages associés
        Rôles de la communauté SEI et avantages associés – source : Sei Marines

        Il faut dire que la communauté que le projet avait commencé à monter durant son testnet incitatif a perdu une grande partie de ses membres. Ces derniers se sont en effet détournés du projet qui avait promis un airdrop en remerciement du travail effectué. Si SEI n’a pas menti et a bien largué quelques jetons, le montant a cependant été ridicule face au travail demandé. La majorité des élus ont reçu l’équivalent de quelques dollars à peine, pour plusieurs heures passées à effectuer des dizaines de tâches sur un testnet pas très fluide et rempli de bugs. Nombreux d’entre eux ont eu l’impression de s’être fait arnaquer et ont préféré passer à autre chose.

        Le mot de la fin

        SEI est une blockchain prometteuse, qui a clairement identifié son secteur d’activité (les échanges décentralisés) et répond à une réelle demande en ce qui concerne le trilemme des exchange. Si ses performances réelles sont conformes à la théorie en cas d’utilisation massive, elle pourrait bien attirer de nombreux projets.

        Nous regrettons cependant, qu’à l’instar de Celestia, la tokenomics n’ait pas été pensée pour favoriser les investisseurs privés. Cela ne veut pas dire pour autant que le jeton SEI ne prendra pas de valeur, surtout en cas de bullrun où les investisseurs sont moins regardants sur ce critère pourtant décisif.

        L’avenir du projet dépend surtout de son adoption par les développeurs et les utilisateurs, et il est souhaitable pour le cours du jeton que sa communauté ne lui tourne pas le dos une fois de plus.

        Si vous souhaitez investir et parier sur la hausse de ce jeton, nous vous conseillons par ailleurs d’essayer la blockchain et ses dApps pour vous faire une idée concrète de son potentiel par vous-même.

        L’article SEI Network : le layer 1 le plus rapide, spécialisé dans le trading est apparu en premier sur Journal du Coin.

        Xangle : un concentré d’infos sur la DeFi et les cryptomonnaies

        https://journalducoin.com/?p=656606

        Investisseurs, traders ou simplement passionnés par les cryptomonnaies et les blockchains, vous n’avez pas forcément la possibilité ou l’envie de consacrer des heures chaque jour à la recherche d’informations sur le marché. Xangle est une plateforme qui est là pour répondre à cette problématique, regroupant, organisant et concentrant une bonne partie des données et des indicateurs clés, pour des prises de décisions rapides. Voyons ensemble ce que propose leur site et comment l’exploiter au mieux. Bonne lecture (et bonne année) !

        Temps de lecture estimé : 9 minutes

        Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

        Présentation générale de Xangle

        Histoire et chiffres clés

        Xangle a été cofondée en novembre 2018 par James Junwoo Kim et Lihan Hyun Woo Lee, deux entrepreneurs sud-coréens qui sont encore aux commandes de l’entreprise et se partagent le rôle de CEO.

        Avec un siège social situé à Seoul, Xangle regroupe quelques dizaines d’employés. L’entreprise a levé 21,3 millions de dollars en quatre rounds de financement, dont le dernier en date remonte à mai 2022. On retrouve Shinhan Capital et Premier Partners parmi les huit fonds d’investissement ayant participé.

        Selon le site similarweb, la plateforme recevrait environ 100 000 visites mensuelles et générerait entre 1 et 2 millions de revenus annuels. Plus de 90 % de ses utilisateurs sont localisés en Corée du Sud, et la plateforme vise principalement le marché asiatique, même si les États-Unis arrivent en deuxième position parmi leurs visiteurs.

        La plateforme a tendance à passer sous le radar du public européen, qui aurait toutefois de bonnes raisons de s’y intéresser aux vues de la qualité des informations fournies.

          Services offerts

          Tout comme plusieurs plateformes que nous avons le plaisir de vous présenter dans cette série (GlassnodeToken Terminal, etc…), Xangle vient palier la difficulté associée à l’analyse des données brutes provenant des blockchains.

          La plateforme fournit des informations variées, extraites directement de la blockchain ou découlant d’analyses effectuées par leurs soins ou par leurs partenaires. Voici une liste non exhaustive de ce que vous trouverez sur le site :

          • Des informations sur les tokens et les blockchains : Xangle permet d’étudier et de comparer les projets sous toutes leurs coutures : prix, volume d’échange, capitalisation boursière, places d’échange, actualités liées aux projets, équipes, technologies, vesting etc… la plateforme évalue aussi certains tokens (en justifiant les notes qu’elle attribue) pour vous permettre de vous faire votre propre avis.
          • Un suivi de l’actualité : des articles sortent très régulièrement en fonction des tendances du moment.
          • Un calendrier des événements passés et à venir : pour anticiper la suite ou revenir sur ce qui s’est passé pour mieux comprendre le marché.

          Tour d’horizon de la plateforme

          La page d’accueil du site propose un aperçu rapide de ce qui se trouve sur les autres onglets. Vous pourrez prendre la température du marché en un clin d’œil, voir les derniers rapports de recherches publiés et la liste des événements principaux liés à la cryptomonnaie ayant lieu dans la journée.

          Vous pouvez cliquer sur ce qui vous intéresse pour obtenir plus d’informations, ou utiliser le menu supérieur pour naviguer sur le site.

          Page d’accueil de Xangle

          Research

          L’onglet « Research » (1) permet d’accéder à des articles publiés par Xangle, ou d’autres grands acteurs du marché (2), tels que OKX Venture, Coin98, Li.Fi, et bien d’autres, que la plateforme présente comme étant des partenaires.

          La majorité des publications proviennent cependant de l’équipe de Xangle. Ces dernières ont plusieurs fois été reconnues pour leur expertise, allant jusqu’à être présentées par d’autres plateformes de référence telles que Bloomberg Terminal, CoinMarketCap, Yonhap Infomax ou encore FnGuide.

          Onglet Research sur Xangle
          Onglet Research sur Xangle

          Vous pouvez les filtrer par catégories (3) afin d’afficher seulement ce qui vous intéresse. De nouveaux articles viennent enrichir la base de données quasiment chaque jour.

          Events

          En vous rendant sur cet onglet (1), vous trouverez la liste d’une grande partie des événements majeurs liés au monde des cryptomonnaies et des blockchains.

          Liste des événements crypto à venir sur Xangle
          Liste des événements crypto à venir sur Xangle

          Grâce au bouton (2), vous pouvez aussi afficher l’ensemble sous forme de calendrier, ce qui permet d’avoir aussi accès aux événements passés.

          Il suffit de cliquer sur le nom d’un événement pour obtenir plus d’informations sur ce dernier. Si chaque événement est associé à une catégorie, il n’est cependant pas possible de les classer suivant ce critère.

          Market Trends

          L’onglet « Market Trends » (1) ou « tendance de marché » en français porte un nom explicite, et permet de suivre l’évolution des prix des jetons et des NFT (2).

          Tendance du marché sur Xangle
          Tendance du marché sur Xangle

          Xangle a eu l’idée de créer neuf index, c’est-à-dire des ensembles de cryptomonnaies regroupées selon des critères tels que leurs capitalisations boursières, leurs utilités ou leurs origines géographiques (simplement la Corée). Investir sur un index permet aux investisseurs de diversifier leur portefeuille pour réduire le risque tout en suivant les opportunités du marché.

          Il n’est cependant pas possible d’acheter l’index directement sur Xangle, et ceux qui voudraient investir dedans devront le « construire » manuellement en achetant chaque token qu’il contient.

          Vous obtiendrez la liste des jetons associés à chaque index en cliquant sur celui qui vous intéresse dans la liste (3), ou en vous rendant dans l’onglet « Index » (4).

          Index top 30 cryptos sur Xangle
          Index top 30 cryptos sur Xangle

          Vous y trouverez une courbe retraçant l’évolution du prix de l’index (5), un « camembert » représentant la proportion de chaque jeton dans l’index (6), un descriptif rapide de l’index et des chiffres clés le concernant. La plateforme fournie aussi une documentation assez longue concernant sa méthode de création des index, mais elle n’est malheureusement disponible qu’en coréen.

          Enfin, Xangle évalue une soixantaine de projets en fonctions de six facteurs : technologie, tokenomics, avancée du projet, communauté, viabilité financière et évolution. Elle leur associe une note globale que vous pouvez consulter dans l’onglet « Crypto Rating » (7).

          Évaluations des projets sur Xangle
          Évaluations des projets sur Xangle

          Le détail et la justification de chaque évaluation sont disponibles en cliquant sur le nom du jeton concerné. Les notes doivent être révisées tous les six mois pour rester valables.

          Détail d'une évaluation
          Détail d’une évaluation

          Analytics

          Cet onglet (1) permet de comparer 9 blockchains (2) en fonctions de 26 métriques. Bien moins complet que ce que propose Defillama, Xangle a néanmoins le mérite d’être synthétique et de ne pas perdre l’utilisateur au milieu d’une masse de données trop conséquente.

          Comparatif des blockchains
          Comparatif des blockchains

          Circulating Supply

          Dans cette partie (1), vous verrez le nombre de jetons totaux prévus par projets, ainsi que le nombre de jetons déjà en circulation. En cliquant sur le nom du jeton qui vous intéresse, vous obtiendrez le détail du vesting, à l’instar de ce que propose VestLab.

          Onglet circulating supply sur Xangle
          Onglet circulating supply sur Xangle

          Détails sur un jeton

          Pour obtenir plus d’informations sur un jeton, vous pouvez cliquer sur son nom quelle que soit la page sur laquelle vous vous trouviez. Vous serez alors renvoyé sur une page regroupant toutes les informations y ayant trait.

          Détails sur un jeton sur Xangle
          Détails sur un jeton sur Xangle

          Vous pouvez naviguer parmi les différents onglets (1) pour avoir accès à l’ensemble des données classées par catégories.

          Le mot de la fin

          Bien qu’utilisée principalement par un public coréen, Xangle est une plateforme qui a largement sa place dans la boite à outils DeFi des lecteurs du Journal du Coin.
          Le site fourni des informations pertinentes, savamment sélectionnées et dosées de manière à ne pas perdre les utilisateurs dans une masse de données trop importante.
          Il permet de prendre la température du marché rapidement et de se faire une idée sur les projets du moment. Les index créés sont d’excellents indicateurs et peuvent permettre de mieux suivre les tendances, ou d’investir de manière plus diversifiée et moins risquée.
          Pour approfondir vos recherches et croiser vos sources d’informations, Xangle est à utiliser de préférence en parallèle avec d’autres plateformes. Vous en trouverez sûrement plusieurs susceptibles de vous intéresser dans cet article, qui liste 21 outils indispensables pour la DeFi en 2024.

          Nous profitions de l’occasion pour vous présenter tous nos vœux pour cette nouvelle année ! Joyeuses fêtes !

          Pour vous, c’est décidé, vous dites « oui » aux cryptomonnaies ! Faites le plein de Bitcoin, d’Ether et autres tokens sur Binance, leader des exchanges et bénéficiez de 10 % de remise sur vos frais de trading.

          Lien commercial

          L’article Xangle : un concentré d’infos sur la DeFi et les cryptomonnaies est apparu en premier sur Journal du Coin.

          DexScreener : le scanner des plateformes d’échange décentralisées

          https://journalducoin.com/defi/dexscreener-le-scanner-des-plateformes-dechange-decentralisees/

          Généralement simples à utiliser pour faire des swaps, les plateformes d’échanges décentralisées présentent toutefois quelques lacunes au niveau des informations qu’elles offrent. Elles ne fournissent pas toujours toutes les données dont l’utilisateur peut avoir besoin pour prendre ses décisions. Pour palier ce problème, Dexscreener récupère et organise les informations les plus pertinentes auprès de la plupart des DEX du marché, et les présente de manière claire et facilement exploitable. Voyons ici en quoi consiste cet outil DeFi, et comment en tirer parti.

          Temps de lecture estimé : 10 minutes

          Présentation générale de Dexscreener

          Histoire et chiffre clés

          Dexscreener a été lancé en janvier 2022. Ses deux fondateurs, passionnés de cryptomonnaies et de finance décentralisée, sont Andreas Diegues (CEO), qui avait précédemment créé la plateforme de jeu en ligne Click Jogos, et Alexandre Bini (CTO) un ancien de la plateforme d’e-commerce Shogun.

          Ils ont été soutenus dans leur levée de fonds par huit investisseurs (le montant n’a pas été révélé). Le principal est Buckley Ventures, un fonds spécialisé dans l’investissement dans les start-ups innovantes dans le domaine du numérique. On y retrouve aussi le célèbre DEX Uniswap.

          L’entreprise domiciliée aux États-Unis (Miami) regrouperait moins de 10 employés, ce qui ne l’a pas empêché de rapidement s’imposer comme une référence du marché. Elle compte actuellement plus d’1,5 million d’utilisateurs par mois.

          Services offerts

          Dexscreener scrute en continu les plateformes d’échange centralisées les plus utilisées sur 75 blockchains, soit plus de 20 000 tokens.

          Elle exploite les données récoltées et les organise pour proposer aux traders une multitude d’informations et d’indicateurs très utiles. Voici une liste (non exhaustive) de ce que propose la plateforme :

          • Elle traque le lancement de nouvelles paires (et donc de nouveaux jetons) et les liste immédiatement, permettant ainsi aux traders les plus degen de les découvrir facilement et rapidement, et de se positionner en premier pour espérer engranger de gros gains.
          • Elle utilise les Supercharts de Trading View pour suivre l’évolution des prix sur chaque paire, et propose divers indicateurs afin de faciliter l’analyse de leurs performances.
          • Elle permet de visualiser les achats et les ventes effectués sur chaque paire et leurs auteurs. Elle affiche le bénéfice ou les pertes réalisées par chaque détenteur du token étudié, et classe les traders suivant différents critères.
          • Elle regroupe les informations clés (adresses de contrat, plateforme d’échange…) et permet de trader les paires désirées directement depuis son interface.
          • Elle fournit également des analyses de sécurité concernant les smart contracts des jetons pour éviter aux traders de se faire arnaquer.
          • Elle permet de configurer des alertes pour ne pas manquer d’opportunité.

          Dexscreener est aussi disponible sur smartphone (Android et iOS) et propose des bots Telegram pour recevoir des alertes ou des informations sur les prix.

          Tour d’horizon de la plateforme

          Dexscreener propose une interface très intuitive, sur laquelle il est possible de naviguer sans avoir besoin d’être un expert. Les informations proposées sont organisées de manière logique et facilement compréhensible.

          Page d’accueil de Dexscreener

          Sur la page d’accueil de la plateforme, vous trouverez un tableau affichant les paires de trading disponibles classées suivant différents critères.

          Dexscreener s’adresse clairement plus aux traders (degens) qu’aux investisseurs, car les quatre échelles de temps disponibles (1) vont de 5 minutes à 24 heures.

          Page d’accueil de Dexscreener

          Vous pouvez classer les paires à afficher suivant 4 critères (2) :

          • Trending (tendance) : Dexscreener analyse chaque token à l’aide d’un algorithme « maison » pour leur attribuer un score de tendance. Cet algorithme prend notamment en compte le volume et le nombre des transactions ayant eu lieu, la liquidité du marché, le nombre de détenteurs du jeton, le nombre de visites sur la page de la paire et sur le site web lié au projet (s’il y en a un), la sécurité liée aux smart contracts et l’avis et les commentaires des utilisateurs.
          • Top : liste des jetons les plus tradés, soit en volume, soit en nombre de transactions.
          • Gainers (gagnants) : classement des jetons ayant enregistré les meilleures performances sur l’échelle de temps sélectionnée (5 minutes / 1 heure / 6 heures / 24 heures).
          • News pairs (nouvelles paires) : liste des nouvelles paires de trading sur une échelle de temps allant d’une heure à 7 jours.

          Il est possible d’afficher ces classements seulement sur la blockchain de votre choix en la sélectionnant dans la liste en bas à gauche (3).

          Vous pouvez aussi affiner vos recherches à l’aide des nombreux filtres disponibles (4).

          Informations sur une paire de trading

          Une fois que vous avez trouvé une paire qui vous intéresse, vous pouvez cliquer dessus pour faire apparaître les informations qui suivent.

          Informations sur une paire de trading
          Informations sur une paire de trading

          Elles sont divisées en trois sections que nous allons vous présenter séparément.

          L’évolution du prix (1)

          Évolution du prix dune paire de trading
          Évolution du prix dune paire de trading

          Cette partie utilise les Supercharts de Trading View. Ces graphiques personnalisables font partie des meilleurs du marché pour les analyses techniques, offrant plus des 400 indicateurs et 90 outils de dessins. Vous pouvez vous reporter à cet article pour plus d’informations.

          Il est possible de passer en plein écran avec la croix (4).

          L’analyse des transactions, des traders et des pools de liquidité (2)

          Vous pouvez agrandir cette partie avec la flèche (5).

          • Les transactions :

          Sur l’onglet « Transactions » (6) vous verrez les derniers trades effectués sur la paire. Les achats s’affichent en vert et les ventes en rouges.

          Suivi des transcations

          L’adresse du trader se trouve à droite (7). En passant votre souris dessus, vous afficherez diverses informations le concernant :

          • Nombre et volume d’achat et de ventes et gains ou pertes réalisés et en cours.
          • Date du premier trade
          • Catégorie du trader en fonction du volume total. Dexscreener les regroupe en 5 catégories : les planctons (inférieur à 10 $ de trade), les crabes (entre 10 et 250 $ de trade), les poissons (entre 250 $ et 1000 $ de trade) les dauphins (entre 1000 $ et 10 000 $ de trade) et les baleines (plus de 10 000 $ de trade).

          Si le profil du trader vous intéresse, vous pouvez afficher ses ordres d’achat et de vente sur la SuperChart en cliquant sur l’icône « entonnoir » :

          Ordres d'achat et de vente positionnés sur la superchart
          • Les meilleurs traders (8) :

          Vous verrez les traders ayant réalisé le plus de bénéfice sur la paire observée. Très utile pour observer leur comportement et éventuellement les imiter.

          Meilleurs traders
          • Les holders (9) :

          C’est la liste des holders et le pourcentage de la supply totale du jeton qu’ils détiennent. Indispensable à observer pour éviter les tokens détenus par trop peu d’adresses différentes.

          Liste des hoders
          • Les fournisseurs de liquidité (10) :

          Vous pouvez connaître le nombre de fournisseurs de liquidité sur le DEX qui permet de trader la paire, ainsi que le volume de leurs positions.

          Liste des fournisseurs de liquidité

          Informations sur les jetons (3)

          Dans cette partie, vous trouverez toutes les informations importantes relatives à la paire observée.

          • Liens vers les sites officiels et plateforme de trading :
          Liens vers les sites officiels
          • Récapitulatif des trades sur les dernières 24 heures et lien vers la plateforme d’échange (possibilité de trader directement depuis l’interface de Dexscreener).
          Récapitulatif des trades sur les dernières 24 heures
          • Adresses et sécurité des contrats intelligents :
          Adresses et sécurité des contrats intelligents
          • Descriptif rapide du jeton et convertisseur :
          Descriptif rapide du jeton et convertisseur

          Les autres sections du site

          Vous pouvez naviguer parmi les autres sections du site à l’aide des onglets situés à gauche (1).

          Autres sections du site dexscreener

          Voici un descriptif rapide de ce que vous y trouverez :

          • Watchlist : vous pouvez choisir les paires qui vous intéressent le plus et créer une liste de suivi.
          • Alerts : déterminez des niveaux de prix pour lesquels vous souhaitez recevoir des alertes. Très utile, car de nombreux DEX n’offrent pas la possibilité de placer des ordres limites, des stop loss et des take profit.
          • Multicharts : pour afficher plusieurs Supercharts sur un même écran.
          • Portefolio : pour observer une adresse qui vous appartient ou non
          • News : lien vers des articles sur l’actualité (en anglais).
          • API : pour les développeurs qui souhaitent récupérer les informations fournies par Dexscreener.

          Le mot de la fin

          Dexscreener est un outil indispensable pour les traders degens, à l’affût de nouveaux tokens susceptibles de voir leur prix monter (ou descendre) très rapidement.

          Les informations proposées sont difficilement récupérables ailleurs, et permettent de se positionner parmi les premiers lors de la sortie des tokens, avec de nombreuses indications pour éviter de perdre son argent.

          La plateforme est aussi très pratique pour observer les autres traders, trouver ceux qui sont capables de réaliser de gros bénéfices à répétition et éventuellement les copier.

          Nous vous rappelons cependant que ce type de trading est très risqué et vous invitons à recouper les informations de Dexcscreener avec celle d’autres plateformes avant d’engager vos fonds. En effet, si certains gagnent beaucoup, c’est forcément que d’autres en ont perdu.

          Si vous avez envie de découvrir d’autres plateformes capables de vous épauler dans votre parcours au sein de la DeFi, vous trouverez ici une présentation de 21 outils incontournables.

          L’article DexScreener : le scanner des plateformes d’échange décentralisées est apparu en premier sur Journal du Coin.

          Artemis : analysez les blockchains en toute simplicité

          https://journalducoin.com/defi/artemis-analysez-les-blockchains-en-toute-simplicite/

          Si vous n’avez pas encore trouvé votre bonheur parmi tous les outils DeFi que nous vous avons déjà présenté, nous vous proposons cette semaine de découvrir Artemis, une plateforme d’anaylse de data on-chain. Leur application permet d’obtenir des « données institutionnelles pour les actifs numériques », c’est-à-dire une multitude d’informations et d’indicateurs sur ce qui se passe sur différentes blockchains. Traders, investisseurs ou analystes, Artemis est fait pour les utilisateurs de DeFi qui préfèrent se fier aux faits qu’au hasard. Suivez-nous pour une visite de la plateforme !

          Temps de lecture estimé : 9 minutes

          Présentation générale d’Artemis

          Histoire de la plateforme et chiffres clés

          L’idée de créer Artemis a germé lors d’une discussion entre ses fondateurs et des membres Modular Capital, une société d’investissement dans le domaine de la blockchain et des cryptomonnaies.

          Ces derniers avaient alors soulevé le fait qu’il n’existait pas encore de solutions pour extraire sans code des données des blockchains, pour les comparer rapidement, et les intégrer dans des tableurs de type Excel ou Google Sheet. Les investisseurs étaient ainsi obligés d’utiliser plusieurs sites en parallèle, voire de mobiliser des équipes d’experts pour y parvenir.

          Son CEO et cofondateur Jon Ma, un ancien de Harvard Business School, s’est alors donné pour mission de développer un outil permettant aux professionnels comme aux particuliers d’y accéder sans effort : c’est ainsi qu’est né Artemis en 2022.

          Après une levée de fonds auprès de Pear VC (d’un montant inconnu), la société basée à New York a développé son outil en quelques mois, avec une équipe qui compte aujourd’hui 8 employés.

          La plateforme se veut indépendante par rapport aux blockchains qu’elle permet de scruter, afin de fournir des informations impartiales, transparentes et vérifiables.

          Les services proposés

          La plateforme propose trois services principaux.

          Artemis Terminal

          Artemis Terminal sert à explorer et à analyser des données extraites des principales blockchains du marché, pour les comparer et/ou évaluer leurs performances à travers divers indicateurs.

          L’activité des développeurs est surveillée, et les dApps et les smart contracts les plus en vogues sont mis en avant.

          À l’instar de Dune, de Glassnode ou de Token Terminal, de nombreux graphiques personnalisables et faciles à prendre en main y sont disponibles.

          Artemis Terminal sait aller à l’essentiel et vous ne devriez pas vous sentir perdu, comme ce peut être le cas chez certains concurrents, qui ont tendance à noyer l’utilisateur sous une trop grande masse d’informations. La plateforme organise les données extraites de façon à ce qu’elles soient simples à lire et à comprendre, afin pouvoir détecter rapidement les tendances et observer les comportements.

          C’est sur ce service que portera la suite de cet article.

          Artemis Sheets

          Artemis Sheets est un plug-in à installer sur votre ordinateur pour pouvoir récupérer des données blockchain directement dans Google Sheets ou Excel.

          Celles-ci sont mises à jour en temps réel sur vos feuilles de calcul et peuvent provenir d’Artemis Terminal, mais aussi de CoinGecko de Dune ou de Token Terminal.

          Plusieurs templates gratuits sont offerts pour faciliter la vie à ceux qui ne savent pas par où commencer.

          
Exemple de template Excel offert par Artemis
          Exemple de template Excel offert par Artemis

          Artemis Reviews

          La plateforme propose un récapitulatif hebdomadaire, appelé « Crypto Fundamentals », des événements liés aux cryptomonnaies ayant eu lieu.

          Des recherches fondamentales plus poussées sont aussi disponibles, sur des sujets techniques ou d’actualité (politique, économique etc…) ayant un impact sur l’écosystème.

          Tour d’horizon d’Artemis Terminal

          Page d’accueil

          Sur la page d’accueil de la plateforme (1), vous trouverez un récapitulatif de l’activité on-chain qui prend en comptes les principales blockchains du marché.

          Page d’accueil d’Artemis

          Vousy verrez la valeur totale des jetons de l’écosystème (2), le nombre d’adresses actives (3) et le nombre de transfert (4) ayant eu lieu durant les dernières 24 heures.

          Un graphique permettant de comparer les performances de Bitcoin, d’Ethereum, de l’or, du Nasdaq et du SP500 sur diverses échelles de temps (5) devrait suffire à en convaincre plus d’un, que bien que risqué, investir dans les cryptomonnaies peut être lucratif (5).

          Plus bas, vous trouverez les catégories (6), les dApps (7) et contract intelligents (8) les plus utilisés du moment. Viennent enfin quelques métriques fondamentales pour analyser le marché (9).

          Tendances du moment
          Tendances du moment

          Blockchains

          Cet onglet (1) présente le détail des informations fournies sur la page d’accueil et quelques autres données clés. Vous pouvez sélectionner l’échelle de temps qui vous intéresse en haut à droite (2).

          Activité par blockchain
          Activité par blockchain

          Si vous préférez les tableaux aux graphiques, vous n’avez qu’à descendre sur la page. Ceux-ci peuvent être plus pratiques pour classer les données, et il est possible d’y appliquer différents filtres suivant vos recherches.

          Suivi de l'activité par blockchain
          Suivi de l’activité par blockchain

          Secteurs

          Sur cette page (1), Artemis propose des indicateurs concernant quatre secteurs de la DeFi (2) : les plateformes d’échange de futures, les exchanges décentralisés, les protocoles de prêts et d’emprunt et le staking liquide.

          Classement par secteur
          Classement par secteur

          Vous pouvez ici faire apparaître les données sur différentes échelles de temps (3) et les retrouver sur forme de tableau en dessous du graphique.

          Stablecoins

          Vous verrez ici (1) des informations concernant les quatre stablecoins les plus importants du marché : l’USDT, l’USDC, le DAI et le BUSD (qui devrait être remplacé par le TUSD).

          Informations sur les stablecoins
          Informations sur les stablecoins

          Vous pouvez connaître le nombre de tokens disponibles par blockchain, les volumes d’échange et le nombre d’adresses actives (2) par stablecoin et/ou par blockchain (3).

          Applications

          Cet onglet (1) propose différentes métriques concernant les dApps. Il est possible de les tirer par blockchain (2) et d’appliquer des filtres pour affiner vos recherches.

          Informations sur les dApps
          Informations sur les dApps

          Activité des développeurs

          Comme son nom l’indique, cet onglet (1) se concentre sur l’activité des développeurs dans différents écosystèmes.

          Informations sur l'activité des développeurs
          Informations sur l’activité des développeurs

          Les deux graphiques du haut représentent le nombre de commits (plus petite unité de travail d’un développeur) produits durant la semaine, et le nombre de développeurs actifs. Un développeur est considéré comme actif s’il produit au moins un commit dans la semaine. Le tableau du bas propose un récapitulatif par blockchain.

          Avec l’onglet « Contrat deployments » (2), vous pouvez obtenir un aperçu précis du nombre de nouveau contrat nouvellement déployés par blockchains.

          Moniteur d’activité

          Artemis utilise un algorithme « maison » pour définir et regrouper les applications par catégorie. Elle traque plus de 5800 applications et 7000 smart contracts, classés en 111 catégories.

          Le moniteur d’activité (1) permet de segmenter vos recherches pour mieux comprendre le comportement des utilisateurs.

          Moniteur d'activité
          Moniteur d’activité

          Encore une fois, les données sont présentées sous forme de graphique et de tableau qui fonctionnent ensemble. Vous pouvez affiner vos recherches à l’aide des menus déroulants (2), ou en cliquant sur l’un des éléments du tableau.

          TableauX de bord et graphiques personnalisés

          Si tout ce que nous avons plus haut ne vous suffit pas, ces onglets (1) vous permettent de créer vos propres graphiques pour les insérer dans des tableaux de bord personnalisés.

          Vous devez créer un compte (gratuit) sur la plateforme pour avoir accès à ces fonctionnalités.

          Graphique personnalisé
          Graphique personnalisé

          Pour créer un graphique, rendez-vous sur « Chart Builder » (1) puis cliquez sur « Create New » (2). Après avoir donné un nom à votre graphique, vous pourrez choisir les données qui vous intéressent dans la bibliothèque (3).

          Une fois sauvegardé, vous n’aurez plus qu’à insérer votre création dans un tableau de bord avec l’onglet « Dashboard » (1).

          Le mot de la fin

          Artemis est un outil d’analyse on chain qui s’adresse à un large public, ne demandant aucune compétence pour être utilisé ni pour comprendre les données présentées. La plateforme peut servir à suivre les tendances, analyser le marché et anticiper les évolutions du secteur.

          Le côté synthétique des informations offertes saura séduire ceux qui recherchent la simplicité, tandis que ceux qui souhaitent mener des recherches plus en profondeurs trouveront leur bonheur avec les graphiques personnalisables.

          Si vous êtes à la recherche d’autres applications pour vous aider à naviguer dans l’univers de la DeFi, vous pouvez aussi consulter cet article qui vous en présente 21 à connaître absolument.

          L’article Artemis : analysez les blockchains en toute simplicité est apparu en premier sur Journal du Coin.

          21 outils DeFi à connaître absolument pour 2024

          https://journalducoin.com/defi/21-outils-defi-a-connaitre-absolument-en-2024/

          Si vous consultez souvent notre journal, vous avez sûrement remarqué que depuis quelques mois nous vous présentons chaque semaine une plateforme incontournable de l’écosystème. Vous trouverez ici un petit récapitulatif de ce que nous avons déjà publié, pour vous permettre de (re)découvrir ces outils susceptibles de vous aider durant votre parcours dans l’univers de la Finance décentralisée (DeFi). Investisseurs « bon père de famille », traders « degen », chasseurs de pépites ou d’airdrop, analystes ou simple observateur du marché, tous les profils devraient trouver ici de quoi les intéresser !

          Temps de lecture estimé : 22 minutes

          Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

          La plupart des plateformes présentées ci-dessous sont susceptibles d’entrer dans plusieurs catégories, tout comme un utilisateur de la DeFi adopte souvent plusieurs comportements en parallèles. En effet, le trader comme l’investisseur se doit d’être un analyste, et l’un comme l’autre divise souvent son portefeuille en plusieurs allocations gérées différemment.

          Aussi, le classement proposé n’est là que pour faciliter la lecture, et les plateformes peuvent bien souvent servir à différentes utilisations.

          Les outils DeFi pour tous

          Chainlist : la liste de toutes les blockchains EVM compatibles et de leurs RPC

          Description :

          Chainlist la référence du web 3 pour ajouter des blockchains et des RPC à vos portefeuilles EVM compatibles.

          Points clés :

          • Mainnets
          • Testnets
          • Simple à utiliser

          Voir l’article

          Tous les amateurs de DeFi doivent obligatoirement utiliser un portefeuille non custodial. Si certains comme Rabby se paramètre automatiquement la plupart du temps, d’autres comme Metamask nécessitent souvent des opérations manuelles.

          Chainlist propose un vaste choix de RPC (Remote Procedure Call) pour la majorité des blockchains EVM compatibles. Ces derniers sont classés suivant différents critères, pour vous permettre d’effectuer un choix en conséquences.

          De.Fi : checkez l’état de santé de votre portefeuille

          Logo du VPN

          Description :

          De.fi permet de vérifier l’état de santé de votre portefeuille en un instant, et de remedier à ce qui pourrait poser problème en quelques clics

          Points clés :

          • Simple à utiliser
          • A consulter fréquemment pour réduire les risques

          Voir l’article

          La plateforme propose diverses fonctions, dont une nous intéresse tout particulièrement : la possibilité de voir les autorisations que vous avez signées avec votre portefeuille et qui sont toujours en cours.

          De.Fi évalue les risques potentiels que ces dernières représentent pour vos fonds, et vous permet de les révoquer très facilement en cas de besoin.

          Vous pouvez aussi utiliser son concurrent RevokeCash, qui propose à peu près les mêmes fonctionnalités.

          De.Fi peut aussi vous servir à suivre votre portefeuille, mais nous préférons DeBank ou Nansen que nous vous présentons juste en dessous.

          DeBank : messenger web 3 et tracker de wallet

          Logo du VPN

          Description :

          Debank est un tracker de portefeuille qui permet de savoir en un clin d’oeil où se trouvent vos jetons ainsi que la valeur de votre portefolio

          Points clés :

          • Service de messagerie
          • Permet de suivre d’autres comptes
          • Futur airdrop ?

          Voir l’article

          Si vous aimez tester des protocoles DeFi divers et variés, vous savez qu’il est parfois difficile de vous souvenir où vous avez déposé vos jetons.

          DeBank est là pour vous simplifier la vie ! Avec cette application, vous verrez en quelques secondes sur quelles blockchains et sur quels protocoles se trouvent vos tokens. Leur valeur est automatiquement convertie en dollars US vous permettant d’apprécier simplement vos performances.

          Avec environ 60 blockchains et 850 protocoles supportés, il y a de grandes chances pour que l’application retrouve tous vos jetons.

          Vous pouvez suivre plusieurs adresses en même temps, et consulter le contenu de celles qui ne vous appartiennent pas.

          L’historique des transactions multichain est aussi très pratique pour observer les mouvements de fonds d’une adresse, étant beaucoup plus simple à lire et à utiliser que les exploreurs officiels de type etherscan.io.

          Nansen Portfolio : tracker d’adresses EVM compatibles et autres

          Logo du VPN

          Description :

          Nansen portefolio est un tracker de portefeuille qui prend en charge la plupart des blockchains EVM compatibles mais aussi celles d’autres écosystèmes tels que Bitcoin, Cosmos, Aptos, Dogechain…

          Points clés :

          • Nombreuses blockchains prises en charges
          • Moins de protocoles supportés que DeBank

          Voir l’article

          Nansen Portfolio remplit les mêmes fonctions que DeBank cité plus haut. Leurs différences principales sont les blockchains et protocoles qu’ils supportent.

          Nansen supporte en effet diverses blockchains non EVM compatibles, notamment l’incontournable Bitcoin, ainsi que celles de Cosmos ou encore la Dogechain pour les plus degen.

          Ceux qui ont tendance à s’étaler un peu partout pourront utiliser les deux en parallèle, afin d’avoir une vision globale de leurs avoirs.

          Coingecko et geckoterminal : suivre le cours des jetons

          Logo du VPN

          Description :

          Coingecko permet de suivre l’évolution du cours des cryptomonnaies, de classer et de comparer les tokens, les NFT et les plateformes d’échanges

          Points clés :

          • Nombreux jetons pris en charge
          • Geckoterminal est dédié aux DEX
          • A utiliser au quotidien

          Voir l’article

          Impossible de passer à côté de Coingecko à partir du moment où vous vous intéressez aux cryptomonnaies et à leur prix. Cette plateforme est la référence en ce qui concerne le suivi des cours et des TVL, au même titre que CoinmarketCap que nous vous présentons juste après.

          NFT, plateformes d’échanges centralisés et décentralisés, tout s’y trouve de manière bien organisée et facile à comprendre.

          Nous noterons que Coingecko a tendance à lister plus de tokens que son concurrent, et que Geckoterminal offre un suivi plus détaillé des plateformes d’échange décentralisées.

          N’hésitez pas à consulter notre article pour vous aider à vous y retrouver au milieu de la multitude d’informations proposées (historique du cours, histoire et utilité des jetons, liste des plateformes où les échanger, adresses des smart contracts, …)

          CoinMarketCap : TVL, cours des jetons et plus encore

          Logo du VPN

          Description :

          CoinMarketCap permet de suivre l’évolution du cours des cryptomonnaies, de classer et de comparer les tokens, les NFT et les plateformes d’échanges

          Points clés :

          • Des onglets intéressants pour analyser les tendances
          • Réseau social pour échanger
          • A utiliser au quotidien

          Voir l’article

          Difficile de choisir entre Coinmarketcap et CoinGecko; c’est pourquoi nous vous présentons les deux afin que décidiez par vous-même laquelle sera l’élue de votre cœur.

          En plus du suivi des cours, de la TVL et de toutes les informations clés fournies sur chaque jeton et plateforme, CoinMarketCap propose du contenu éducatif de qualité, ainsi qu’un réseau social dédié aux cryptomonnaies.

          La plateforme anticipe peut-être l’avenir avec son onglet qui donne le prix des monnaies fiat en satoshi. Enfin, le top 30 des plus gros gagnants et perdants par période permet de se faire une idée des tendances très rapidement.

          Les outils DeFi pour les analystes

          Bubblemaps : des bulles colorées pour tout savoir

          Logo du VPN

          Description :

          Bubblemaps est un outils français indispensable pour analyser les projets web 3 et repérer les whales et leurs connexions

          Points clés :

          • Très intuitif
          • Présente des informations compliquées de manière simple

          Voir l’article

          Cet outil, développé par une équipe française, permet de visualiser en quelques clics et sous forme de bulles colorées, de nombreuses données on-chain de manière ludique et intuitive.

          Grâce à BubbleMaps.io, vous pouvez très facilement identifier les principaux détenteurs d’un jeton et repérer les liens éventuels entre différents portefeuilles ou acteurs du marché.

          Ses enregistrements périodiques de l’état des comptes permettent aussi de remonter dans le temps pour observer les comportements et l’évolution de la distribution des jetons d’un projet.

          Si vous aimez chercher les pépites de demain, ou simplement éviter de vous faire arnaquer, vous devez absolument ranger cette plateforme dans vos favoris.

          Token Terminal : l’analyse on chain à la portée de tous

          Logo du VPN

          Description :

          Token terminal est une plateforme d’analyse de données on chain destinée au grand public du fait de la simplicité des informations qu’elle fournit

          Points clés :

          • Données pertinentes et bien organisées
          • Interface intuitive
          • Utilisable sans être un expert en finance ou en blockchain
          • Airdrop à venir ?

          Voir l’article

          Tout comme plusieurs plateformes présentées ici, TokenTerminal est spécialisée dans l’analyse de données on chain. Elle se démarque cependant par la façon dont elle présente les choses, de manière succincte et facilement compréhensible. Elle propose des métriques permettant de faire facilement le lien avec la finance traditionnelle, pour évaluer les blockchains et les protocoles.

          TokenTerminal s’adresse à Monsieur et Madame Tout Le Monde, qui préfère avoir accès à des informations synthétiques plutôt que d’être noyé sous une masse d’informations par des plateformes comme Arkham Intelligence ou Defillama.

          Ici, pas besoin d’être un expert pour prendre la température du marché ou s’informer sur un projet. Quelques minutes suffisent pour trouver les informations les plus importantes et passer à autre chose.

          L2Beat : ecoutez battre le cœur des layers 2

          Logo du VPN

          Description :

          L2Beat permet de comprendre et analyser les layers 2 d’Ethereum et suivre leur évolution

          Points clés :

          • Simple à utiliser
          • Plateforme indépendante
          • Equipe d’experts

          Voir l’article

          L2Beat est un outil indispensable pour les utilisateurs des solutions de mise à l’échelles d’Ethereum (c’est à dire quasiment tous les utilisateurs de DeFi).

          Il permet de visualiser en un clin d’œil les risques que vous courrez en les utilisant, et d’en apprendre plus sur leur fonctionnent technique si cela vous interesse.

          Vous pouvez aussi les comparer en fonction de différents critères afin d’affiner vos choix avant d’y envoyer des jetons.

          Defillama : le tableau de bord de la finance décentralisée

          Logo du VPN

          Description :

          Defillama fourni une palette impressionnante d’informations de tous types concernant les blockchains et les applications décentralisées

          Points clés :

          • Enormement de données
          • Agrégateur d’agrégateurs de swap
          • Des centaines de blochains et des milliers d’applications suivies

          Voir l’article

          S’il ne faillait garder qu’une seule plateforme parmi toutes celles présentées ici, ce serait (peut être) Defillama.

          Leur site fournit une palette impressionnante d’informations de tous types concernant les blockchains et les applications décentralisées. La liste serait bien trop longue à énumérée ici, c’est pourquoi nous vous invitons fortement à aller consulter notre article.

          La plateforme offre des informations open-source et transparentes, et se veut neutre et impartiale, ne subissant théoriquement aucune influence de la part des projets qu’elle permet d’analyser.

          Arkham Intelligence : utilisez l’intelligence artificielle pour scruter la blockchain

          Logo du VPN

          Description :

          L’intelligence artificielle au service de l’analyse de donnée on-chain. Destiné à tous types de recherches qui se basent sur la blockchain.

          Points clés :

          • Intuitif
          • Très complet
          • Puissant
          • Intrusif

          Voir l’article

          Arkham Intelligence est une plateforme live depuis quelque mois seulement et qui est loin d’avoir révélé tout son potentiel.

          Destinée à désanonymiser la blockchain, elle utilise l’intelligence artificielle pour convertir les données brutes en textes et graphiques compréhensibles par le commun des mortels.

          Elle permet de lier des adresses à des personnes et des entités, et d’observer leurs comportements et leurs connexions. Il est possible de suivre des transactions, mais aussi d’analyser ce qui se passe plus globalement, à l’échelle des blockchains, et des applications décentralisées.

          Leur outil est utilisé par les particuliers, mais aussi par plusieurs grands groupes tels que Reuters ou Bloomberg.

          Glassnode : extraction de données on chain pour créer des graphique et indicateurs en tous genres

          Logo du VPN

          Description :

          Glassnode s’adresse en premier lieu à un public d’analyste averti qui cherche à aller au fond des choses, avec des tableaux de bords, indicateurs et graphiques de tous types.

          Points clés :

          • Graphiques et indicateurs personnalisables
          • Rapports d’analyses hebdomadaires très intéressants
          • Assez compliqué à utiliser pour les débutants

          Voir l’article

          Glassnode offre accès à un nombre incalculable de données et d’indicateurs, pas toujours simple à comprendre pour un public non averti, mais qui raviront les experts et ceux qui aiment creuser.

          La plateforme est d’ailleurs utilisée par des centaines d’institutions qui s’en servent pour établir leurs stratégies de trading et d’investissement.

          Les rapports d’analyses hebdomadaires gratuits et leur contenu « académique » sont de très bonnes sources d’inspiration pour ceux d’entre vous qui voudraient arriver à lire, à comprendre et à recouper par eux-mêmes la multitude de données disponibles.

          Sinon, vous pouvez aussi consultez notre article qui et justement là pour vous guider et vous aider à vous familiariser avec les outils fournis.

          Les outils pour les Traders et les investisseurs

          Trading View : la référence pour l’analyse technique

          Logo du VPN

          Description :

          TradingView est la plateforme la plus complète et la plus utilisée du marché pour ses graphiques de suivi d’évolution des prix et les centaines d’indicateurs qu’elle propose

          Points clés :

          • Des graphiques de prix, interactifs et personnalisables
          • Plus de 100 indicateurs techniques
          • Plus de 90 outils de dessin

          Voir l’article

          TradingView est clairement la plateforme la plus en vogue et la plus complète pour ceux qui aiment les graphiques d’évolution des prix et les indicateurs en tous genres.

          Leurs Supercharts sont d’ailleurs reprises et intégrées par la plupart des plateformes d’échanges de cryptomonnaies, centralisées ou non.

          Les actifs qu’elle permet de suivre ne se limitent pas au monde de la blockchain et la plateforme est aussi largement utilisée dans la finance traditionnelle pour le trading d’Action, d’indices, de contrats à terme, ou de devises.

          Si les graphiques seul ne suiffisent pas à aiguiller vos décisions, la plateforme propose aussi un réseau social dynamique sur lequel les utilisateurs partagent leurs analyses et leurs stratégies.

          Coinglass : tout savoir sur le marché des produits dérivés

          Logo du VPN

          Description :

          Plateforme destinée aux traders de produits dérivés

          Points clés :

          • Pour les traders avertis
          • Référence du marché pour les données sur les produits dérivés

          Voir l’article

          CoinGlass fournit un maximum d’informations concernant le marché des produits dérivés des cryptomonnaies. Son objectif affiché est d’améliorer la transparence de ce dernier pour démocratiser son utilisation.

          Habituellement réservé aux professionnels et aux experts, le marché des produits dérivés joue un rôle très important sur l’évolution du cours des actifs sous-jacent. Ceci devrait encore s’accentuer si les ETF Bitcoin et Ethereum étaient approuvés par le gendarme financier des États-Unis (SEC).

          Aussi, même sans trader les produits dérivés, les informations proposées peuvent être intéressantes (voire très importantes) à consulter pour se faire une idée de la température de l’ensemble du marché.

          Crypto-fundraising : toutes les levées de fonds de l’écosystème

          Logo du VPN

          Description :

          Crypto-fundraising référence l’ensemble des levées de fond qui ont trait au web 3 et permet de les classer suivant différents critères.

          Points clés :

          • Synthétique
          • Dédiée à un seul sujet (les levées de fonds)

          Voir l’article

          Comme son nom l’indique, Crypto-fundraising se concentre sur les levées de fonds qui ont lieu (et qui ont déjà eu lieu) dans le monde de la blockchain et des cryptomonnaies.

          La plateforme ne s’éparpille pas et reste centrée sur son domaine qu’elle maitrise très bien. Les informations offertes sont assez complètes et facilement compréhensibles. Ces dernières peuvent vous être utiles si vous voulez savoir où les investisseurs placent leurs billes, afin de détecter les tendances à venir et éventuellement dénicher les futures pépites avant la masse.

          Vestlab : les tokenomics en détails

          Logo du VPN

          Description :

          VestLab propose diverses informations concernant la tokenomics de nombreux projets crypto.

          Points clés :

          • Facile à prendre en main
          • Va à l’essentiel

          Voir l’article

          Tout comme Crypto-fundraising, VestLab se concentre sur un seul aspect de la cryptomonnaie : la tokenomic des projets.

          La plateforme propose une multitudes d’informations très précises sur la répartition des jetons des projets (équipe, marketing, public…) ainsi que sur le calendrier de leur libération.

          Les graphiques permettent d’appréhender les données les plus importantes en quelques secondes. Ces dernières sont vérifiées manuellement par l’équipe (qui travaille notamment en collaboration avec DAO Maker) avant d’être publiées pour éviter les erreurs.

          Staking Rewards : trouvez les meilleurs rendements de staking

          Logo du VPN

          Description :

          StakingRewards permet scruter les rendements offerts en staking sur différentes blockchain en quelques secondes

          Points clés :

          • Des validateurs passés au crible
          • Un calculateur de rendement
          • Plusieurs écosytèmes pris en charge

          Voir l’article

          Une fois de plus, Staking Rewards est un site qui a un nom implicite : il est spécialisé dans la traking des rendements de staking, sur Ethereum (et ses layers 2 ), Cosmos, Polkadot et BNB Chain.

          De nombreuses métriques sont disponibles pour étudier aussi d’autres aspects que les récompenses (décentralisation, sécurité…).

          Le site offre aussi un calculateur permettant d’anticiper vos gains, ainsi que des informations très intéressantes concernant les validateurs, qui sont passés au crible avant d’être listés par la plateforme (ne choisissez pas un validateur au hasard si vous voulez staker !).

          Nous vous rappelons par la même occasion que le Journal Du Coin vous propose ses services en tant que validateur sur plusieurs blockchains. Pour plus d’informations sur le sujet, rendez-vous ici.

          Les outils DeFi pour les chasseurs de pépites et d’airdrop

          Dune : des tableaux de bord pour scruter les blockchains

          Logo du VPN

          Description :

          Dune peremt d’extraire des données des blockchains et de les visualiser sous forme de tableaux ou de graphiques personnalisables

          Points clés :

          • Utile pour suivre les nouvelles tendances
          • Demande quelques connaissances en programmation pour faire ses propres requêtes

          Voir l’article

          Dune est un outil d‘extraction et de visualisation de données blockchains. Les utilisateurs ont la possibilité d’y créer leurs propres tableaux de bord et leurs propres requêtes pour aller interroger les blockchains, et de les partager avec le reste de la communauté.

          S’il faut avoir quelques bases de programmations pour faire vos requêtes, il n’y a en revanche besoin d’aucune compétence particulière pour utiliser celles faites par les autres.

          La plateforme est très pratique pour suivre les nouvelles tendances et permet de trouver des outils disponibles nulle part ailleurs. En ce moment par exemple vous pouvez y suivre vos chances de toucher certains airdrops potentiels, ou encore pour savoir si vous avez réussi à minter des inscriptions avant les autres.

          Galxe : rejoignez des communautés web 3 et gagnez des récompenses

          Logo du VPN

          Description :

          Galxe mets en avant des projets qui se lancent, pour les aider à créer une communauté grâce à des quêtes qui rapportent des récompenses à ceux qui les effectuent

          Points clés :

          • Aide à trouver les futures pépites
          • Permet de gagner des récompenses en apprenant
          • Ludique

          Voir l’article

          Galxe est un projet « Learn To Earn » (apprendre pour gagner en français) qui permet aux utilisateurs de gagner des récompenses (NFT, rôle Discord…) en effectuant différentes actions. Le mot « apprendre » est souvent cependant un peu exagéré aux vues de la simplicité de certaines tâches à effectuées (retweeter un post sur X..), et il est plus correct de dire que la plateforme permet de « découvrir » de nouveaux projets en s’engageant dans leurs communautés.

          Les récompenses offertes peuvent être symboliques dans un premier temps, mais l’engagement réel peut parfois conduire à des airdrops lucratifs pour les utilisateurs.

          Airdrops.io: trouvez les airdrops du moment

          Description :

          Airdrops.io liste et classe la majorités des airdrops à venir et vous guide pour vous aider à y avoir droit.

          Points clés :

          • Simple à utiliser
          • Necessite de pousser les recherches plus loin pour être certain d’être éligible aux airdrops.

          Voir l’article

          Airdrops.io est spécialisé dans le suivi des projets susceptibles de faire des airdrops, c’est à dire de distribuer gratuitement des jetons aux utilisateurs qui ont effectué certaines tâches.

          Le site classe les projets suivant différents critères, et propose une liste des actions à réaliser pour avoir une chance de toucher les précieux tokens. Si certains projets vous intéressent, vous devrez cependant réaliser des recherches complémentaires pour vous assurer une part du gâteau à coup sur, car il arrive qu’il manque des informations ou que les techniques à appliquer ne soient pas assez détaillées (souvent du fait que les projets ne dévoilent officiellement les actions permettant d’être éligible seulement après avoir pris leur snapshot).

          Layer3.xyz : faites des quêtes pour gagner des récompenses

          Logo du VPN

          Description :

          Layer3.xyz permet de découvrir des projets web 3 tout en étant guidé et en gagnant des récompenses

          Points clés :

          • Intéressant pour trouver de nouveaux projets et suivre les tendances
          • Ludique
          • Peut réellement permettre d’apprendre quelque chose

          Voir l’article

          A l’instar de Galxe, Layer3.xyz est un « Learn To Earn » qui fonctionne à peu près de la même façon. Si les récompenses offertes sont quasiment équivalentes, les quêtes proposées sont souvent plus éducatives que chez son concurrent et proposent souvent des QCM permettant de savoir si vous avez bien compris la leçon.

          Les mauvais élèves gagnent autant que les bons, car il est possible de cochez les réponses au hasard jusqu’à ce que vous ayez juste, si vous voulez simplement obtenir les récompenses.

          La plateforme propose aussi un agrégateur de swap ainsi qu’un agrégateur de bridge, permettant d’échanger et de transférer des jetons simplement et à moindres frais.

          Le mot de la fin

          L’univers de la blockchain, des cryptomonnaies et de la finance décentralisée est en constante évolution, et les plateformes qui sortent du lot aujourd’hui ne seront peut être pas les mêmes demain.

          De plus, la liste de plateformes que nous vous proposons ici est loin d’être exhaustive.

          Aussi, nous vous invitons à revenir dans les semaines qui suivent, pour en découvrir de nouvelles et ne rater aucune opportunité que peut vous offrir cet écosystème en pleine expansion.

          Ledger est le leader mondial du hardware wallet. Une très large gamme de produits adaptés à tous les usages, du simple amateur au plus professionnel. En cliquant sur ce lien, protegez vos actifs numériques et soutenez le travail du JdC

          Lien commercial

          L’article 21 outils DeFi à connaître absolument pour 2024 est apparu en premier sur Journal du Coin.

          L2Beat : la référence pour tout savoir sur les layers 2

          https://journalducoin.com/defi/l2beat-la-reference-pour-tout-savoir-sur-les-layers-2/

          Si vous naviguez dans la finance décentralisée, vous serez forcément amené à utiliser des solutions de deuxièmes couches que ce soit pour économiser sur les frais, pour réaliser des transactions plus rapides ou simplement profiter des opportunités qui s’y trouvent. Mais comment s’y retrouver parmi toutes les solutions qui existent ? L2Beat est là pour vous aider ! Ce site web permet de découvrir, d’analyser et de comparer les différentes solutions de mise à l’échelle de la couche 2 d’Ethereum. Dans cet article, nous ferons le tour de la plateforme pour vous montrer comment exploiter au mieux les informations qu’elle regroupe.

          Temps de lecture estimé : 11 minutes

          Présentation générale de L2Beat

          Histoire de la plateforme

          L2Beat a vu le jour en juillet 2021, comme un projet indépendant et à but non lucratif.

          Son objectif est de proposer des informations fiables, transparentes et vérifiables sur les solutions de mise à l’échelle de couche 2 d’Ethereum.

          La société, dont le siège social se trouve à Warsaw en Pologne, regroupe actuellement 16 employés. Ses quatres co-fondateurs ont un tous un CV imposant :

          • Jacek Czarnecki : avocat spécialisé dans la cryptomonnaie, qui a travaillé chez MakerDAO et conseillé de nombreux projets web3.
          • Bartek Kiepuszewski : titulaire d’un doctorat en informatique de l’Université du Queensland, « architecte blockchain » de MakerDAO et fondateur de TokenFlow Insights.
          • Krzysztof Kaczor : développeur passionné cryptomonnaie, ancien de chez MakerDAO et du Crédit Suisse.
          • Piotr Szlachciak : développeur et actuel CEO de L2Beat.

          La qualité des informations fournies a vite attiré l’attention de la communauté. L2Beat est soutenue par la Fondation Ethereum et lève actuellement des fonds à travers un un Gitcoin Grants auquel vous vous pouvez participer ici. Le montant total des fonds récoltés n’est pas public.

          L2Beat collabore par ailleurs avec d’autres entreprises du secteur en accepte des subventions pour des projets spécifiques.

          D’après SimilarWeb, le site reçoit entre 150 000 et 250 000 visites mensuelles. L2Beat a fédéré une communauté encore assez restreinte, avec environ 28 000 abonnés sur X, et 2 600 membres sur Discord.

          Les services proposés par L2Beat

          Les travaux effectués par l’équipe couvrent divers domaines, mais se limitent actuellement aux layers 2 d’Ethereum et à leurs bridges. L2Beat propose principalement l’analyse de différentes métriques destinées à évaluer les solutions en termes de technologie, de sécurité, de performance et de potentiel.

          La valeur des informations fournies vient de l’impartialité de l’entreprise qui s’efforce d’agir dans l’intérêt des utilisateurs et de résister à toute forme de pression extérieure, quitte à donner des avis négatifs lorsqu’ils sont justifiés.

          L2beat travaille aussi sur le développement d’explorateurs optimisés notamment pour suivre les mises à jour des smart contracts. L’entreprise organise aussi des événements et des conférences (tel que le L2 days il y a quelques jours à Istanbul), et publie des rapports de recherches.

          Tour d’horizon du site web

          Les solutions de couches 2

          Dans la partie « Scaling » (1) et sous l’onglet « Summary » (2) , vous trouverez une liste de toutes les blockchains de deuxième couche suivies par L2Beat.

          Page d’accueil de L2Beat

          Le classement proposé est fait par ordre de TVL (Total Value Locked) décroissantes. Pour chaque blockchain, vous trouverez un résumé de chaque critère analysé par L2Beat. Vous pouvez obtenir plus de détail en passant votre souris dessus, ou en vous rendant dans l’onglet dédié.

          Comparatif global des L2
          Comparatif global des L2
          • Risques : L2Beat analyse les risques pour les utilisateurs en fonctions de 5 paramètres que nous présenterons davantage dans les paragraphes suivants. Comme pour les autres critères, le code couleurs employé permet de vous rendre compte rapidement si une blockchain peut être considérée comme sûr ou non.
          Analyse de risque sur L2Beat
          Pop-up qui s’affiche en passant la souris sur Risks
          • Technologie : il y a actuellement 5 types de technologie pour les L2 : les optimistics rollup, les zk rollup, les optimiums, les plasmas et les validiums. Ils préentent tous des avantages et des inconvénients particuliers.
          • Étapes (stages) : il s’agit du niveau de maturité des L2. Pour passer d’une étape à l’autre, les projets doivent remplir une série de critères définis par L2Beat, basés sur des aspects techniques, de sécurité et de gouvernance.

            À l’étape 0, la gestion est assurée par l’équipe du projet.

            À l’étape 1, la gestion est assurée par les smarts contract et l’équipe du projet.

            À l’étape 2, la gestion est assurée à 100% par des contrats intelligents.

          Vous pouvez obtenir un rapport complet sur chaque layer 2 en cliquant sur leur nom.

          Les rapports proposés par L2Beat sont très complets, présentés agréablement, bien documentés et faciles à comprendre (mais malheureusement seulement accessibles en anglais). Ils peuvent vous permettre de vous forger un avis rapidement sur un projet, et vous y trouvez une multitude d’informations difficiles à récolter par vous-même.

          La valeur totale des jetons présents sur les L2 (TVL)

          Sur l’onglet « Value Locked » vous pouvez comparer la valeur se trouvant sur chaque blockchain listée.

          L2Beat fait la différence entre les jetons qui ont été bridgé canoniquement, ceux qui ont été bridgés par des bridges externes, et ceux qui ont été mintés sur la blockchain.

          Ceci explique la différence qu’il peut y avoir avec le site de référence Defillama, qui compte seulement les tokens utilisés par les dApps qu’il recense.

          
Comparatif des L2 en terme de TVL
          Comparatif des L2 en terme de TVL
          • Le bridge canonique : il s’agit d’un type de bridge qui permet de transférer des jetons d’Ethereum vers et le L2 (et inversement) en utilisant le même contrat intelligent sur les deux couches. Avec ce type de bridge, la valeur verrouillée sur Ehereum est identique à celle disponible sur le L2. Les utilisateurs peuvent bridger dans l’autre sens à tous moments. C’est le plus sûr et le plus simple des types de bridge. Il ne nécessite ni de tiers de confiance ni de mécanismes de validation supplémentaires.
          • Le bridge externe : Un bridge externe utilise un contrat intelligent sur la chaîne source (Ethereum) et un contrat intelligent sur la chaîne cible (L2) pour verrouiller et déverrouiller les actifs. Il nécessite également un ensemble de validateurs ou d’oracles pour relayer les informations entre les deux chaînes.

          L’analyse des risques

          Dans l’onglet « Risk Analysis » vous trouverez un comparatif des L2Beat au niveau de la sécurité en fonction de 5 paramètres.

          Analyse de risques sur les L2
          Analyse de risques sur les L2
          • La validation de l’état de la blockchain (state validation) :  Il s’agit de la méthode utilisée pour garantir que l’état de la couche 2 est valide et conforme aux règles de la couche 1. Il existe différents types de validation, tels que les preuves de fraude, les preuves à connaissance nulle, les preuves interactives, etc…
          • La disponibilité des données (data availability) : c’est la manière dont les données du L2 sont stockées et accessibles. Elles peuvent être on-chaîne ou off-chain.
          • La possibilité de mise à jour (upgradeability) : c’est de la capacité du protocole de la couche 2 à mettre à jour son code ou ses paramètres sans compromettre la sécurité et la fonctionnalité des utilisateurs. Il en existe différents types, et L2Beat affiche le temps nécessaire pour les mettre en place.
          • Le risque de séquenceur (sequencer failure) : Il s’agit du risque que le séquenceur (entité qui gère les transactions de la couche 2) soit défaillant, malhonnête ou attaqué. L2Beat évalue le type de mécanisme mis en place pour faire face à ce risque.
          • Le risque de proposeur (proposer failure) : c’est le risque que le proposeur (entité qui soumet les transactions de la couche 2 au séquenceur) soit défaillant, malhonnête ou attaqué. L2Beat évalue le type de mécanisme mis en place pour faire face à ce risque.

          La rapidité (liveness)

          Sous l’onglet « Liveness » vous trouverez un comparatif des L2 au niveau de leur rapidité.

          Rapidité des L2
          Rapidité des L2

          Vous pouvez y comparer la fréquence de soumission des transactions et de l’état global du L2 à Ethereum ainsi que la liste des anomalies ayant eu lieu sur les 30 derniers jours.

          L’activité on-chain (Activity)

          L’onglet « Activity », permet de comparer les L2 en fonction du nombre de transactions par secondes qui y ont lieu.

          Comparatif de l’activité sur les L2

          Les bridges

          L’onglet « Bridge » (1) permet de comparer les bridges à l’aide de différents critères. Cette partie du site est en développement et les recherches menées par L2Beat ne sont pas encore toutes complètes. Les données proposées sont néanmoins déjà très intéressantes.

          Comparatif des bridges
          Comparatif des bridges

          Vous trouverez notamment :

          • la valeur total des jetons bloqués dans les smarrts contract du bridge.
          • la répartition des jetons bloqués (breakdown)
          • le validateur du transfert (validated by)
          • le fonctionnent du bridge. Les « Token Bridge » min/burn les jetons transférer tandis que les « Liquidity Network » utilisent des pool de liquidité pour échanger les tokens.

          Sur l’onglet « Risk Analysis » vous aurez accès en plus aux délais nécessaires pour mettre à jour les contrat intelligents sur Ethereum en cas de problème, ainsi qu’au type de jetons transferable (canoniques et/ou natifs).

          Analyse dde risques des bridges
          Analyse de risques des bridges

          Comme pour les L2, vous pouvez obtenir un rapport complet sur chaque bridge en cliquant leurs noms.

          Le mot de la fin

          L2Beat est un site à consulter absolument si vous utilisez des layers 2 d’Ethereum, afin de vous faire une idée concrète des risques que vous courrez en le faisant.

          L’indépendance de l’équipe et son savoir-faire sont de vrais gages de qualité, et les recherches qu’elle propose sont uniques en leur genre. Le site est évolution constante et propose de plus en plus données au fil du temps.

          Ayant le soutien d’autres acteurs de l’écosystème et des levés de fonds en cours, il est certain que nous n’avons pas encore tout vu.

          Cet outil et a utilisé en complément de ceux que nous vous avons déjà présentés dans cette série. Si vous les avez manqué, vous pouvez consulter les articles sur  Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingViewCoinGlassBubblemaps, Coingecko et GeckoTerminalAirdrops.ioLayer3.xyzCoinMarketCap, Staking RewardsVestlabCrypto-fundraising ou encore Galxe.

          L’article L2Beat : la référence pour tout savoir sur les layers 2 est apparu en premier sur Journal du Coin.

          Galxe : rejoignez des communautés Web 3 en gagnant des récompenses

          https://journalducoin.com/defi/galxe-rejoignez-communautes-web-3-en-gagnant-recompenses/

          Vous voulez savoir quelles seront les prochaines tendances et dégoter des projets prometteurs ? Galxe est une plateforme qui peut vous aider ! Son approche « Learn To Earn » ou « Apprendre pour gagner » en français, permet aux projets et écosystèmes Web 3 qui se lancent de se faire connaître, et à ses utilisateurs de gagner diverses récompenses en effectuant différentes tâches. Dans cet article, nous vous présenterons cette plateforme en détails, afin que vous sachiez comment faire pour en tirer avantage et ne rien manquer des futures opportunités qu’elle offrira.

          Temps de lecture estimé : 9 minutes

          Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

          Présentation générale de Galxe

          Histoire et chiffres de la plateforme

          L’entreprise est lancée en 2021 sous le nom de « Project Galaxy », avec l’idée de permettre aux projets Web 3 de créer des NFT servant à identifier les utilisateurs ayant réalisé certaines quêtes.

          Ses fondateurs sont Harry Zhang (aussi cofondateur de Lino Network et de DLive.tv), diplômé en informatique de l’université de Berkeley, et Charles Wayn (aussi cofondateur de DLive.tv) un ancien de BitTorrent.

          Le succès est rapidement au rendez-vous et Project Galaxy noue de nombreux partenariats. Il développe de plus en plus de fonctionnalités au fil du temps (voir paragraphe suivant) et attire de plus en plus d’utilisateurs.

          En 2023, Project Galaxy est renommé Galxe, et lève 10 millions de dollars US de fonds auprès d’une vingtaine d’investisseurs dont Multicoin Capital, Dragonfly Capital, Coinbase Ventures ou encore Binance Smart Chain Growth Fund.

          À l’heure actuelle, Galxe compte une centaine d’employés (dont une majorité de développeurs), plus 12 millions d’utilisateurs et a déjà collaboré avec plus de 3 300 partenaires à travers 36 000 campagnes. Et avec une moyenne d’environ 300 quêtes hebdomadaires, ces chiffres n’ont pas fini d’augmenter !

          Si Galxe aide les projets et écosystèmes à créer une communauté, force est de constater qu’elle a avant tout su développer la sienne, avec 1,1 million d’abonnés sur X, près de 600 000 sur Discord et 65 000 sur Telegram.

          Les services proposés par Galxe

          Galxe se revendique comment étant un « réseau ouvert et collaboratif de données d’identification ». Il vise à aider les développeurs Web 3 à créer des communautés et à tirer parti des données d’identification disponibles. Galxe fait en quelque sorte de jonction entre les projets Web 3 et les utilisateurs. La plateforme permet aux premiers de se faire connaître par les seconds et vice versa.

          Pour ce faire, les projets peuvent mettre en place des quêtes à réaliser en ligne, qui, après vérification, donnent accès à des récompenses pour ceux qui les ont réalisées. C’est en effet par le biais de la spéculation, qu’une très grande partie des utilisateurs Web 3 s’intéresse aux nouveautés (les campagnes qui fonctionnent le mieux sont souvent celles qui des projets qui n’ont pas encore de token).

          Les récompenses peuvent être de différents types, notamment des cryptomonnaies, des NFT, des OAT, des rôles Discord, des points, des airdrops …

          Les OAT (Online Achievement Tokens) sont des NFT typiques de Galxe qui symbolisent l’accomplissement de certaines missions. Ils présentent l’avantage d’être simple à créer pour les projets, et peu cher à minter pour les utilisateurs.

          Depuis septembre 2023, Galxe est devenu Galxe 2.0 avec le lancement de son application mobile.

          En plus des quêtes à réaliser, la plateforme propose à ses utilisateurs de créer l’équivalent d’un LinkedIn Web 3, le Galxe Score (voir plus loin).

          Vous pouvez aussi créer l’équivalent votre carte d’identité Web 3 sous forme de NFT en passant un KYC : le Galxe Passport.

          La plateforme a lancé son propre jeton en avril 2022 via un Lauchpool sur Binance, le GAL. Le token a plusieurs utilités et sert en particulier à voter sur l’évolution du protocole en cours de développement.

          Galxe propose des missions sur plus de 20 blockchains et en intègre souvent de nouvelles. Pour apparaître sur la plateforme, un minimum de 10 à 15 dApps doit déjà y être déployé.

          De nombreuses nouveautés devraient aussi voir le jour dans les mois qui viennent.

          Tour d’horizon de la plateforme

          Pour avoir accès à toutes les fonctionnalités, vous devrez commencer par vous connecter à l’aide du bouton « login » situé en haut à droite.

          Réfléchissez bien à l’adresse que vous utiliserez ainsi qu’aux comptes de réseau sociaux auxquels vous la relirez, car ces informations pourront être publiques et éventuellement reliées à votre identité réelle. Anticipez en pensant aux données que vous avez envie de partager, et à celles que vous souhaitez garder privées.

          Les campagnes

          Il s’agit de la page phare de la plateforme si vous cherchez de nouveaux projets ou que vous chassez les airdrops. Vous trouverez toutes les campagnes sous l’onglet « Explore » (1).

          Liste des campagnes sur Galxe
          Liste des campagnes sur Galxe

          Vous pouvez les classer par type de récompenses (2). Il est aussi possible de faire apparaître toute une série de filtres (3) pour trier les quêtes suivant de nombreux autres critères, vous permettant ainsi d’affiner facilement vos recherches.

          Une fois que vous avez trouvé celle qui vous intéresse, cliquez dessus pour afficher le détail.

          Détails d'une campagne sur Galxe
          Détails d’une campagne sur Galxe

          Sous un rapide descriptif du projet concerné (4), vous trouverez les missions à réaliser pour obtenir vos récompenses (5).

          Une fois que vous aurez effectué les tâches demandées, cliquez sur le bouton « Actualiser » (6) pour mettre à jour leur statut. Une icône verte (7) apparaîtra pour montrer qu’elles ont bien été validées.

          Lorsqu’elles auront toutes été validées, vous pourrez alors réclamer votre récompense (8).

          Il arrive qu’il soit nécessaire d’attendre plusieurs heures, voire plusieurs jours, pour que certaines de vos actions soient bien prises en compte par la plateforme. Certains utilisateurs ont déjà manqué leurs récompenses à cause de ces délais. Essayez donc de réaliser les quêtes au moins quelques jours avant la date de fin annoncée pour plus de sécurité.

          Spaces

          Cet onglet (1) regroupe tous les projets et écosystèmes qui ont mis en place des quêtes sur la plateforme.

          Onglet Space de Galxe
          Onglet Spaces de Galxe

          Vous pouvez suivre ceux qui vous intéressent pour être alertés en cas de nouvelle quête, ou consulter celles qui sont déjà disponibles en cliquant dessus.

          Liste des campagnes liées à un projet sur Galxe
          Liste des campagnes liées à un projet sur Galxe

          Galxe ID

          Galxe ID est en quelque sorte votre identité Web 3. La plateforme traque votre activité on et off chain pour la construire. Les développeurs des projets Web 3 peuvent y accéder suivant leur besoin (avec la permission des utilisateurs).

          En allant sur « Profile » vous verrez la liste de toutes les récompenses que vous avez déjà obtenues, classables par catégories (1).

          
Galxe Profile
          Galxe Profile

          Pour 5 USDT par an, vous aurez accès au Galxe Score, un NFT qui représente une sorte de CV Web 3. Sans être obligatoirement rattachée à votre identité réelle, Galxe vous attribue un score en fonction de 5 paramètres :

          • Votre expérience : Galxe retrace le « parcours » de votre adresse dans le Web 3.
          • Votre influence : la plateforme mesure votre impact sur les réseaux sociaux.
          • Votre expertise : elle dépend du nombre de campagnes auxquelles vous avez participé.
          • Les jetons que vous détenez : vos points augmentent si vous possédez certains tokens ou NFT.
          • Votre humanité : en fonction de votre activité on-chain et d’autres paramètres, Galxe estime les chances que votre adresse soit celle d’un bot ou d’un humain. De nombreux projets font en effet la chasse aux robots et aux multi-wallets pour n’avoir que des utilisateurs réels et uniques.
          Galxe Score
          Galxe Score

          Vous pourrez aussi minter votre Galxe Passport si vous acceptez de passer un KYC.

          Solutions et protocole

          Ces 2 onglets s’adressent aux développeurs.

          « Solution » permet au projet Web 3 de monter une campagne.

          Galxe Protocol
          Galxe Protocol

          « Protocole » présente Galxe Protocole, une infrastructure de données d’identité Web 3 en cours de développement qui devrait s’appuyer sur la technologie Zero Knowlegde Proof pour stocker, gérer et partager les informations.

          Les plus curieux d’entre vous peuvent aller consulter le whitepaper du projet ici.

          Pour conclure

          Galxe est une plateforme qui n’a pas fini de faire parler d’elle. En plus d’offrir la possibilité aux projets de se faire connaître et aux utilisateurs de gagner des récompenses, elle est en passe de devenir un pilier de l’identité Web 3.

          Si vous ne l’avez pas encore découverte, c’est peut-être le moment de vous lancer. Il y a fort à parier que, comme l’année dernière, Galxe lance une campagne promotionnelle avant les fêtes pour célébrer la fin d’année. Vous pourriez ainsi récolter quelques cadeaux avant l’heure !

          Pour explorer le monde la DeFi et des cryptomonnaies, n’hésitez pas à consulter les autres articles de cette série. Vous trouverez de la documentation sur Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingViewCoinGlassBubblemaps, Coingecko et GeckoTerminalAirdrops.ioLayer3.xyzCoinMarketCap, Staking RewardsVestlab et Crypto-fundraising.

           

          Sur PrimeXBT, vous pourrez trade les cryptos, mais aussi le forex, les devises, les matières premières, et sans KYC ! Pour chaque création de compte, PrimeXBT offre en bonus de bienvenue 20% de votre premier dépôt, n’hésitez plus !

          lien commercial

          L’article Galxe : rejoignez des communautés Web 3 en gagnant des récompenses est apparu en premier sur Journal du Coin.

          Crypto-fundraising : trouver les pépites avant l’heure

          https://journalducoin.com/defi/crypto-fundraising-trouver-les-pepites-avant-lheure/

          Que vous soyez intéressé par la finance décentralisée ou par la cryptomonnaie et la blockchain en général, crypto-fundraising.info est à ranger parmi vos favoris pour anticiper les futures tendances et dénicher des projets prometteurs. Le concept du site est simple : lister toutes les levées de fonds de l’écosystème et les classer suivant différents critères. Voyons ici comment utiliser cet outil pour prendre une longueur d’avance sur la masse.

          Temps de lecture estimé : 8 minutes

          Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

          Présentation générale de crypto-fundraising

          S’il est difficile de dire quand le site web a été créé, le compte X qui y est rattaché date de janvier 2020. La plateforme semble gagner de l’argent grâce à des encarts publicitaires payants, bien que nous n’en ayons vu aucune s’afficher sur notre navigateur durant la rédaction de cet article.

          Avec un peu plus de 13 000 abonnés sur X et 21 000 dans son groupe Telegram, Crypto-fundraising est encore loin de faire partie des sites les plus visités de l’écosystème. Ceci ne lui enlève en rien son utilité.

          Le site liste une grande partie des levées de fonds ouvertes aux Ventures Capital (VC), menées par des projets ayant un rapport avec la technologie de la blockchain et des cryptomonnaies.

          Venture Capital signifie « capital-risque ». Il s’agit d’un type de financement destiné aux entreprises innovantes et à fort potentiel de croissance, mais qui présentent des risques élevés. En échange de leurs apports, les investisseurs en capital-risque, reçoivent une partie du capital du projet concerné, souvent sous forme de tokens (qu’ils payent généralement beaucoup moins cher que les investisseurs « publics » comme vous et moi).

          Crypto-fundraising fournit un panel d’informations savamment choisies et organisées, concernant aussi bien les projets que les investisseurs. Leur étude peut ainsi aider à se faire une opinion sur ces derniers et évaluer leurs chances de réussites. Elle peut aussi permettre de prendre la température du marché et discerner les tendances de fonds et les narratives du moment.

          Voyons plus précisément ce que propose le site afin d’illustrer nos propos.

          Tour d’horizon de la plateforme

          VC deal Flow

          La page « VC DEAL FLOW » (1) est identique à la page d’accueil, mais offre en plus la possibilité de trier les levées de fonds présentées à l’aide de filtres (2).

          Liste des capitals risques classés par ordre chronologique
          Liste des capitals risques classés par ordre chronologique

          En plus du classement chronologique, il est possible d’afficher les projets en fonction :

          • du type de round : le site recense 10 types de rounds dont nous nous expliquons les différences plus bas.
          • du montant levé
          • des catégories auxquelles appartient le projet : Crypto-fundraising à créer plus de 100 catégories en fonction des blockchains, des types de technologies, des objectifs, etc …

           Voici les différents types de rounds des levées de fonds :

          • Le round de pré-seed ou d’amorçage : c’est la première levée de fonds d’un projet, qui a pour objectif de financer la recherche, le développement et la mise au point du produit ou service. Le montant levé est généralement de l’ordre d’un à 2 millions d’euros.
          • Le round de seed ou de premier tour de table : il s’agit de la deuxième levée de fonds, qui vise à financer le lancement commercial du produit ou service. Ce dernier est déjà prêt à être testé sur le marché. Le montant levé est généralement plus élevé que pour le pré_seed.
          • Le round de série A : ce round sert à financer l’accélération de la croissance du projet, tant interne qu’externe. À ce stade, le produit ou service a fait ses preuves sur le marché et génère des revenus.
          • Le round de série B à E : dans tous ces rounds, le produit est déjà rentable et l’argent levé sert à le développer davantage pour conquérir plus de parts de marché.
          • Les SAFT (Simple Agreement for Future Tokens) : il s’agit d’un contrat permettant aux investisseurs d’acheter des tokens à un prix réduit avant leur émission sur le marché. Ce type de round est rarement utilisé et demande aux projets d’avoir une vision très claire de leur potentiel.
          • Les Grants : ce sont des dons. Les projets qui lèvent beaucoup d’argent via ces dons présentent souvent une utilité réelle. Le célèbre site Gitcoin permet aux particuliers de participer à des Grants.
          • Les rounds « stratégiques » : ce sont des levées de fonds auprès d’investisseurs ayant un intérêt particulier pour le secteur d’activité, le produit ou le marché de l’entreprise qu’ils financent. Les investisseurs sont souvent complémentaires ou clientes du projet financé, et sont assez fréquents dans l’écosystème crypto.

          Détails sur les projets

          En cliquant sur le nom d’un projet, vous verrez apparaître un rapide descriptif (1) de ce dernier, ainsi que des liens vers les sites et réseau officiels (2).

          Détails sur les levées de fonds réalisées par le projet Pendle
          Détails sur les levées de fonds réalisées par le projet Pendle

          Vous trouverez aussi la liste de tous les rounds ayant eu lieu avec l’investisseur principal. En cliquant sur « Details » (3), vous serez redirigé vers un article expliquant le pourquoi de la chose.

          Les investisseurs

          Dans l’onglet « Investors » (1), vous trouverez la liste des investisseurs classés par activité, c’est-à-dire par nombre de levées de fonds auxquelles ils ont participé durant une période donnée.

          Il est possible d’appliquer ce classement sur différentes échelles de temps (2).

          Liste des investisseurs classés par ordre d'importance
          Liste des investisseurs classés par ordre d’importance

          En cliquant sur le nom d’un investisseur, vous verrez apparaître la liste de tous les projets pour lesquels il a engagé des fonds. Vous n’aurez cependant pas accès au montant exact de sa propre participation, mais seulement au montant total levé pendant le round.

          Pour fêter l’arrivée de son MEX, SwissBorg lance une grande opération avec 100 000$ de cadeaux à distribuer. Une quête à accomplir pour obtenir l’un des 1600 prix en partenariat avec Stepn, Asset Dash ou encore Degens Factory, dont de précieux NFT aux pouvoirs exceptionnels. Téléchargez l’appli SwissBorg et créez votre compte pour suivre les étapes qui y seront indiquées et participez à la Méga Raffle !!

          Lien commercial

          Blog

          Dans l’onglet « Blog » vous trouverez la liste de toutes les newsletters hebdomadaires publiées par le site.

          Liste des newsletters
          Liste des newsletters

          En effet, chaque semaine, Crypto-fundraising fait un récapitulatif des levées de fonds ayant eu lieu. Elle les classe par type de round (1) et par écosystèmes (2).

          Récapitulatifs graphiques de la semaine
          Récapitulatifs graphiques de la semaine

          Ces rapports courts et biens écrits peuvent vous permettre d’observer en un clin d’œil les tendances d marché. En comparant les différentes semaines, il est facile de voir si l’argent a tendance à couler à flot ou si à l’inverse les vannes sont plutôt fermées. Il est aussi simple d’identifier vers quelques types de projets et écosystèmes les professionnels tournent leur attention.

          En descendant plus bas sur votre écran, vous trouverez aussi un rapide descriptif des projets ayant récolté l’argent, ainsi qu’un récapitulatif de tous les investisseurs qui ont participé.

          Tout en bas de la page, vous aurez la possibilité de renseigner votre adresse email si vous souhaitez recevoir cette newsletter automatiquement chaque semaine.

          Le mot de la fin

          Crypto-fundraising est un outil très simple à utiliser, qui permet d’avoir des informations complètes et bien présentées sur les levées de fonds actuelles et passées.

          Observer les professionnels peut vous guider pour investir aussi sur certains projets, en achetant leur jeton dès que possible. Vous pouvez aussi déceler les tendances du moment, anticiper les mouvements de liquidités entre écosystèmes au fil de leurs avancées respectives, etc…

          Utilisé en complément d’autres outils, le site peut donc être un bon moyen de trouver les futures pépites qui offriront de gros gains à ceux qui se seront positionnés en premier.

          Pour étoffer votre attirail d’explorateur du monde des cryptomonnaies et de la finance décentralisée, nous vous invitions à consulter les autres articles de cette série si ce n’est pas déjà fait. Vous y trouverez des présentations sur Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingViewCoinGlassBubblemaps, Coingecko et GeckoTerminalAirdrops.ioLayer3.xyzCoinMarketCap, Staking Rewards ou encore Vestlab.

          Pour fêter l’arrivée de son MEX, SwissBorg lance une grande opération avec 100 000$ de cadeaux à distribuer. Une quête à accomplir pour obtenir l’un des 1600 prix en partenariat avec Stepn, Asset Dash ou encore Degens Factory, dont de précieux NFT aux pouvoirs exceptionnels. Téléchargez l’appli SwissBorg et créez votre compte pour suivre les étapes qui y seront indiquées et participez à la Méga Raffle !!

          Lien commercial

          L’article Crypto-fundraising : trouver les pépites avant l’heure est apparu en premier sur Journal du Coin.

          VestLab : un outil indispensable pour étudier les tokenomics

          https://journalducoin.com/defi/vestlab-un-outil-indispensable-pour-etudier-les-tokenomics/

          Au même titre que la technologie sous-jacente, l’utilité réelle, la communauté, ou encore l’équipe qui le gère, la tokenomics est un élément essentiel au succès et à la viabilité à long terme d’un projet crypto. La plateforme VestLab se concentre sur cet aspect, et fournit entre autres des informations précises sur la répartition des jetons de différents projets, et leur déblocage au fil du temps. Dans cet article, nous vous montrons comment utiliser cette plateforme et en tirer parti, afin de vous tenir informé et de profiter des opportunités du secteur des cryptomonnaies.

          Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

          Présentation générale de VestLab

          VestLab est une plateforme relativement récente puisqu’elle a vu le jour en 2022. L’équipe (ou la personne) qui se cache derrière reste anonyme, et son modèle économique nous est inconnu.

          Son nom vient du mot anglais « vesting », qui signifie « acquisition », et qui, dans le monde des cryptomonnaies, fait référence à la manière dont sont émis et distribués les jetons d’un projet.

          Le vesting est l’un des éléments principaux de la tokenomics, aussi appelé économie des tokens. Ce concept englobe l’ensemble des facteurs ayant trait aux systèmes économiques des projets blockchains utilisant des jetons, comme Bitcoin avec le BTC.

          Aussi, l’objectif de VestLab est simple : fournir l’ensemble des informations disponibles sur la tokenomics d’un maximum de projets de l’écosystème, les métriques qui y sont liées, ainsi que les dates et heures exactes des événements concernant le listing et la libération des jetons. En effet, il est très courant que les jetons vendus ne soient pas tous libérés dès le lancement d’un projet.

          La plateforme dit s’appuyer sur des sources fiables pour publier les informations qu’elle partage, et les vérifier manuellement. Elle collabore également avec DAO Maker, l’un des launchpads les plus réputés de l’industrie.

          Pour ne rien rater des projets qui vous intéressent, VestLab a aussi développé un bot Telegram qui peut vous prévenir dès qu’un événement qui les concerne a lieu.

          Tour d’horizon de VestLab

          Page d’accueil

          Sur la page d’accueil du site, vous trouverez la liste des jetons suivis par la plateforme, classés par ordre chronologique en fonction des dernières libérations de token ayant été opérée. L’ordre de ce classement ne peut malheureusement pas être modifié pour s’afficher en fonction des autres métriques proposées. L’onglet « Catégories » situé en haut (1) permet néanmoins d’y appliquer des filtres.

          Page d’accueil de VestLab

          En plus du nom du token, vous trouverez notamment :

          • La plateforme sur laquelle il était possible de participer à l’Initial Coin Offering (2) (à condition qu’il s’agisse de DAO Maker, Coinlist ou Tokensoft).
          • La performance du jeton depuis son ICO ainsi que son prix actuel (3).
          • Le pourcentage de jeton déjà en circulation par rapport au total prévu (4)
          • Une barre d’avancement représentant le nombre de jetons destinés au public, avec à gauche (5) le pourcentage de ceux qui ont été libérés et à droite celui de ceux qui sont encore verrouillés (6). Le nombre de jours (ou mois) restant pour que tous les jetons du public soient libérés est affiché en haut (7). Enfin, le pourcentage de jetons libérés au prochain round est indiqué en bas (8).

          Vous pouvez aussi vous connecter avec le bouton « Sign in » (9) pour créer une liste de favoris en cliquant sur les étoiles devant le nom des tokens (10). Si vous le désirez, vous serez alors alerté automatiquement via Telegram si un événement qui les concerne est imminent.

          Calendrier

          Il est possible d’afficher la liste des déverrouillages prévus sur un calendrier, en allant sur l’onglet « Calendar » situé en haut de votre écran.

          Calendrier des libérations de jeton sur VestLab
          Calendrier des libérations de jeton sur VestLab

          >> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger a la solution (lien commercial) <<

          Détails sur un projet

          En cliquant sur le nom d’un projet, vous verrez apparaître tous les détails le concernant.

          Après un rapide descriptif du projet, vous trouverez en premier lieu l’évolution du prix du jeton au cours du temps sur une SuperChart de TradingView, ainsi que le nombre de jetons disponibles.

          Courbe de prix et supply d'un jeton sur VestLab
          Courbe de prix et supply d’un jeton sur VestLab

          En déroulant vers le bas, vous verrez un « camembert » représentant la répartition des jetons chez les différents acteurs de l’écosystème.

          Graphique de répartition des jetons
          Graphique de répartition des jetons

          Vient ensuite un tableau récapitulatif de la distribution des jetons au fil du temps qui reprend le même code couleur.

          Progression de la répartition des jetons dans le temps
          Progression de la répartition des jetons dans le temps

          Le détail de chaque étape est affiché plus bas sous la forme d’une frise chronologique.

          Frise chronologique de la libération des jetons
          Frise chronologique de la libération des jetons

          Enfin, tout en bas de la page, un graphique représente le nombre de jetons libérés en fonction du temps qui passe.

          Graphique du nombre de jetons libérés en fonction du temps
          Graphique du nombre de jetons libérés en fonction du temps

          Toutes ces informations offrent une vue d’ensemble de la manière dont sont distribués et libérés les tokens par un projet, pour être capable d’anticiper les mouvements de vente qui les suivent souvent.

          Pour conclure

          VestLab est une plateforme très simple à utiliser qui permet d’obtenir des informations précises sur la tokenomics de nombreux projets de l’industrie de la blockchain.

          La plateforme concentre son savoir-faire sur ce domaine très particulier et n’a pas vocation à servir à autre chose. Si, dans la trousse à outils des explorateurs de la DeFi, des plateformes comme Defillama peuvent être considérées comme des couteaux suisses tant leurs usages sont nombreux, VestLab serait plutôt assimilable à une « queue de cochon », outil conçu pour avoir une seule fonction.

          Pour découvrir toute la panoplie d’outils, généralistes ou non, indispensables aux amateurs de DeFi, nous vous invitons à consulter nos autres articles de cette série, notamment ceux sur Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingViewCoinGlassBubblemaps, Coingecko et GeckoTerminalAirdrops.ioLayer3.xyzCoinMarketCap et Staking Rewards.

          En crypto, ne faites pas l’économie de la prudence ! Ainsi, pour conserver vos avoirs cryptographiques à l’abri, la meilleure solution est encore un wallet hardware personnel. Chez Ledger, il y en a pour tous les profils et toutes les cryptos. N’attendez pas pour mettre vos capitaux en sécurité (lien commercial) !

          L’article VestLab : un outil indispensable pour étudier les tokenomics est apparu en premier sur Journal du Coin.

          Celestia : tour d’horizon du réseau de blockchain modulaire

          https://journalducoin.com/actualites/celestia-tour-horizon-reseau-blockchain-modulaire/

          Vous avez sûrement entendu parler de Celestia qui a fait le bonheur de près de 600 000 utilisateurs et développeurs en début de semaine, en distribuant un airdrop de 60 millions de TIA, son jeton natif. Mais de quoi s’agit-il ? En quoi consiste le projet et qui se cache derrière ? Quelle est la tokenomic ? Quelles sont les prochaines étapes de son développement ?

          Dans cet article, nous ferons le tour des points essentiels ayant trait au projet, afin de vous permettre de vous faire une idée sur ce dernier. Si vous faites partie des heureux élus ayant reçu des TIA ou que vous intéressez tout simplement au projet, vous êtes au bon endroit.

          Temps de lecture estimé : 10 minutes

          Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

          Le concept du projet

          Pour rappel, jusqu’à présent, les chaînes de blocs sont conçues autour des trois propriétés essentielles mais antinomiques que sont la sécurité, la scalabilité et la décentralisation. Renforcer l’une tend à affaiblir les autres, et les développeurs doivent trouver un compromis en fonction de leurs objectifs. C’est le fameux trilemme des blockchains.

          Trilemme des blockchains

          Celestia vise ni plus ni moins à résoudre ce problème, à l’aide d’une innovation concernant la disponibilité des données (data availability).

          Contrairement aux blockchains « traditionnelles » dites monolithiques, Celestia se veut modulaire. En d’autres termes, cela signifie qu’elle sépare les couches de consensus, d’exécution et de règlement. Sans entrer dans les détails techniques (que les plus curieux d’entre vous pourront trouver ici), ceci lui permet de déléguer la validation des transactions à des blockchains spécialisées (appelées rollups), et de conserver une scalabilité et une flexibilité accrues.

          Blockchain monolitiques versus blockchain modulaires
          Source : https://docs.celestia.org/learn/how-celestia-works/monolithic-vs-modular

          Grâce à un système d’échantillonnage des données, les nœuds légers du réseau peuvent valider des blocs sans avoir besoin d’une grande puissance de calcul ou d’une capacité de stockage élevée. Il est possible de devenir validateur en quelques clics avec un simple smartphone.

          Le projet offre aussi d’autres avantages non négligeables tels que :

          • La possibilité pour les développeurs de déployer une blockchain aussi rapidement et simplement qu’un smart contract.
          • Une compatibilité avec toutes les machines virtuelles, et la possibilité pour les développeurs d’en utiliser une différente pour chaque couche de leur protocole (par exemple l’Ethereum Virtual Machine pour la couche d’exécution et la Solana Virtual Machine pour la couche règlement et enfin Celestia pour la couche de consensus et la disponibilité des données).
          • la possibilité pour les blockchains qui se construisent sur Celestia de conserver toute leur souveraineté.

          L’histoire de Celestia, son équipe et sa communauté

            Celesitia est née en 2019 sous le nom de LazyLedger avant de changer d’appellation en 2021.

            On doit son invention au CEO du projet, Mustafa Al-Bassam un docteur en « blockchain scaling » (ils ne sont pas nombreux) ayant obtenu son diplôme à l’University College de Londres. Ce surdoué de l’informatique est un ancien pirate ayant réussi à hacker de grands groupes tels que Nintendo, Sony et la CIA à l’âge de 16 ans (2011). Malgré ses écarts de jeunesse, il n’en est cependant pas à son coup d’essai dans les business légaux, puisqu’on lui doit déjà Chainspace, un projet racheté par Facebook en 2019.

            Mustafa s’est entouré d’une équipe de gens brillants, triés sur le volet, et ayant tous un parcours prestigieux et des domaines d’expertise complémentaires. Parmi les 45 autres membres, nous ne citerons ici que ceux de la direction :

            • Ismail Khoffi (CTO), un ingénieur senior ayant travaillé chez Tendermint et pour l’Interchain Foundation.
            • John Adler (CRO), inventeur des optimistic rollups et ancien chercheur chez ConsenSys (à qui nous devons Metamask)
            • Nick White (COO), cofondateur d’Harmony.
            L'équipe exécutive de Celestia Labs
            Membre de la direction de Celestia (source : https://celestia.org/team/)

            Au total, l’équipe a levé 56.5 millions de dollars US en 5 rounds auprès de 38 investisseurs, dont 55 millions lors du dernier tour de table. On trouve parmi eux de grands noms de l’industrie avec par exemple Binance Labs, OKX Venture, Interchain Foundation, Polychain Capital, Galaxy, Delphi Digital, ou encore Blockchain Capital.

            La tokenomics du TIA

            À son lancement, la blockchain aura un total d’un milliard de jetons TIA. Le taux d’inflation initial est de 8 %, se réduisant de 10 % par an jusqu’à un taux stable de 1,5 % par an (au bout de 20 ans).

            Inflation du token TIA
            Inflation du token TIA (source : https://docs.celestia.org/learn/staking-governance-supply)

            Ce mécanisme ressemble à celui du halving, mais le taux d’inflation s’arrêtant de diminuer à 1.5%, la supply reste illimitée.

            L’utilité du jeton

            Le jeton natif de la blockchain, disponible sur Binance, Bitget, ou encore KuCoin, le TIA, présente une réelle utilité et rempli quatre fonctions principales au sein de l’écosystème :

            • Sécuriser le réseau : Celestia fonctionne en Proof of Stake. Les TIA peuvent être stakés par les validateurs (ou déléguer chez ces derniers) qui veulent ajouter des blocs à la chaîne et toucher des récompenses.
            • Gouvernance : Détenir des TIA donne le droit de s’exprimer sur l’avenir du réseau, et sur l’allocation des fonds communautaires en votant. En effet, une pool communautaire récupère de 2% des récompenses de bloc.
            • Monnaie des nouveaux rollups : les développeurs qui souhaitent lancer une blockchain en utilisant Celestia sont incités à utiliser le TIA sur celle-ci, plutôt qu’un nouveau jeton.
            • Payer pour le Blobspace :  Pour utiliser la data availability de Celestia, les développeurs doivent payer des transactions appelées « PayForBlobs » libellées en TIA.

            >> Envie d’ajouter des TIA dans votre wallet ? Inscrivez-vous sur Bitget (lien commercial) <<

              La distribution des jetons

              Le milliard de jetons TIA disponible au lancement de la blockchain sont distribués de la manière suivante :

              Allocation des jetons TIA au lancement de la blockchain
              Allocation des jetons TIA au lancement de la blockchain (source : https://docs.celestia.org/learn/staking-governance-supply)

              Seulement 20% de la supply initiale est allouée au public, dont 12.6% seront distribués au cours de futures initiatives (sans qu’aucune indication ne soit disponible sur ces dernières).

              26.8% des TIA sont dédiés à la Fondation et aux Core développeurs qui s’occupent de l’amélioration et de la maintenance du réseau. Les développeurs qui souhaitent construire des rollups sont aussi concernés, ainsi que ceux qui veulent faire tourner des nœuds.

              Enfin, la plus grosse part du gâteau, soit 53.2% des jetons, revient aux investisseurs privés.

              Heureusement, ces derniers n’y ont pas accès tout de suite, et ils seront déverrouillés au fil du temps comme le montre le planning qui suit :

              Planning de déverrouillage des jetons TIA
              Planning de déverrouillage des jetons TIA (source : https://docs.celestia.org/learn/staking-governance-supply)

              On peut y voir que, dans un an, près du tiers de la supply totale sera en circulation, puis que l‘ensemble des tokens finira par être libéré au bout de 4 ans. Il n’y a cependant pas d’information sur le timing exact du déverrouillage. La graphique laisse penser qu’après le largage massif au bout d’un an, celui-ci se fera de manière plus progressive durant les trois années qui suivent.

              Si les jetons verrouillés ne peuvent pas être vendus, ils peuvent toutefois être stakés, et les récompenses qu’ils rapportent sont immédiatement accessibles. Ceci permettra sûrement aux investisseurs de récupérer une part de leur mise de départ dès la première année.

              Ainsi, si l’airdrop a fait de nombreux heureux, la tokenomics fait néanmoins beaucoup moins rêver que celle de Bitcoin. Il sera intéressant de voir ce que feront les investisseurs de leurs jetons une fois qu’ils y auront accès.

              >> Envie d’ajouter des TIA dans votre wallet ? Inscrivez-vous sur Bitget (lien commercial) <<

                Feuille de route, écosystème et communauté

                La roadmap de Celestia était tracée jusqu’au lancement du mainnet et le projet a bien tenu les délais sur lesquels il s’était engagé.

                Feuille de route de Celestia
                Feuille de route de Celestia

                La roadmap actuelle n’en a que le nom, car, à nos yeux, il s’agit plus d’un document explicatif qu’un planning de chantier. Nous n’avons trouvé aucun document officiel mentionnant la suite du projet et son évolution. Bien qu’il soit fort probable que le réseau ne stagne pas dans son état actuel, il est difficile de se prononcer sur la direction qu’il prendra.

                Le projet a cependant su créer une véritable communauté, avec 198000 abonnés sur X (Twitter), 165000 sur Discord, et des membres actifs sur Reddit, Telegram et Github.

                L’écosystème n’en est qu’à ses prémices, mais regroupe déjà quelques grands noms de l’industrie.

                  Écosystème de Celestia
                  Écosystème de Celestia

                  Une chose est sûre, Celestia n’a pas fini de faire parler d’elle. Ce projet innovant pourrait bien changer le paysage de l’écosystème crypto grâce à ses nombreuses qualités. L’équipe, qui peut être qualifiée de « Dream Team », dispose de cerveaux compétents et de fonds suffisants pour avancer, et a déjà su livrer un mainnet performant en temps et en heure. Ceci ne veut pas dire pour autant que le TIA prendra de la valeur, surtout au vu de la tockenomics qui n’a sûrement pas été pensée pour favoriser le public. Seul l’avenir nous dira ce qui adviendra…

                  Pour vous, c’est décidé ! Pas besoin de tergiverser, vous dites « oui » aux cryptomonnaies ! Faites le plein de TIA sur l’exchange qui monte.Inscrivez-vous dès maintenant sur Bitget et commencez à vous familiariser avec ce monde passionnant (lien commercial).

                  L’article Celestia : tour d’horizon du réseau de blockchain modulaire est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  Tutoriel dYdX / Keplr: revenus passifs et sécurisation de la dYdX Chain

                  https://journalducoin.com/defi/dydx-keplr-revenus-passifs-securisation-dydx-chain/

                  Si vous êtes un adepte du trading de produits dérivés et de finance décentralisée, il y a de forte chance pour que vous utilisiez la plateforme numéro 1 du marché en termes de TVL (total value locked), j’ai nommé dYdX ! En constante amélioration, l’exchange a créé sa propre blockchain sur l’écosystème Cosmos et le mainnet est opérationnel depuis quelques jours. Fonctionnant selon un mécanisme de preuve d’enjeu, le protocole vous invite à participer à la sécurité et à la gouvernance du réseau. Dans cet article, nous vous expliquerons comment faire pour y parvenir, en vous détaillant chaque étape pas à pas.

                  Temps de lecture estimé : 15 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le Journal du Coin est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  De StarkEx à Cosmos

                  Depuis son lancement en 2017, dYdX a largement évolué, et ce n’est pas fini ! Initialement déployée sur Ethereum, la plateforme avait migré sur le layer 2 StarkEx en 2021, afin de solutionner la problématique des frais de transaction sur le réseau blockchain de Vitalik.

                  Toujours dans une optique d’amélioration, elle annonçait en juin 2022 vouloir s’envoler vers l’écosystème Cosmos en créant sa propre blockchain et la v4 de la plateforme. Environ un an et demi après, le projet a quasiment abouti et la “dYdX Chain” est née. Cette dernière annonce traiter jusqu’à 2 000 transactions par seconde, alors que l’ancienne n’en gérait que 10 !

                  Le premier bloc (Genesis) est créé le 26 octobre 2023, seulement deux jours après que la société ait dévoilé son code source. Il ne manque plus que 2 étapes à passer pour que la v4 ne soit complètement opérationnelle : les phases Alpha et Bêta.

                  • La phase Alpha est en cours. Elle consiste à renforcer au maximum la sécurité et la stabilité du réseau.

                    La migration vers Cosmos entraîne des changements pour le protocole et son jeton le DYDX, qui devient le token natif de la nouvelle blockchain. Celui-ci gagne ainsi en utilité, puisqu’en plus de servir à prendre part aux décisions de la communauté via des votes, il permet maintenant de sécuriser le réseau grâce au mécanisme de Proof of Stake (preuve d’enjeu en français) qui régit la dYdX Chain. Pour atteindre ses objectifs, la chaîne a besoin d’avoir un maximum de validateurs et de jeton DYDX stakés (jalonnés en français).

                  • La phase Bêta consistera à lancer la v4 avec des fonctionnalités limitées pour s’assurer de son bon fonctionnement.

                  C’est pour participer à la phase Alpha, et générer des revenus passifs, que nous vous aiguillons dans les paragraphes qui suivent. Pour y parvenir, vous devrez commencer à bridger (c’est-à-dire déplacer) vos jetons DYDX depuis le réseau Ethereum vers la dYdX-Chain, pour ensuite les déléguer à un validateur.

                  Suivez le guide !

                  >> Mettez à profit la réelle décentralisation avec dYdX, le DEX n°1 (lien commercial) <<

                  Bridger des DYDX vers Cosmos

                  Avant de pouvoir staker vos jetons, vous devez commencer par les envoyer de la blockchain Ethereum vers la dYdX-Chain. Cela se fait en empruntant un pont (bridge en anglais) qui fait la jonction entre les deux chaînes.

                  Pour ce faire, commencez par vous rendre sur le bridge officiel de dYdX en suivant ce lien.

                  Connectez ensuite le portefeuille EVM sur lequel vous détenez vos jetons DYDX (appelés ethDYDX) en cliquant en haut à droite de votre écran (1).

                  Page d’accueil du bridge dYdX

                  Sélectionnez ensuite le « modèle » de votre portefeuille et connectez-le. Le bridge ouvrira alors une fenêtre pour vous permettre de créer une adresse sur la dYdX Chain automatiquement, grâce à la clé privée de l’adresse de votre portefeuille EVM (compatible Ethereum, Metamask par exemple). Pour lancer l’opération, cliquez sur « Envoyer la demande » (2) et signez ensuite les 2 transactions qui s’affichent avec votre portefeuille (pas de frais de gas).

                  Connexion d'un portefeuille EVM tel que Metamask ou ledger au bridge dYdX
                  Connexion d’un portefeuille au bridge dYdX

                  Vous verrez alors apparaître votre adresse fraîchement créer en (3) et en (4), endroit où vous devez stipuler l’adresse de réception sur la dYdX Chain. Votre solde en ethDYDX s’affiche en (5).

                  Les étapes à suivre pour transférer les jetons DYDX sont clairement affichées sur l'interface
                  Étapes à suivre pour transférer des jetons DYDX

                  Entrez le nombre de jetons que vous souhaitez transférer (6), puis choisissez l’adresse de réception sur la dYdX Chain (7).

                  Il est tout à fait possible de les envoyer à une adresse différente que celle que vous venez de créer, notamment si vous utilisez déjà un wallet compatible avec l’écosystème Cosmos (Keplr…). Si vous choisissez cette option (8), faites attention de bien entrer votre adresse sur la dYdX Chain commençant par « dydx… » et non pas une adresse Cosmos ou autre.

                  La suite des étapes à suivre pour transférer des jetons DYDX est très bien expliquée
                  Suite des étapes à suivre pour transférer des jetons DYDX

                  Pour ce tutoriel, nous choisissons d’envoyer à l’adresse crée automatiquement dans les étapes précédentes.

                  Vous trouverez un récapitulatif du transfert en (9).

                  Explications : En envoyant des ethDYDX sur la dYdX Chain, le destinataire reçoit des DYDX à l’adresse spécifiée, tandis que l’émetteur en reçoit à son adresse une version emballée (wrapped), appelée wethDYDX. Il s’agit d’une version bloquée des ethDYDX qui servent à conserver les droits de vote sur la v3 de dYdX, mais ne peuvent pas être transférés sur la v4. L’action est irrévocable : il n’est pas possible de débloquer des wethDYDX pour recevoir des ethDYDX.

                  Cliquez sur « Aperçu de la migration » (10), pour obtenir un visuel de ce que nous venons de vous expliquer (11).

                  Les étapes suivies pour transférer les jetons DYDX apparaissent sous forme visuelle
                  Suite des étapes à suivre pour transférer les jetons DYDX

                  Le temps nécessaire pour que le transfert soit effectué est indiqué en (12). Cliquez sur « Approve allowance » (13) pour autoriser la dépense de vos jetons. Après avoir signé la transaction avec votre wallet, cochez les cases (14) qui décrivent ce dont nous avons parlé plus haut. Lancez enfin le transfert en cliquant sur « Confirm migration » (15).

                  Bravo ! Vous avez réussi !

                  >> En terme de sécurité, misez sur la décentralisation avec dYdX, le DEX n°1 (lien commercial) <<

                  Si vous voulez connaître le délai restant avant réception de vos jetons, rendez-vous sur l’onglet « Migration en attente » (16) puis entrez votre adresse de la dYdX Chain en (17).

                  La vérification du statut du transfert des jetons vous permet de voir à quel stade se trouve votre transfert
                  Vérification du statut du transfert des jetons

                  Staker des DYDX chez un validateur

                  Une fois que vos jetons sont arrivés sur la dYdX Chain, vous pouvez les staker en les déléguant à un validateur.

                  Nous vous présentons ici les étapes pour y parvenir avec le wallet Keplr, notre portefeuille préféré pour interagir avec l’écosystème Cosmos.

                  Si vous n’utilisez pas encore ce portefeuille, la première chose à faire est de l’installer. Vous pouvez le télécharger en suivant ce lien. En cas de besoin, vous trouverez une présentation complète du produit dans cet article.

                  Importer un portefeuille existant dans Keplr

                  Cette étape s’adresse à ceux qui ont choisi, comme nous, d’utiliser l’adresse automatiquement générée lors du bridge des ethDYDX que nous venons de décrire.

                  Vous allez devoir importer cette adresse dans Keplr à l’aide d’une phrase de récupération. Pour afficher cette phrase, retournez sur le bridge et connectez à nouveau votre portefeuille EVM.

                  Cliquez ensuite sur votre adresse (1) puis sur « Exporter une phrase secrète » (2).

                  L'exportation de la phrase secrète d'un portefeuille depuis le bridge de dYdX se fait à partir de votre wallet compatible EVM de départ
                  Exportation de la phrase secrète d’un portefeuille depuis le bridge de dYdX

                  Cochez la case qui indique que vous comprenez que vous ne devez partager cette phrase avec personne (3), et que quiconque y aurait accès pourrait voler vos fonds. Cliquez ensuite sur « Révélez une phrase secrète » (4).

                  L'étapes à suivre pour révéler la phrase secrète est nécessaire pour staker vos tokens
                  Étapes à suivre pour révéler la phrase secrète

                  Vous pourrez alors recopier la phrase manuellement en allant sur « Cliquer pour montrer » ou automatiquement en cliquant sur « Copier » (6). Si vous choisissez la première option, faites attention à ce que personne n’observe votre écran !

                  Pour éviter les erreurs, il est recommandé d'utiliser la copie automatique de la phrase secrète
                  Étapes à suivre pour copier la phrase secrète

                  Vous êtes maintenant prêt à l’importer dans Keplr. Ouvrez le portefeuille et cliquez sur l’icône en haut à droite (7) puis sur « Add Wallet » (8) et enfin sur « Import an existing wallet » (9).

                  On en arrive aux étapes à suivre pour importer le portefeuille dans Keplr
                  Étapes à suivre pour importer le portefeuille dans Keplr

                  Choisissez l’option « Use recovery phrase or private key » (10).

                  Il n efaut pas sauter d'étape pour importer correctement le portefeuille dans Keplr
                  Suite des étapes à suivre pour importer le portefeuille dans Keplr

                  Sélectionnez l’option « 24 words » (11) et copiez la phrase que vous avez récupérée plus haut. Validez avec le bouton « Import ».

                  Il vous faut importer de la phrase secrète dans Keplr
                  Import de la phrase secrète

                  Vous devrez alors nommer votre portefeuille. Une fois le nom déterminé, vous serez invité à ajouter les chaînes que vous voulez utiliser. Tapez dYdX dans la barre de recherche (13), ajoutez la blockchain (14), puis validez (15).

                  Import de la chaîne dYdX
                  Sélection de la blockchain dYdX

                  Déléguer des DYDX

                  Vous êtes désormais prêt à staker vos jetons DYDX. Rendez vous sur le tableau de bord de Keplr en cliquant sur le bouton (1).

                   Ouverture du tableau de bord de Keplr
                  Ouverture du tableau de bord de Keplr

                  Vous verrez apparaître l’écran qui suit. Vérifiez que vous êtes bien sur la dYdX Chain (2) et allez sur l’onglet « Staking » (3). Vous pouvez chercher un validateur dans la liste qui s’affiche ou à l’aide de la barre de recherche (4).

                  Il est temps de sélectionner un validateur depuis le tableau de bord de Keplr pour staker vos tokens
                  Sélection d’un validateur depuis le tableau de bord de Keplr

                  Le choix du validateur n’est pas une étape à négliger. Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez lire cet article de la dYdX Fondation pour vous guider. Une fois que vous aurez trouvé celui qui vous intéresse, cliquez sur la flèche au bout de la ligne (5) puis sur « Stake ».

                  Vous pouvez choisir de déléguer tout ou partie de vos tokens
                  Choix du montant à déléguer

                  Entrez le nombre de jetons que vous souhaitez staker (6) puis validez avec « Stake » (7). Souvenez-vous qu’une fois l’opération effectuée, vous devrez attendre 30 jours pour récupérer vos tokens si vous les “unstakez”. Signez ensuite la transaction avec Keplr en cliquant sur « Approve ».

                  Le tour est joué !

                  >> Marre des exchanges centralisés ? inscrivez-vous sur dYdX, le DEX n°1 (lien commercial) <<

                  Sur votre tableau de bord, vous retrouverez le nombre de tokens stakés (8), le nom de votre validateur (9) ainsi que les récompenses que vos jetons ont générées (10). Vous pouvez réclamer ces dernières à tout moment en cliquant sur le bouton « Claim ».

                  Tableau de bord de Keplr après avoir délégué les jetons
                  Tableau de bord de Keplr après avoir délégué les jetons

                  Récupérer ou redéléguer des jetons stakés

                  Pour récupérer vos jetons ou changer de validateur, cliquez sur la petite flèche en bout de ligne (1).

                  Le tableau de bord de Keplr vous permet de gérer directement vos token
                  Gestion des jetons stakés depuis le tableau de bord de Keplr

                  “Unstaker” (récupérer) des jetons

                  Choisissez « Unstake » (2) si vous voulez récupérer vos jetons. Entrez le nombre désiré (3) et valider (4).

                  Récupération de jetons DYDX stakés
                  Unstake de jeton DYDX

                  Vous aurez accès à vos tokens au bout de 30 jours pendant lesquels ils ne vous rapportent plus de récompenses. Un récapitulatif de l’opération et le nombre de jour restant s’affichent sur votre tableau de bord (5).

                  L'interface Keplr affiche l'état d'avancement de votre opération d'unstack
                  Récapitulatif de l’unstack sur le tableau de bord du portefeuille Keplr

                  Changer de validateur (redelegate)

                  Si pour une raison ou pour une autre vous voulez changer de validateur, cliquez sur « Redelegate » (6). Choisissez l’heureux nouvel élu, puis validez avec « Next » (7). Vous n’avez plus qu’à entrer le nombre de jetons que vous souhaitez déplacer et signer la transaction.

                  Si cous souhaitez changer de validateur, c'est possible, et c'est facile
                  Étapes à suivre pour changer de validateur

                  Contrairement aux retraits, cette opération est immédiate et ne bloque pas vos jetons pendant 30 jours.

                  Pour conclure

                  Si vous êtes un habitué de dYdX et que vous détenez quelques uns de ses jetons, n’attendez pas pour migrer vos tokens et participer à la sécurisation de la nouvelle blockchain. Ainsi, vous ne perdrez pas vos droits de vote sur la v3, et commencerez à accumuler des récompenses en DYDX.

                  Grâce à la v4, le protocole devient complètement décentralisé, et la société d’intérêt publique dYdX Trading qui le gère s’applique désormais à concentrer son activité sur le développement du produit idéal pour les utilisateurs, et non sur les profits qu’elle peut en tirer. Avec une telle démarche, il y a fort à parier que la plateforme reste encore la plus utilisée du secteur pendant un moment.

                  La crypto porte parfois de lourds enjeux. Pour votre sécurité, faites le choix d’un partenaire solide, crédible, et réellement décentralisé. Inscrivez-vous dès maintenant sur la plateforme dYdX (lien commercial).

                  L’article Tutoriel dYdX / Keplr: revenus passifs et sécurisation de la dYdX Chain est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  Staking Rewards : anticiper et optimiser ses gains de staking

                  https://journalducoin.com/defi/staking-rewards-anticiper-et-optimiser-ses-gains-de-staking/

                  Impossible de s’intéresser aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée sans avoir entendu parler de staking. Ce procédé permet de générer des revenus passifs avec vos jetons, tout en participant au fonctionnement et à la sécurisation des blockchains qui fonctionnent avec le mécanisme de consensus de « preuve d’enjeu ».

                  StakingRewards est un site web qui offre une vue d’ensemble du « marché du staking », et propose divers outils et métriques pour comparer les opportunités du moment et optimiser vos stratégies. Dans cet article, nous ferons un tour d’horizon de ce site, après quelques rappels d’ordre général sur le staking.

                  Temps de lecture estimé : 10 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Le staking en détail

                  Qu’est-ce que le staking ?

                  Le staking consiste à immobiliser des cryptomonnaies pour assurer le bon fonctionnement des blockchains fonctionnant avec un mécanisme de consensus de « Preuve d’Enjeu » (Proof of Stake).

                  Avec ce mécanisme, les acteurs du réseau qui se chargent d’ajouter les nouveaux blocs à la chaîne sont appelés des validateurs. Ces derniers doivent détenir et « déposer en garantie » un certain nombre de jetons pour assurer qu’ils travaillent honnêtement. S’ils tentent de tricher d’une manière ou d’une autre, les jetons stakés sont confisqués par le réseau pour les punir. Le coût de la confiscation est tellement important qu’il dissuade les validateurs d’agir malhonnêtement.

                  Pour leur travail, les validateurs sont rémunérés grâce aux frais payés par les utilisateurs du réseau et à la création de nouveaux jetons lorsqu’ils ajoutent un bloc.

                  Le staking est aussi utilisé par de nombreux projets décentralisés pour donner accès au droit de vote. En plus de toucher des intérêts, les jetons verrouillés permettent de donner son avis sur les futures évolutions du protocole.

                  >> 100$ en plus pour investir, dès 500$ de dépot sur PrimeXBT (lien commercial) <<

                  Comment staker des jetons ?

                  Il existe deux manières principales de staker des jetons :

                  • Devenir validateur : cette méthode consiste à créer votre propre nœud. Elle demande cependant des connaissances techniques, et un budget qui peut être conséquent en fonction du nombre minimum de jetons à immobiliser et du matériel à posséder. Elle nécessite aussi du temps pour la mise en service et la maintenance et n’est donc pas à la portée de tous.
                  • Confier ses jetons à un validateur existant : vous pouvez déléguer vos tokens à un validateur qui fera le travail pour vous et vous reversera une (grande) partie des revenus encaissés à l’aide de vos jetons. Notre journal est d’ailleurs fier de vous proposer ce service pour différentes blockchains. La délégation s’effectue en quelques clics, manœuvre beaucoup plus simple que de monter un nœud.

                  Les risques du staking

                  Si le staking peut vous permettre de générer des revenus passifs et de voter, il présente aussi quelques risques. Le principal est que le validateur (ou la plateforme) à qui vous déléguez vos fonds se fasse pirater et perde vos jetons.

                  Un nœud qui fonctionne mal (déconnexion,…) peut être aussi être pénalisé par le réseau.

                  Enfin, les intérêts sont payés dans la cryptomonnaie que vous stakez. Si le prix de cette dernière s’effondre, les intérêts acquis peuvent ne pas couvrir vos pertes.

                  Présentation générale de Staking Rewards

                  Histoire de la plateforme

                  Staking Rewards est né en 2017, sous l’impulsion de deux frères passionnés de cryptomonnaies, Mirko et Jannik Schmiedl. Basée a Sankt Gallen en Suisse, la plateforme a levé 3 millions de francs suisses en deux rounds auprès de 9 investisseurs, dont Galaxy Digital and 1kx Capital.

                  Elle compte actuellement une dizaine d’employés repartis aux quatre coins du globe, et a déjà séduit les plus grands acteurs de marché grâce à son professionnalisme et son savoir-faire. Elle compte notamment Kraken, Coinbase, ou encore Messari parmi ses clients, et son site est visité par plus de 400 000 utilisateurs chaque mois.

                  Son ambition est d’améliorer la transparence de l’écosystème, afin de démocratiser les cryptomonnaies en faisant sauter les barrières auxquelles se heurtent certains investisseurs.

                  Services offerts

                  Staking Rewards permet d’étudier les possibilités de staking de jetons de plusieurs dizaines de blockchains, des écosystèmes Ethereum, Cosmos, Polkadot et BNB Chain à travers plusieurs métriques.

                  Elle propose aussi un classement et des informations sur de nombreux validateurs. Pour être listés sur la plateforme, ces derniers sont passés au crible par des experts qui les notent. Cela permet à ceux qui veulent déléguer des jetons de prendre une décision éclairée au moment de choisir un validateur (80% de ceux qui délèguent passeraient moins de 30 minutes à faire des recherches).

                  Enfin, un calculateur « maison » permet d’estimer vos gains en fonction de différents paramètres.

                  Tour d’horizon de Staking Rewards

                  Comparatifs des jetons

                  C’est sur l’onglet « Assets » que vous retrouverez les différents jetons qu’il est possible de staker. Vous pouvez les classer par écosystèmes (1), suivant 18 critères (2) et sur différentes échelles de temps (3).

                  La pastille rouge ou verte (4) devant chaque métrique vous indique si le chiffre indiqué est plutôt de bon augure pour les stakeur ou non.

                  Classement des jetons sur Staking Rewards

                  Voici quelques-unes des métriques intéressantes que vous trouverez. Nous ne commenterons pas les autres ici, car leur nom est suffisamment explicite (prix, market cap…).

                  • Staking ratio : il s’agit du pourcentage des jetons en circulation qui sont stakés. Un pourcentage élevé indique souvent une blockchain plus décentralisée et sécurisée.
                  • Reward Rates : intérêts annualisés du moment
                  • Rewards per Year : somme de tous les intérêts reversés par le réseau aux validateurs en un an si tous les paramètres restaient identiques (ce qui est impossible).
                  • Inflation rate : taux d’inflation. L’inflation peut venir grignoter les rendements offerts par le staking.
                  • Real Reward Rate : il s’agit des intérêts réels que vous toucherez en tenant compte de l’inflation.
                  • Validators : c’est le nombre de nœuds déployés sur le réseau. En cliquant dessus, vous pouvez connaître le nombre de jetons qu’ils doivent immobiliser pour être actif.
                  • R/R Ratio : c’est le ratio risque/récompense. Plus il est élevé, plus les risque que vous courez sont grands par rapport aux récompenses.
                  • ROI 365 days : il s’agit de la performance des jetons placés en staking sur les 365 derniers jours, incluant les récompenses de staking et les variations de prix du jeton.
                  • Net Staking Flow Last 7d : c’est la variation du nombre de jetons stakés par jour sur les 7 derniers jours.

                  Détails sur un jeton

                  En cliquant sur un token, vous verrez les mêmes métriques apparaître, classées par catégories (Momentum/General/Risk/Reward).

                  Détails sur un jeton sur Staking Rewards
                  Détails sur un jeton sur Staking Rewards

                  Plus bas sur votre écran, un graphique représente l’évolution du prix de l’asset, du nombre de tokens stakés, des intérêts de staking et de l’inflation au fil du temps.

                  Évolution de la performance d'un jeton
                  Évolution de la performance d’un jeton

                  Viens ensuite un calculateur très bien conçu pour vous permettre d’anticiper vos gains (ou pertes) en fonction de différents scénarios.

                  Vous pouvez choisir le validateur (1), le montant ou le nombre de jetons que vous voulez staker (2), durant combien de temps (3), et le prix que du jeton à la fin de cette période (4).

                  Dans l’exemple ci-dessous, on peut voir qu’en stakant 1 ETH pendant 3 ans chez Lido, nos gains seront de 3751 à 3683 dollars US suivant ce que nous aurons fait des intérêts, si le prix du jeton est de 5 000 dollars US.

                  Calculateur de gains/pertes
                  Calculateur de gains/pertes

                  Il est possible d’ajuster d’autres paramètres (staking ratio…) avec le bouton « Staking Scenarios » pour affiner davantage vos prévisions.

                  Enfin, vous trouverez la liste de tous les validateurs sélectionnés par Staking Rewards pour déléguer vos jetons.

                  >> Ouvrez votre compte sur PrimeXBT, déposez 500$ et recevez 100$ bonus (lien commercial)<<

                  Les validateurs

                  Dans l’onglet « Providers » vous pouvez comparer les différents validateurs à qui déléguer vos jetons suivant quatre critères (1) sur plusieurs échelles de temps (2).

                  Classement des validateurs sur Staking Rewards
                  Classement des validateurs sur Staking Rewards

                  S’ils font partie de ceux qui ont été passés au crible par Staking Rewards, vous trouverez un symbole devant leur nom (3) et note sous « SR Rating » (4).

                  En cliquant sur ceux qui vous intéressent, vous obtiendrez plus de détails. Vous aurez tout d’abord accès à une courbe représentant l’évolution du nombre de stakeurs et de la valeur de leurs jetons sous gestion.

                  Evolution des jetons sous gestion et du nombre de stakeurs d'un validateur
                  Évolution des jetons sous gestion et du nombre de stakeurs d’un validateur

                  Vous trouverez aussi le détail ayant conduit à la note globale attribuée par la plateforme.

                  Détail de la note attribuée par Staking Rewards
                  Détail de la note attribuée par Staking Rewards

                  Pour conclure

                  Staking Rewards est un outil très pratique pour tous ceux qui souhaitent déléguer leurs jetons en staking.

                  En plus de permettre de trouver les meilleures opportunités du moment, la plateforme offre la possibilité d’obtenir rapidement une estimation des gains envisageable en fonction de différents scénarios.

                  Elles donnent aussi accès à des informations essentielles sur les validateurs, permettant de se faire un avis fiable et rapide sur ces derniers.

                  Nous vous rappelons, en effet, que le choix d’un validateur ne doit pas se faire à la légère. Il est important de choisir un acteur de confiance, digne de conserver vos jetons à l’abri et (dans certains cas) de vous représenter lors des votes sur l’évolution des protocoles sous-jacents. Nous profitons de l’occasion pour vous proposer nos services pour ce faire. Vous pouvez consulter la liste de nos nœuds ici.

                  Pour découvrir d’autres plateformes incontournables pour les amateurs de cryptomonnaies et de DeFi, n’hésitez pas à lire nos articles sur Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingViewCoinGlassBubblemaps, Coingecko et GeckoTerminalAirdrops.ioLayer3.xyz ou encore CoinMarketCap.

                  Hasta la vista, baby ! Vous cherchez un exchange solide, sans fioritures ni complexité ? Vous voulez qu’on vous offre 100$ à votre arrivée pour un premier dépôt de 500$ ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur PrimeXBT la plateforme pour trader les cryptos, mais aussi les matières premières et les devises (lien commercial).

                  L’article Staking Rewards : anticiper et optimiser ses gains de staking est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  CoinMarketCap.com : une référence pour suivre le cours des cryptomonnaies

                  https://journalducoin.com/?p=641054

                  Tout comme son concurrent CoinGecko, CoinMarketCap est une des plateformes de référence pour suivre l’évolution des prix des cryptomonnaies. S’il s’agit de sa fonctionnalité principale, le site propose aussi plusieurs autres informations et outils, nous allons faire le tour dans cet article. Simple à utiliser, cette plateforme fait clairement partie des indispensables de tous les amateurs de cryptomonnaies, des traders aux investisseurs en passant par les utilisateurs de la finance décentralisée.

                  Temps de lecture estimé : 12 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Présentation générale de CoinMarketCap

                  Histoire de la plateforme

                  CoinMarketCap est fondé en avril 2013 par Brandon Chez, un développeur New Yorkais passionné de cryptomonnaies. Jusqu’à 2017, Brandon travaille seul sur le site depuis chez lui, et reste discret sur son identité. Les choses s’accélèrent ensuite et il recrute une équipe pour gérer le site avec lui en fin d’année.

                  Début 2018, il fait involontairement parler de lui après avoir décidé d’exclure les plateformes d’échanges coréennes de ses algorithmes de calcul du fait de leur écart par rapport au reste du marché. Sa décision entraîne en effet une chute des prix importante, qu’il n’avait pas anticipée comme il l’expliquera au Wall Street Journal.

                  Grâce à la qualité et à la fiabilité des informations qu’il fournit, le site devient rapidement l’un des plus visités du monde. En avril 2020, CoinMarketCap est racheté par Binance Capital Mgmt, le groupe derrière la plateforme d’échange centralisée du même nom pour 400 millions de dollars US.

                  Malgré le rapprochement des deux entités, CoinMarketCap défend son indépendance et assure conserver son impartialité et sa transparence dans les données qu’il publie. Il certifie n’être aucunement influencé dans leurs choix par Binance ou ses dirigeants, en ce qui concerne le listing des jetons ou la mise en avant de certains projets.

                  Aujourd’hui, le site est une véritable référence et est utilisé par les plus grands groupes et des millions de particuliers. Il compte plusieurs millions de visiteurs par jour et est très suivi sur les réseaux sociaux avec 6 millions d’abonnés sur X et 385 000 sur Youtube par exemple.

                  >> Euro > Crypto au meilleur prix en 1 clic ! (lien commercial) <<

                  Les services offerts

                  La fonctionnalité principale de CoinMarketCap est d’afficher le prix des cryptomonnaies en temps réel, ainsi que d’autres données clés les concernant (capitalisation boursière totale, volume d’échange…).

                  Si à son lancement en 2013, la plateforme n’en suivait que 7, leur nombre ne cesse d’augmenter, et ce sont 8 877 tokens qui sont listés sur la plateforme au moment de l’écriture de ces lignes (sur plus d’1,8 million de jetons existants).

                  Prix des cryptomonnaies le jour du lancement de CoinMarketCap

                  La plateforme traque aussi 224 des 667 plateformes d’échanges du marché et propose de nombreuses informations à leur propos (TVL, volume d’échange, fiabilité, liquidité…)

                  Son objectif étant de démocratiser l’usage des cryptomonnaies, CoinMarketCap propose aussi du contenu éducatif sous forme de textes et de vidéos, ainsi que des questionnaires pour que les utilisateurs puissent évaluer leurs connaissances et gagner des récompenses.

                  Des analyses, des news, des vidéos et des podcasts ainsi que des indicateurs de tendances sont aussi partagés avec la communauté. Un calendrier liste tous les événements majeurs liés aux secteurs de la blockchain et des cryptomonnaies. CoinMarketCap propose également quelques outils tels qu’un convertisseur, un explorateur de blocs, un bot Telegram, des widgets et des API pour les particuliers et les professionnels.

                  Tour d’horizon des fonctionnalités de CoinMarketCap

                  Pour avoir accès à toutes les fonctionnalités, commencez par créer un compte sur la plateforme à l’aide d’une adresse email. Sélectionnez aussi la devise et la langue que vous préférez pour une utilisation plus agréable (1).

                  Cryptomonnaies et NFT

                  Classement

                  Vous arrivez par défaut sur le top 100 des cryptomonnaies classées par capitalisation de marché, avec quelques informations clés sur les tendances du marché en général.

                  Top 100 cryptos classées par capitalisation boursière
                  Top 100 cryptos classées par capitalisation boursière

                  Vous pouvez changer le critère de classement des jetons en cliquant sur l’une des métriques affichées (2). Il est possible d’en afficher jusqu’à 12 (parmi les 30 disponibles) en même temps, en allant sur le bouton « Personnaliser » (3).

                  Le bouton « Filtre » (4) fait apparaître une multitude de filtres rangés par catégories (5), dont les plus tendance du moment sont affichés directement en (6).

                  L’icône (7) permet de visualiser le classement sous forme de carte thermique.

                  En cliquant sur l’étoile devant le nom d’un jeton (8), vous l’ajoutez à vos favoris, que vous retrouverez en allant sur « Liste de suivi » (9).

                  Détails sur un jeton

                  En cliquant sur le nom d’un token, vous obtiendrez toute une série d’informations le concernant. Au centre, vous trouverez la courbe retraçant l’historique du cours (1) avec un accès direct possible au Superchat de TradingView.

                  Les chiffres clés se trouvent sur la droite (2) (Capitalisation boursière totale, nombre de jetons en circulation, offre maximale, volume d’échange…)

                  Sur la gauche (3), vous verrez les messages de la communauté qui se rapportent au jeton sélectionné (vous pouvez poster les vôtres si vous avez créé un compte).

                  Détails sur Bitcoin
                  Détails sur Bitcoin

                  En déroulant vers le bas, vous verrez apparaître dans l’ordre :

                  • Les places de marché (centralisées ou non) sur lesquelles s’échange le token, ainsi que les paires de trading.
                  • Une liste d’actualités qui s’y rapportent
                  • Un descriptif du jeton, du projet associé et des réponses aux questions les plus courantes.
                  • L’équipe en charge du projet, les investisseurs et la tokenomics.
                  • Quelques métriques pertinentes par rapport au jeton choisi.

                  Autres fonctionnalités

                  Vous trouverez toutes les autres informations et possibilités de classement en passant votre souris sur l’onglet « Crypto-monnaies » (1).

                  Autres fonctionnalités sur CoinMarketCap
                  Autres fonctionnalités sur CoinMarketCap

                  Voici un rapide descriptif de ce que proposent les sous onglets qui s’affichent :

                  • Récemment ajoutées : liste des jetons à avoir été ajoutés sur le site durant les 30 derniers jours.
                  • Catégories : CoinMarketCap a créé des indices regroupant plusieurs jetons appartenant à une même catégorie. Vous pouvez obtenir la composition de l’indice en cliquant dessus.
                  • Spotlight : cryptomonnaies les plus consultées par les utilisateurs, classées par catégorie.
                  • Gagnant et perdant : top 30 des cryptomonnaies qui ont le plus gagné et perdu de valeur au cours des 24 dernières heures.
                  • Graphique Globaux : Graphique des données présentées dans le bandeau supérieur de l’écran (2), plus « open interest » et volatilité des options sur Bitcoin et Ethereum.
                  • Historique des aperçus : historique du classement et des prix des cryptomonnaies par date depuis 2013.
                  • Pays au cours légal : liste des pays ayant adopté Bitcoin comme monnaie légale et vote pour tenter de prédire le prochain sur la liste.
                  • Fiats / Companies ranking : cet onglet est peut-être celui qui sera affiché à l’ouverture du site si Bitcoin est adopté massivement. Vous y trouvez le prix des monnaies fiat affiché en satoshi ainsi que l’offre en circulation.
                  Prix des monnaies fiat en statoshi
                  Prix des monnaies fiat en statoshi
                  • Statistiques NFT globales / collections principales : classement des principales collections NFT par volume de vente.
                  • Ventes à venir : liste des ventes de NFT à venir, classées par heure, dates et blockchain.
                  • Paires DEX : c’est un outil très utile pour les amateurs de DeFi et les chasseurs de pépites. Il permet de voir les paires les plus (et les moins) tradées ainsi que l’évolution de leur prix. Vous y trouverez aussi une liste des 20 adresses qui ont réalisé le plus de bénéfices sur des trades on-chain durant les 7 derniers jours.

                  Plateformes d’échanges

                  À l’instar de jetons, CoinMarketCap classe et note les plateformes d’échange en fonction de plusieurs critères personnalisables (volume d’échange, liquidité, confiance…) (1).

                  Elles sont classées en trois catégories : les plateformes d’échange au comptant centralisées, les plateformes d’échange de produits dérivés centralisées, et les plateformes d’échange décentralisées (2).

                  Classement des exchanges
                  Classement des exchanges avec CoinMarketCap

                  Comme pour les tokens, vous pouvez obtenir plus d’informations sur les exchanges en cliquant sur leur nom. Vous verrez alors apparaître un descriptif ces derniers, ainsi que le détail de leurs réserves financières et la liste des paires qu’il est possible d’y trader.

                  Détails sur Binance avec CoinMarketCap
                  Détails sur Binance avec CoinMarketCap

                  Communauté

                  CoinMarketCap a bâti son propre réseau social sur lequel il est possible de consulter et de poster des articles, des vidéos, de diffuser en live, à l’image d’un X ou d’un Facebook sur le thème des cryptomonnaies.

                  Onglet « Communauté » de CoinMarketCap
                  Onglet « Communauté » de CoinMarketCap

                  >> Euro > Crypto au meilleur prix en 1 clic ! (lien commercial) <<

                  Produits

                  Sous cet onglet (1), vous avez accès à différents produits et contenus. Certains ne fonctionnent pas ou ne présentent pas un grand intérêt. Nous vous présenterons ici seulement ceux qui ont retenu notre attention.

                  Produits sur CoinMarketCap
                  Produits sur CoinMarketCap
                  • Calendrier des événements : liste de certains des évènements majeurs de l’écosystème crypto et blockchain.
                  • Calendrier des ICO : liste de quelques ICO à venir
                  • Widgets : CoinMarkeCap propose aussi 3 widgets personnalisables à intégrer dans des sites ou des applications
                  • API crypto : pour récupérer les données de la plateforme (gratuit pour les particuliers/payant pour les pro)
                  • Récompenses de Diamant : liste des choses que vous pouvez obtenir en échanges des diamants que vous gagnez sur le site en effectuant certaines tâches
                  • Learn and Earn : campagnes présentant des projets, qui vous invitent à suivre des leçons pour répondre à des questionnaires et gagner des récompenses. Pour ne pas être déçu, partez du principe que votre véritable plus-value se trouve dans les connaissances acquises plutôt que dans les récompenses offertes, car leurs montants qui sont souvent équivalents à quelques (centimes d’) euros en jetons.

                  Apprendre

                  CoinMarketCap propose du contenu éducatif et des rapports de recherche sur forme de texte et de vidéos. Certains sont très intéressants, mais malheureusement pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare, ils ne sont disponibles qu’en anglais.

                   Onglet « Apprendre » sur CoinMarketCap
                  Onglet « Apprendre » sur CoinMarketCap

                  Le mot de la fin

                  CoinMarketCap est incontournable à partir du moment où le prix des cryptomonnaies vous intéresse, ce qui est fort probable, sauf si vous suivez l’industrie juste « pour la tech ». Vous l’avez vu ici, il propose aussi d’autres informations clés susceptibles de répondre à vos interrogations lors de recherches un peu plus poussées.

                  Bien que la plateforme se défende de subir une influence quelconque de la part de Binance, il est important de garder à l’esprit que les deux entités font partie du même groupe.

                  Pour découvrir d’autres outils indispensables aux amateurs de cryptomonnaies et de DeFi, nous vous invitons à consulter les autres articles de cette série. Vous y trouverez notamment des présentations sur Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingViewCoinGlassBubblemaps, Coingecko et GeckoTerminalAirdrops.io et Layer3.xyz.

                  Les cryptos et la technologie blockchain sont des secteurs encore jeunes et volatiles. Tout investissement comporte un risque. En investisseur averti, vous avez fait vos propres recherches, et décidé de franchir le pas ? Les prix actuels sont l’occasion d’ajouter quelques satoshis dans votre wallet ! Pour ce faire, inscrivez-vous sur Swissborg Euro > Crypto au meilleur prix en 1 clic (lien commercial).

                  L’article CoinMarketCap.com : une référence pour suivre le cours des cryptomonnaies est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  Crypto, blockchain et Web : Layer3.xyz, l’outil pour découvrir les projets DeFi

                  https://journalducoin.com/defi/crypto-blockchain-et-web-layer3-xyz-loutil-pour-decouvrir-les-projets-defi/

                  Le web 3 est en pleine expansion et de nombreux projets apparaissent chaque jour. Dans ce contexte, il est difficile de rester à la page et de faire le tri sans rater de nouvelles opportunités. C’est là qu’intervient Layer3.xyz ! La plateforme permet de découvrir les concepts et les tendances du web 3, de se former aux fondamentaux de la blockchain, et de se laisser guider dans la découverte des projets incontournables du moment. Le tout dans un environnement amusant et motivant, vous permettant de gagner des récompenses et de vous mesurer aux autres utilisateurs. Voyons ici comment Layer3.xyz peut vous aider dans votre exploration du web 3.

                  Temps de lecture estimé : 8 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Présentation générale de Layer3.xyz

                  Histoire de la plateforme

                  Layer3.xyz a été fondée en 2021 par Brandon Kumar, et Dariya Khojasteh, deux Américains passionnés par les cryptomonnaies et les blockchains. Leur idée était de créer une solution pour aider les projets de l’industrie à attirer l’attention de nouveaux utilisateurs et de les fidéliser.

                  Pour ce faire, ils ont créé un outil sans code, qui offre la possibilité à leurs clients de concevoir facilement des quêtes pour faire découvrir leur projet. Ils apportent ainsi les utilisateurs à progresser par étapes dans leur exploration, de manière guidée. Ces derniers évoluent à la manière d’un jeu vidéo, gagnant des points d’expérience et des récompenses diverses (NFTs…) les faisant monter de niveau petit à petit.

                  Cette approche ludique et interactive a permis à la petite équipe de 9 personnes de Layer3.xyz d’amener plusieurs millions d’utilisateurs à venir interagir plusieurs dizaines de millions de fois avec différentes blockchains. D’après la plateforme, le site serait visité plus de 500 000 fois par jour !

                  Layer3.xyz a levé plus de 6,2 millions de dollars US en 2 rounds auprès de 12 investisseurs. La plateforme a déjà attiré et fait connaître des acteurs de l’industrie web 3 reconnus tels LayerZero, ZkSync, Metamask, Uniswap, sans oublier de parler des piliers que sont Bitcoin et Ethereum.

                  Les services offerts par Layer3.xyz

                  Les « produits » phares de la plateforme sont bien sûr les quêtes comme nous venons de l’évoquer plus haut. Elles se présentent souvent sous la forme de leçons courtes et interactives. Certaines demandent des actions on-chain, tandis que d’autres peuvent se faire totalement off-chain. Les tâches à réaliser sont très variées, allant d’un QCM à des interactions bien précises avec un protocole, en passant par la simple visite d’un site web. Elles s’adressent aussi bien aux débutants qu’aux experts.

                  La plateforme propose aussi un agrégateur de swap et un agrégateur de bridge, permettant d’échanger et de transférer vos jetons simplement et à moindres frais.

                  Tour d’horizon de Layer3.xyz

                  Page d’accueil

                  Sur la page d’accueil de la plateforme, vous serez invité à vous connecter (1) avec un portefeuille de navigateur de type Metamask pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités offertes.

                  Page d’accueil de Layer3.xyz

                  Cette étape est obligatoire pour aller plus loin. Si vous n’en avez pas encore ou que vous souhaitez connaître les meilleurs du marché, n’hésitez pas à consulter cet article.

                  >> Entrez dans la mêlée Web3 avec OVAL3 (lien commercial) <<

                  Les quêtes

                  Une fois connecté, vous serez automatiquement envoyé sur l’onglet « Quest » (2). Vous verrez apparaître toutes celles qui sont disponibles, classées par catégories.

                  Onglet des quêtes sur Layer3.xyz
                  Onglet des quêtes sur Layer3.xyz

                  À droite de l’écran (3), vous trouverez votre niveau et le nombre de points que vous avez accumulés, ainsi que votre position dans le classement général des utilisateurs de la plateforme. Vous pouvez obtenir plus d’information sur ce point en vous rendant sur l’onglet « Leaderboard » (4).

                  Sous chaque quête, des symboles (5) représentent les récompenses que vous gagnerez en les accomplissant. Elles peuvent être de 3 types :

                  • des points d’expérience (XP) : ils reflètent votre avancée globale sur la plateforme et vous permettent de changer de niveau pour avoir accès à plus de quêtes.
                  • des NFTs : émis sur diverses blockchains, ils sont envoyés sur le wallet associé à votre compte.
                  • des coffres : ils contiennent de l’XP et/ou des NFT. L’importance des récompenses qu’ils contiennent dépend de leur rareté (commun, rare ou légendaire).

                  Les logos « Weekly » (hebdomadaire) et « Daily » (mensuel) (6) indiquent des quêtes répétitives que vous pouvez réaliser plusieurs fois, à la fréquence annoncée.

                  Le plus simple pour trouver ce que vous voulez peut-être d’utiliser l’onglet dédié aux recherches « Search » (7).

                  Onglet de recherche pour trouver les quêtes
                  Onglet de recherche pour trouver les quêtes qui vous intéressent

                  En plus de la classique barre de recherche (8), vous pouvez utiliser différents critères pour faire apparaître seulement les projets qui y correspondent. (9).

                  Il est possible de classer les quêtes par date de lancement, blockchains (16 au total), niveau de difficulté (débutant, intermédiaire ou confirmé), type (on-chain / off-chain), et récompenses.

                  Vous trouverez un résumé de toutes les quêtes que vous avez réalisées et des récompenses obtenues dans l’onglet « Achievements » (10).

                  Enfin, si vous ne voulez rater aucune opportunité et recevoir des offres promotionnelles de Layer3.xyz, vous pouvez demander à être notifié par e-mail en cliquant sur votre avatar (11).

                  Swap et bridge

                  Les onglets dédiés (11) vous permettront d’accéder à des agrégateurs de swap et de bridge, offrant même la possibilité de procéder à des cross-chain swap, c’est-à-dire d’échanger un jeton A sur une blockchain 1 contre un jeton B sur une blockchain 2 en un clic.

                  Pour être plus clair, dans l’exemple ci-dessous, nous voulons échanger un jeton Matic sur la blockchain Polygon contre des Ethers sur la blockchain Optimism.

                  Agrégateur de swap et de bridge sur Layer3.xyz
                  Agrégateur de swap et de bridge sur Layer3.xyz

                  Les agrégateurs s’appuient sur le protocole Socket, de la même manière que ses concurrents Bungee et Zapper déjà utilisés des millions de fois, ce qui peut être un gage de fiabilité.

                  Avant de valider vos échanges, vous aurez accès à des informations primordiales comme la route empruntée, les frais à dépenser ainsi qu’une estimation du délai d’arrivée de vos tokens. Le tout est actualisé en continu.

                  S’il y a des chasseurs d’airdrop parmi vous, il est inutile d’utiliser la plateforme dans l’espoir de recevoir un futur jeton de Layer3.xyz, qui dément toute intention d’envisager un tel événement (pour l’instant).

                  Annonce de Layer3.xyz concernant un éventuel airdrop
                  Annonce de Layer3.xyz concernant un éventuel airdrop

                  Néanmoins, les quêtes réalisées peuvent éventuellement vous permettre de vous rendre éligible aux airdrops des projets concernés par ces dernières.

                  Le mot de la fin

                  Layer3.xyz est une plateforme très intéressante pour ceux qui souhaitent s’initier ou se perfectionner dans le web 3. Elle peut vous permettre d’acquérir des connaissances essentielles tout en vous amusant (par exemple comment conserver vos NFT en sécurité), ou simplement vous aider à explorer les nouveaux projets du secteur (LayerZero, Zksync…).

                  Même si vous êtes déjà un utilisateur confirmé de la DeFi, n’hésitez pas à faire les quêtes des blockchains incontournables comme Bitcoin ou Ethereum. Reprendre les bases ne fait jamais de mal, et vous n’êtes pas à l’abri de découvrir de nouvelles choses à côté desquelles vous auriez pu passer.

                  Si vous êtes à la recherche d’autres outils indispensables pour tous les explorateurs du web 3 et de la DeFi, vous pouvez consulter les autres articles de cette série. Dans les semaines précédentes, nous vous avons déjà présenté Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingViewCoinGlassBubblemaps, Coingecko et GeckoTerminal, et Airdrops.io.

                  La liste s’allongera encore la semaine prochaine avec un nouvel article !

                  Besoin de décompresser en plein bear market ? Découvrez le rugby fantasy et les cartes NFT d’OVAL3. Composez votre équipe et mesurez-vous aux joueurs du monde entier pour des récompenses bien réelles. Prêts à chausser les crampons du Web3 ? (Lien commercial)

                  L’article Crypto, blockchain et Web : Layer3.xyz, l’outil pour découvrir les projets DeFi est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  Airdrop crypto : les 5 projets les plus prometteurs d’octobre 2023

                  https://journalducoin.com/actualites/airdrop-crypto-5-projets-prometteurs-octobre-2023/

                  Airdrop attendu ! Pour ceux d’entre vous qui ne connaîtraient pas encore le principe, les airdrops sont des distributions de jetons gratuits, opérées par des projets cryptos, à des utilisateurs qui remplissent certaines conditions. Il s’agit d’un excellent moyen de se constituer un bon capital en cryptomonnaie, sans avoir à dépenser trop d’argent.

                  Dans cet article, nous ferons le tour des projets les plus prometteurs du moment, et vous expliquerons comment faire pour avoir une chance d’être éligible à leurs airdrops.

                  Temps de lecture estimé : 11 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Qu’est-ce qu’un airdrop de cryptomonnaies ?

                  Avant de vous présenter notre sélection des meilleurs airdrops du moment, revenons sur le concept même d’airdrop et ses raisons d’être.

                  Un airdrop (ou « largage aérien » en français, d’où l’association courante avec une image de parachute) correspond à une distribution gratuite de tokens, souvent dans un but promotionnel.

                  Le premier à avoir fait beaucoup parler de lui dans l’univers des cryptomonnaies est celui du célèbre DEX Uniswap qui a eu lieu en septembre 2020. Prenant sa communauté par surprise, la plateforme distribuait alors 400 jetons UNI à ceux qui avaient fourni de la liquidité au protocole, soit l’équivalent d’environ 1700 dollars US par adresse. En plus de remercier ses utilisateurs, la plateforme s’assurait par la même occasion une excellente opération commerciale. Quelques mois plus tard, le cours du jeton était multiplié par 10, permettant à ceux qui ont su vendre au top d’empocher plus de 17 000 dollars US !

                  La hype était lancée, et à partir de 2021 de nombreux projets ont eu recours aux airdrops pour diverses raisons notamment :

                  • se faire connaître
                  • créer et fidéliser une communauté
                  • favoriser l’adoption de leurs jetons
                  • tester et faire tester leur produit

                  Certains ont été très rémunérateurs pour les heureux élus, dont :

                  • ParaSwap : jusqu’à 11 000 dollars
                  • DYdX : jusqu’à 20 000 dollars US
                  • Aptos : jusqu’à 15 000 dollars
                  • Arbitrum : jusqu’à 20 000
                  • Optimism : jusqu’à 13 000 dollars US

                  Inutile de dire que les sommes « astronomiques » qu’il était possible d’engranger en ont attiré plus d’un. Maintenant que nous vous avons mis l’eau à la bouche, passons aux choses concrètes.

                  >> Fan de rugby ? Composez votre dream team avec OVAL3 (lien commercial) <<

                  Combien rapporte un airdrop ?

                  Les projets annoncent rarement combien de tokens vous pouvez gagner en fonction des tâches que vous effectuez. De plus, le prix des tokens n’est pas connu avant leur arrivée sur le marché, et peut varier énormément une fois le jeton sorti.

                  En d’autres termes, il est impossible de savoir d’avance combien un airdrop va rapporter !

                  Si certains projets ont agréablement surpris leurs utilisateurs en distribuant plusieurs milliers de dollars pour avoir réalisé des simples tâches rapides (par exemple Aptos), d’autres ont déçu toute leur communauté en ne donnant que quelques centimes pour des tâches très compliquées et chronophages (par exemple Sei Network) !

                  Quels sont les prérequis pour participer à un airdrop ?

                  Voici ce dont vous aurez besoin pour pouvoir participer à la plupart des airdrops :

                  • savoir utiliser un portefeuille de navigateur de type Metamask adapté à la blockchain que vous utiliserez
                  • du temps : certaines tâches peuvent être assez longues à réaliser
                  • des tokens à déplacer (stablecoin, ETH…)
                  • un compte discord et un compte X
                  • de quoi payer les frais de gas si les projets sont déjà sur le mainnet

                  Que faut-il faire pour être éligible à un airdrop ?

                  Si l’airdrop est annoncé officiellement, il peut être accompagné d’une liste de tâches à effectuer. Dans ce cas, essayez d’en faire un maximum pour augmenter vos chances de toucher des jetons.

                  Si l’airdrop n’est pas annoncé officiellement ou qu’il n’y a pas de liste de tâches, il est assez difficile de savoir quoi faire. D’une manière générale, vous pouvez :

                  • Utiliser un maximum de fonctionnalités du produit, de Dapps, et interagir avec un maximum de smart contracts
                  • Participer à la gouvernance
                  • Participer sur les réseaux sociaux du projet (X,Discord,…)
                  • Multiplier le nombre de transactions et leur volume
                  • Faire les quêtes mise en avant sur Galxe et sur layer3.xyz
                  • Monter un nœud s’il s’agit d’une blockchain et que vous avez les connaissances

                  Quelles sont les choses à éviter ?

                  Évitez d’utiliser un bot ou plusieurs wallets interconnectés pour « farmer » un airdrop. Si vous vous faites détecter, vous risquez d’être blacklisté et de ne rien recevoir.

                  Ne passez pas trop de temps à « farmer » et ne dépensez pas trop d’argent en frais de gas. Comme nous l’avons vu plus haut, on ne sait jamais d’avance combien on va gagner !

                  Les 5 meilleurs airdrops ce mois-ci

                  Sans plus attendre, voici notre sélection des airdrops les plus intéressants du crypto game en ce mois d’octobre :

                  Airdrop Layerzero

                  Logo LayerZero
                  Logo Layerzero

                  LayerZero est un protocole d’interopérabilité omnichain permettant d’interconnecter des blockchains entre elles. Il s’agit en quelque sorte d’une « blockchain de blockchains » qui permet à différents réseaux de communiquer de manière sécurisée et sans tiers de confiance.

                  LayerZero est déjà intégré à diverses applications DeFi, et permet d’envoyer des jetons et des NFT d’une chaîne à une autre en quelques clics, et sans avoir à se soucier de la liquidité.

                  Son jeton, le ZRO, est déjà annoncé, et sera notamment disponible sur Binance qui fait partie des investisseurs du projet. Le projet a levé plus de 293 millions de dollars US et il ne serait pas aberrant qu’il en redistribue une partie à ses utilisateurs.

                  Aucun communiqué officiel ne mentionne d’airdrop, mais de nombreuses rumeurs circulent. Vous pouvez tenter d’être éligible en utilisant le protocole, notamment sur Stargate, ou en effectuant les quêtes que vous trouverez sur Galxe ou layer3.xyz.

                  Airdrop ZkSync

                  Logo ZkSync
                  Logo ZkSync

                  ZkSync est un Zero Knowledge RollUp d’Ethereum, c’est-à-dire une seconde couche qui utilise la technologie des preuves à divulgation nulle de connaissance pour compresser les données des transactions et les regrouper en blocs plus grands. Ceci réduit ainsi la quantité de gas requise et augmente le débit des transactions. L’objectif de ZkSync est donc de proposer une blockchain rapide et peu chère, qui permet de profiter de la sécurité et de la décentralisation offertes par Ethereum.

                  Le protocole est live depuis plusieurs mois déjà et a déjà sorti deux versions : ZkSync Lite et ZkSync Era.

                  Son jeton, le ZKSYNC est officiellement annoncé et sera listé sur Binance à sa sortie.

                  Le projet a levé un total de 458 millions de dollars US en 3 rounds après de divers grands investisseurs. Comme bien souvent, l’airdrop n’est qu’une rumeur, et aucune liste de tâche à réaliser pour y être éligible n’est disponible.

                  Si vous voulez tenter votre chance, utiliser leurs blockchains et interagissez avec maximum d’application et de contrats.

                  Airdrop Linea

                  Logo Linea
                  Logo Linea

                  Tout comme ZkSync, Linea est une blockchain permettant de mettre à l’échelle l’expérience d’Ethereum. Elle utilise aussi la technologie des Zero-Knowledge proofs et des rollups pour réduire les frais de transaction et augmenter le débit des transactions. 

                  Linea a été lancé par ConsenSys, une entreprise bien connue de l’écosystème pour avoir notamment développé le célèbre portefeuille Metamask, la suite de développement Infura, ou le framework Truffle.

                  Linea est actuellement en phase alpha de son mainet, après avoir été peaufiné son testnet pendant quelques mois grâce à des millions d’utilisateurs attiré par les (très longues) quêtes Galxe et un potentiel airdrop (qui s’est résumé à quelques NFT).

                  Aucun token n’est prévu pour le moment, mais l’équipe a annoncé y penser si un jour le protocole devenait plus décentralisé. Étant donné que les “early users” sont souvent les plus récompensés, vous pouvez envisager de vous positionner dès maintenant en testant leur blockchain et ses dApps.

                  Airdrop Mantle network

                  Logo Mantle Network
                  Logo Mantle Network

                  À l’instar des deux projets précédents, Mantle Network est aussi un layer 2 d’Ethereum, mais qui aborde le problème d’une manière originale et unique.

                  Mantle Network a la particularité d’être modulaire, ce qui signifie que les couches qui gèrent les calculs et l’accessibilité aux données sont indépendantes. Ethereum s’occupe du consensus, tandis que la disponibilité des données est assurée par une infrastructure appelée EigenLayer.

                  Le projet est géré par les créateurs de la BitDAO, et a attiré de grands investisseurs (Dragonfly, Pantera, Spartan…).

                  Mantle Network a déjà son jeton, le MNT. Il s’agit à la fois d’un token de gouvernance qui permet de voter, et d’un jeton utilitaire qui permet de payer les frais de gas.

                  Ici aussi, aucun airdrop n’a été annoncé, mais le projet a levé 230 millions de dollars US et il est possible qu’une partie des jetons soient distribués aux utilisateurs les plus engagés.

                  Airdrop Venom

                  Logo Venom
                  Logo Venom

                  Venom est un projet très ambitieux qui a pour objectif de devenir un réseau multi-blockchain rapide, peu cher, décentralisé et sécurisé. Il vise à créer un écosystème DeFi complet, capable à terme d’interagir avec les autres blockchains et les écosystèmes déjà existants, comme ceux d’Ethereum.

                  Venom a une architecture multicouche et multichaîne. Une « masterchain » (couche 0) est responsable de la coordination de toutes les entités du protocole. Le projet pourrait supporter jusqu’à 232 blockchains !

                  C’est la Venom Foundation qui est aux commandes, une institution enregistrée au sein de l’Abu Dhabi Global Market (ADGM). En partenariat avec Iceberg Capital, elle aurait un budget d’un milliard de dollars US pour mener à bien sa mission !

                  Depuis le 25 avril 2023, Venom a lancé son testnet public. Les utilisateurs y sont guidés pour y effectuer différentes tâches assez simples à réaliser, afin de pouvoir minter des NFTs à collectionner. Il a déjà rencontré un franc succès avec plus d’un million de wallets créés en quelques mois seulement.

                  Venom aura son propre jeton qui portera son nom. Si le projet vous intéresse, vous pouvez tenter d’être éligible à un airdrop potentiel, sans débourser un centime car les jetons sont encore fictifs (testnet).

                  N’oubliez pas que tous les airdrops que nous vous avons présenté ici ne sont pas confirmés. Il n’y a donc aucune certitude qu’ils aient lieu. Il y a une grande part de hasard. Si vous voulez malgré tout tenter votre chance, accordez-y un temps et un budget raisonnable en gardant à l’esprit le fait que vous n’obtiendrez peut-être rien… Ceux d’entre vous qui voudraient trouver plus de projets susceptibles de faire des airdrops peuvent utiliser ces outils. Bonne chance !

                  Vous êtes plutôt drop ou airdrop ? Découvrez le rugby fantasy et les cartes NFT d’OVAL3. Composez votre équipe et mesurez-vous aux joueurs du monde entier pour des récompenses bien réelles. Prêts à chausser les crampons du Web3 ?

                  L’article Airdrop crypto : les 5 projets les plus prometteurs d’octobre 2023 est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  Airdrops.io : l’outil DeFi qui chasse les airdrops crypto pour vous

                  https://journalducoin.com/defi/airdrops-io-projets-distribuent-jetons/

                  Pour se faire connaître ou remercier leur communauté, de nombreux projets du monde de la blockchain et des cryptomonnaies ont recours à des airdrops, c’est-à-dire à des distributions de jetons gratuits. Certains réclament beaucoup de temps et/ou d’argent pour y avoir droit, tandis que d’autres ne demandent presque rien. Comment s’y retrouver parmi tous ces projets et ne rater aucune opportunité ? C’est là qu’intervient Airdrops.io : la plateforme s’applique à traquer tous les projets susceptibles de faire des airdrops, les trie, et vous guide pour y participer. Voyons en détail comment utiliser cet outil qui pourra vous permettre d’augmenter la taille de votre portefeuille !

                  Temps de lecture estimé : 9 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Présentation générale d’Airdrops.io

                  Comme son nom l’indique, la plateforme airdrops.io est un site web qui répertorie les airdrops de cryptomonnaies passés, en cours et à venir.

                  Son histoire remonte à 2017, lorsque le site est lancé par un groupe de crypto-enthousiastes voulant partager les opportunités du moment avec un maximum de monde. À l’époque, les ICOs sont légion et de nombreux projets offrent des airdrops ou des bounties à leurs communautés.

                  Grâce à sa fiabilité et à la fréquence de ses mises à jour, le site a rapidement su se faire une place dans l’écosystème pour devenir l’une des sources les plus populaires pour trouver des airdrops. En plus de les lister, il offre des informations pertinentes sur les projets, propose des liens vers leurs sites officiels et explique comment participer.

                  L’identité des membres de l’équipe n’est pas publique ni la manière dont ils génèrent de l’argent. On peut cependant supposer que les revenus du site viennent des publicités et des personnes qui utilisent leurs liens de parrainage pour participer aux airdrops. En effet, le site affiche des bannières publicitaires sur ses pages, ainsi que des liens vers des plateformes d’échange partenaires comme Binance.

                  >> La sécurité, c’est la base ! Pour conserver vos cryptos près de vous, faites confiance à Ledger (lien commercial) <<

                  Tour d’horizon du site Airdrops.io

                  Page d’accueil

                  Sur la page d’accueil du site, vous tomberez directement sur les airdrops classées en trois catégories.

                  Page d’accueil du site airdrops.io
                  • Latest Airdrops : il s’agit des campagnes d’airdrops les plus récentes. Dans cette catégorie, vous ne trouverez que des airdrops qui ont été annoncés officiellement, et dont vous pouvez être sûr qu’ils auront lieu.
                  • Hottest Airdrops : ce sont les airdrops les mieux notés par les visiteurs du site. Il s’agit d’un mélange des « latest airdrops » et des « potential airdrops ». Chaque utilisateur peut choisir de faire monter ou descendre la « température » (=note) à l’aide des boutons plus et moins situées autour du thermomètre. Chaque clic modifie la température de 4°, et vous pouvez voir le nombre de votants en laissant votre curseur quelques instants sur le bouton après avoir voté.
                  • Potential Airdrops : il s’agit d’airdrops non confirmés officiellement par les projets concernés, mais qui ont des chances d’avoir lieu. Ils ne sont pas à négliger, car même si les projets laissent volontairement planer le doute sur le fait qu’ils feront ou non un airdrop, c’est historiquement ce type d’airdrop qui a rapporté les plus d’argent aux utilisateurs (Paraswap…)

                  Détails sur un projet

                  En cliquant sur le nom d’un projet, vous obtiendrez un rapide descriptif de ce en quoi il consiste, ainsi que des informations sur la manière de vous rendre éligible à l’airdrop.

                  Description d'un projet sur Airdrops.io et modalités de qualification à l'airdrop
                  Description d’un projet sur Airdrops.io

                  En bas de la page, vous trouverez plusieurs données clés, telles que le nombre de participants maximum, le nom et le nombre des jetons que vous pouvez espérer recevoir et leur valeur. Vous aurez aussi accès à des liens vers le site officiel, les différents réseaux sociaux et le White Paper s’il y en a un.

                  Données clés d'un projet sur Airdrops.io
                  Données clés d’un projet sur Airdrops.io

                  Il est important de noter que la liste des actions à effectuer inscrites dans le « Step-by-step Guide » est rarement exhaustive. Airdrops.io vous guidera pour réaliser quelques tâches, mais il est souvent préférable de compléter vos recherches en allant sur le site du projet pour voir par vous-même ce qui est demandé.

                  Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour maximiser vos chances de recevoir des jetons.

                  >> Mettez vos cryptomonnaies au vert. Choisissez un portefeuille Ledger (lien commercial) <<

                  Quelques conseils si vous chassez les airdrops

                  Les dérives des airdrops

                  Face aux sommes considérables que certains airdrops ont rapportées aux heureux élus (20 000 dollars US pour Uniswap, 10 000 dollars US pour Paraswap…), de plus en plus d’utilisateurs se sont mis à s’y intéresser.

                  Ceci a créé une « hype » qui a entraîné des dérives de la part des projets comme des utilisateurs.

                  D’un côté, certains projets ont annoncé un airdrop à leur communauté, en laissant volontairement planer le doute sur son importance et les critères qui les rendraient éligibles. Ils ont alors attiré de nombreux utilisateurs et ont pu profiter d’une « main d’œuvre gratuite » pour effectuer toute une batterie de tâches pouvant être très chronophages pour mettre au point leur produit. Au final, ils n’ont récompensé qu’une petite minorité de la communauté avec des sommes dérisoires par rapport au temps nécessaire pour effectuer les tâches demandées.

                  De l’autre côté, certains utilisateurs ont participé à certaines tâches avec une multitude de comptes ou d’adresses, ou avec des bots, pour toucher plusieurs fois les récompenses. Ceci va à l’encontre de ce que recherchent les projets qui souhaitent avoir un maximum d’utilisateurs « long terme » et non quelques utilisateurs avec des dizaines de comptes. Cela peut en effet nuire à la distribution équitable des jetons, à la sécurité du réseau et à la gouvernance décentralisée.

                  Tweet sur l'airdrop d'Artbitum
                  Vidéo de personnes attendant l’airdrop d’Arbitrum avec plusieurs comptes – source X

                  Si vous êtes intéressés par les airdrops, il est donc important :

                  • D’éviter les projets qui font perdre beaucoup de temps sans rien offrir en retour ;
                  • De ne pas participer avec plusieurs comptes liés en entre eux (sybil) ;
                  • De ne pas agir comme un bot (c’est-à-dire faire des transactions qui ressemblent à celles d’un utilisateur normal).

                  Les outils indispensables et les tips

                  Bien que chaque projet utilise ses propres critères de sélection, les mêmes actions sont souvent requises et nécessitent les mêmes outils. D’une manière générale, vous aurez besoin de :

                  • Un compte X (Twitter) : vous devrez fréquemment suivre le compte du projet et interagir avec certains de ses posts.
                  • Un compte Discord : il est souvent demandé de vous inscrire sur le serveur du projet et de participer un minimum.
                  • Un portefeuille non custodial de navigateur : vous devrez utiliser un portefeuille de type Metamask adapté à la blockchain du projet pour interagir avec, ou simplement pour recevoir vos tokens.
                  • Une adresse email : certains projets vous demandent de vous inscrire avec un email.
                  Lâcher de billets pour un airdrop
                  Lâcher de billets pour un airdrop

                  Penser à utiliser des comptes et des adresses spécialement dédiées aux airdrops, car elles peuvent être rendues publiques et les actions demandées peuvent être susceptibles de nuire à la sécurité de vos fonds.

                  Pour les projets qui sont déjà live, vous devrez souvent dépenser un peu d’argent en frais de gas pour participer. Privilégiez les moments où ils sont bas et réglez-les au minimum quand vous signez vos transactions pour réduire vos dépenses.

                  Essayez, quand cela est possible, de vous rendre éligible à plusieurs airdrops d’une pierre deux coups (utilisez par exemple un bridge qui n’a pas encore de jetons pour envoyer vos jetons sur une blockchain pour laquelle vous espérez recevoir un airdrop).

                  Le mot de la fin

                  Airdrops.io est un site référence pour trouver les projets qui proposent des airdrops, et vous aidera à réaliser les tâches pour vous rendre éligible.

                  Si ces derniers peuvent parfois être très lucratifs, souvenez-vous tout de même d’y consacrer un temps et un budget raisonnable. N’oubliez pas que, bien souvent, la valeur des jetons distribués reste inconnue jusqu’à ce que vous les obteniez. Évitez donc de vous faire des illusions : si vous n’espérez pas gagner grand-chose, vous pourriez être agréablement surpris, tandis que si vous pensez gagner gros, vous avez de grandes chances d’être déçu !

                  Si vous voulez découvrir d’autres outils qui peuvent vous être utiles en tant qu’utilisateur de la DeFi, consultez les autres articles de cette série. Vous trouverez des présentations sur Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingViewCoinGlass, Bubblemaps ou encore Coingecko et GeckoTerminal.

                  Et si cela ne vous suffit pas, revenez la semaine prochaine pour la suite !

                  Pour conserver vos cryptos,  rien ne vaut un wallet Ledger. Les Nano S et Nano X procurent sécurité et facilité d’utilisation. En effet, ils sont compatibles avec l’immense majorité des cryptos et des réseaux. Ils constituent une alternative absolument essentielle à tous les exchanges qui proposent de conserver vos avoirs à votre place. Rappelez-vous, “Not your keys, not your coins” (lien commercial) !

                  L’article Airdrops.io : l’outil DeFi qui chasse les airdrops crypto pour vous est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  CoinGecko et GeckoTerminal : 2 indispensables pour suivre le cours des cryptomonnaies

                  https://journalducoin.com/defi/coingecko-geckoterminal-2-indispensables-suivre-cours-cryptomonnaies/

                  CoinGecko est l’un des sites les plus populaires et les plus complets pour suivre l’évolution du cours des cryptomonnaies. Il permet aux utilisateurs de classer et de comparer les tokens, les NFT et les plateformes d’échanges selon différents critères ou catégories, et offre également des fonctionnalités très utiles aux amateurs de DeFi dont nous ferons le tour dans la suite de cet article. Quelques minutes de lecture vous suffiront pour tout savoir de cet outil incontournable.

                  >> 10% de réduction sur vos frais de trading ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

                  Temps de lecture estimé : 11 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Présentation générale de CoinGecko

                  Histoire et chiffres clés

                  Fondée en 2014 par TM Lee (CEO) et Bobby Ong (COO), CoinGecko s’est donnée pour mission de démocratiser l’accès aux cryptomonnaies, en fournissant aux utilisateurs des données fiables et exploitables par tous.

                  Contrairement à son plus grand concurrent CoinMarketCap, Coingecko est indépendant. La plateforme agrège les données de plus de 860 plateformes d’échanges et fournie des informations sur plus de 10000 jetons différents.

                  En 9 ans, la plateforme à largement évoluée et son adoption n’est plus à démontrer. Avec une cinquante d’employés, elle compte plus de 10 millions d’utilisateurs par mois qui consultent plus de 200 millions de pages. Son application pour smartphone (iOS et Android) a déjà été téléchargée plus d’un million de fois.

                  L’entreprise est présente et très suivie sur la plupart des réseaux sociaux, avec par exemple 1.7 million d’abonnés sur X presque 500 000 sur Instagram et 150 000 sur Youtube.

                  Les services offerts

                  La principale fonctionnalité du site est d’afficher le prix des cryptomonnaies et des NFT actualisé en temps réel.

                  Pour chaque jeton, CoinGecko propose aussi un large panel d’informations, telles que l’historique du cours, l’histoire et l’utilité du token, la liste des plateformes où les échanger, les adresses de ses smart contracts sur les différentes blockchains, …

                  Coingecko offre aussi du contenu éducatif, sous forme de vidéos et de textes, notamment à travers de nombreux tutoriels et guides gratuits, ainsi que de quelques livres vendus sur leur site.

                  La plateforme publie aussi fréquemment des études menées par ses soins, sur divers thèmes liés de près ou de loin à l’univers de la blockchain et des cryptomonnaies.

                  L’entreprise offre aussi accès à GeckoTerminal, une plateforme dédiée à la finance décentralisée sur laquelle nous reviendrons plus en détails dans la suite de cet article.

                  >> Jouez la sécurité ! Inscrivez-vous sur Binance, et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

                  Tour d’horizon des fonctionnalités de CoinGecko

                  Cryptomonnaies

                  Sur la page d’accueil du site, commencez par choisir le français parmi les 34 langues disponibles (1) puis créez-vous un compte (2) (nécessaire pour utiliser la fonction « portefeuille » de la plateforme).

                  Page d’accueil de CoinGecko

                  Dans la partie (3) vous trouverez les chiffres clés du marché avec le nombre de jetons recensés sur la plateforme (qui ne cessent d’évoluer à la hausse comme à la baisse), le nombre d’exchange sur lesquels s’appuie CoinGecko ainsi que la dominance de Bitcoin et d’Ethereum et les frais de gas du moment.

                  En dessous, vous verrez un tableau qui liste les 100 premières cryptomonnaies du marché par capitalisation boursière, à l’instar de notre « CMC maison ». Pour chaque cryptomonnaie, le tableau indique, en plus son nom, son symbole, son prix, son volume d’échange sur 24 heures, sa variation de prix sur une heure, 24 heures et 7 jours.

                  Le tableau peut être trié selon ces différents critères (4) et filtré selon différentes catégories (5). Il est également possible de changer la devise d’affichage du prix (6).

                  Si vous avez créé un compte, vous pouvez ajouter vos cryptomonnaies favorites à votre « Portefeuille » (7) en cliquant sur l’étoile devant le nom du jeton (8). Ce dernier vous permet de ne suivre que les jetons qui vous intéressent, sans avoir à les chercher au milieu des milliers d’autres.

                  Détails d’un jeton

                  En cliquant sur un jeton, vous verrez apparaitre de nombreuses informations le concernant :

                  Détails d'un jeton sur CoinGecko
                  Détails d’un jeton sur CoinGecko
                  • Les chiffres clés détaillés (1) : TVL, total supply, … tout est passé au peigne fin.
                  • Des liens vers des sites officiels liés au projet (2) : vous trouverez souvent un lien vers le whitepaper du projet, ses réseaux sociaux ainsi qu’une liste de portefeuilles compatibles. En cliquant sur l’icône (3) vous aurez accès à la liste des adresses des contrats du jeton sur différentes blockchains, fonction très utile si vous utilisez un portefeuille Web3 comme Metamask ou si vous tradez si des plateformes décentralisées.
                  Courbe de prix et statistiques d'un jeton sur CoinGecko
                  Courbe de prix et statistiques d’un jeton sur CoinGecko
                  • Un graphique représentant l’évolution du prix du jeton dans le temps (4) : il est possible de changer l’échelle et le type de représentation.
                  • Un convertisseur (5) : vous pouvez choisir parmi un grand nombre de monnaies fiduciaires et quelques cryptomonnaies.
                  • Des statistiques historiques (6) : prix le plus haut, prix le plus bas…
                  Description et places de marché d'un jeton sur CoinGecko
                  Description et places de marché d’un jeton sur CoinGecko
                  • Une description du projet (7) : cette partie très intéressante si vous faites des recherches sur un jeton. Les informations ne sont cependant pas mises à jour très fréquemment, et peuvent ne plus correspondre à la réalité. Reportez-vous au bas de la page pour consulter les dernières actualités en lien avec le jeton et vous faire un avis plus complet.
                  • Les places de marché (8) : c’est la liste des plateformes (et des paires) qui permettent d’échanger le token étudié. Très pratique si vous tradez des jetons « low cap » ou qui viennent d’être lancés.

                  Plateformes d’échanges

                  Coingecko propose un classement des plafeformes d’échanges (1) divisés en trois catégories (2) : toutes les plateformes centralisées, les plateformes décentralisées et les plateformes d’échanges de produits dérivés (centralisées ou non).

                  Liste des plateformes d'échange sur CoinGecko
                  Liste des plateformes d’échange sur CoinGecko

                  Différentes données sont accessibles via trois onglets (3) :

                  • Présentation : vous y trouverez un score de confiance attribué par un algorithme développé par Coingecko ainsi que le volume et le nombre de visiteurs sur les dernières 24 heures.
                  • Cybersécurité : chaque plateforme est notée en fonction de différents tests.
                  • Social : les plateformes sont classées par pays, nombre d’abonnés sur X et rang Alexa (classement des sites les plus visités dans le monde).

                  Tout comme pour les jetons, vous pouvez cliquer sur le nom d’une plateforme pour obtenir plus de détails. Vous trouverez alors un très grand nombre d’informations telles que les paires échangeables, la liquidité,…

                  Informations sur la plateforme Binance
                  Informations sur la plateforme Binance

                  En ce qui concerne les plateformes décentralisées, nous vous conseillons d’utiliser plutôt GeckoTerminal, beaucoup plus complet, que nous décrivons dans les paragraphes qui suivent.

                  NFT

                  Le site permet d’obtenir des données sur les cryptomonnaies liées aux NFT, mais aussi sur les collections de NFT (1).

                  Ces dernières sont classées par selon leur volume d’échange sur les 24 dernières heures, et on peut voir le leur prix plancher, le nombre de propriétaires ainsi que la TVL.

                  Informations sur les NFT sur CoinGecko
                  Informations sur les NFT sur CoinGecko

                  Comme pour les jetons et les plateformes, vous pouvez obtenir davantage d’informations en cliquant sur le nom d’une collection (liens vers les sites liés au projet, statistiques, plateformes d’échanges…)

                  Détails sur une collection de NFT sur CoinGecko
                  Détails sur une collection de NFT sur CoinGecko

                  GeckoTerminal

                  Accessible via l’onglet « Produit », GeckoTerminal est une plateforme dédiée au suivi des plateformes d’échange décentralisées, qui permet de voir les données de trading en temps réel et offre des informations plus détaillées que CoinGecko.

                  Elle vous sera très utile si vous tradez des tokens encore peu connus du grand public pour vous aider à éviter les arnaques et vous faire une idée de vos chances de réaliser des profits. Si vous êtes un chasseur d’airdrop, vous y trouverez aussi des informations intéressantes, comme la liste des DEX sur une blockchain ou la liste des dernières pools déployées.

                  Vous arriverez par défaut sur un classement des DEX par volume de transaction sur les dernières 24 heures, avec le nombre de jetons échangeables et le nombre de pool de liquidité.

                  Classement des DEX sur GeckoTerminal
                  Classement des DEX sur GeckoTerminal

                  À l’aide du menu de gauche (1), vous pouvez afficher toutes les pools disponibles sur une blockchain, ainsi que des données pertinentes les concernant (plateforme, nombre de transactions sur la pool, volume, liquidité…).

                  Liste des pools sur la blockchain Arbitrum avec GeckoTerminal
                  Liste des pools sur la blockchain Arbitrum avec GeckoTerminal

                  En cliquant sur une pool, vous verrez apparaitre un graphique de prix de TradingView, ainsi que la liste des dernières transactions ayant eu lieu sur la pool, l’adresse des contrats, des notations et des outils permettant de détecter les arnaques…

                  Le mot de la fin

                  CoinGecko est une plateforme que vous pouvez utiliser au quotidien pour suivre l’évolution du marché. Grâce à ses données compréhensibles rapidement et facilement, elle sera aussi votre alliée pour effectuer des recherches plus poussées, qu’elles concernent les plus grands exchanges comme les derniers tokens du moment encore peu connus.

                  Pour parfaire vos connaissances et découvrir les meilleurs outils du moment pour naviguer dans la DeFi, n’hésitez pas à consulter les autres articles de cette série, où nous vous parlons de Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken TerminalTradingView et CoinGlass.

                  Si vous avez déjà tout lu, nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour explorer une nouvelle plateforme !

                  Pour vous, la technologie blockchain et les cryptomonnaies seront bientôt au cœur du quotidien de chacun d’entre nous. Vous pouvez vous exposer à Bitcoin, Ethereum et aux autres tokens sur l’exchange leader. Inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, et économisez 10 % sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

                  L’article CoinGecko et GeckoTerminal : 2 indispensables pour suivre le cours des cryptomonnaies est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  Bubblemaps.io : la carte interactive des projets cryptos

                  https://journalducoin.com/defi/bubblemaps-io-la-carte-interactive-des-projets-cryptos/

                  Bubblemaps est un outil innovant qui permet de visualiser les données de la blockchain de manière ludique et intuitive. Grâce à ses bulles colorées, Bubblemaps peut vous aider à analyser très facilement des données majeures concernant des tokens ou des NFT, à identifier les portefeuilles clés, à révéler les liens entre les acteurs du marché, etc… Dans cet article, nous vous présentons la plateforme en détails, afin qu’elle n’ait plus de secret pour vous et que vous puissiez faire vos propres recherches lorsque vous en aurez besoin.

                  Temps de lecture estimé : 8 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Présentation générale de Bubblemaps.io

                  Cocorico ! Bubblemaps fait partie des entreprises françaises à promouvoir les cryptomonnaies et œuvrer pour la finance décentralisée et le Web3 !

                  L’entreprise a vu le jour en 2022 sous l’impulsion d’une équipe de trentenaires passionnés de cryptomonnaies, dont Léo Pons, Arnaud Droz et Nicolas Vaiman. Enregistrée au registre des commerces à Paris, elle tourne actuellement avec une équipe de 6 employés et cherche à s’agrandir pour améliorer son produit. Si vous êtes motivé et compétent, n’hésitez pas à aller postuler !

                  L’objectif de la plateforme est simple : remplacer les explorateurs de blockchain traditionnels, peu compréhensibles et difficilement exploitables par le grand public.

                  En effet, même si de nombreuses blockchains sont en théorie complètement transparentes, il est compliqué d’arriver à comprendre les informations qui y sont stockées et à les relier entre elles sans être un expert.

                  Bubblemaps change complètement la donne avec son approche visuelle, et permet d’analyser simplement des modèles et des connexions qui peuvent être complexes. Grâce à leur outil, les blockchains deviennent réellement transparentes, et n’importe qui est en mesure de faire les recherches nécessaires pour éviter les nombreuses arnaques et manipulations de marché, qui sont malheureusement encore légion dans le secteur des cryptomonnaies.

                  À l’heure actuelle, BubbleMaps supporte 7 blockchains : Ethereum, BNB Chain, Fantom, Avalanche, Cronos, Arbitrum et Polygon.

                  Leur outil est aussi intégré nativement sur diverses plateformes DeFi telles que DEX Screener ou DEXTools.

                  La plateforme est utilisable gratuitement, mais toutes les fonctionnalités ne sont pas débloquées. Pour obtenir un accès complet (Premium), il faut détenir un minimum de 250 milliards de jetons MOONLIGHT (le jeton du projet) sur un ou plusieurs wallets Web3 interconnectés, soit l’équivalent d’environ 850 dollars US au cours actuel.

                  En plus de son application, l’équipe propose aussi, sur son compte X, des comptes rendus d’investigations menées par ses soins. Elle a ainsi permis de mettre avant plusieurs arnaques de projets plus ou moins célèbres.

                  Par ailleurs, elle vient de lever 3 millions de dollars US pour se développer davantage.

                  Utilisation de Bubblemaps.io

                  Commencez par vous rendre sur l’application et à vous connecter avec le bouton « Log in » à l’aide d’un portefeuille Web3 ou d’un compte X (vous pouvez aussi consulter de nombreuses données sans avoir besoin de vous identifier).

                  Sélectionner le jeton ou le NFT recherché

                  Écran d’accueil de Bubblemaps.io

                  Choisissez ensuite la blockchain sur laquelle vous voulez mener vos recherches (1).

                  Vous verrez alors apparaitre la liste des jetons et des NFT (clairement identifiés en tant que tel avec la pastille « NFT » (2)) les plus consultés et les plus récemment ajoutés.

                  L’icône (3) renvoie sur le site officiel du projet, tandis que l’icône (4) ouvre l’explorateur natif de la blockchain concernée à l’adresse du jeton étudié.

                  Vous pouvez voir la liste de tous les projets suivis (plusieurs centaines) avec le bouton (5) ou recherche directement celui qui vous intéresse dans la barre de recherche (6) à l’aide de son nom, son adresse ou son symbole.

                  Analyser les données affichées

                  Une fois que vous avez trouvé un jeton qui vous intéresse, cliquez sur son nom pour voir apparaitre la carte qui y est associée.

                  Analyse du jeton PEPE sur Ethereum avec Bubblemaps.io
                  Analyse du jeton PEPE sur Ethereum avec Bubblemaps.io

                  Sur la carte, chaque bulle représente un portefeuille. Seuls les 150 plus gros wallets du marché y figurent pour ne pas surcharger le graphique.

                  La taille des bulles est proportionnelle au nombre de jetons du projet étudié qui y sont détenus.

                  Les flèches représentent les transferts du jeton étudié ayant eu lieu sur la blockchain entre différentes adresses.

                  Les bulles liées entre elles apparaissent de la même couleur, afin d’identifier leur connexion en un clin d’œil. Il est possible de les déplacer à votre guise à l’aide d’un clic glissé.

                  Exploration des données liées à une adresse sur Bubblemaps.io
                  Exploration des données liées à une adresse sur Bubblemaps.io

                  En cliquant sur une bulle (7), vous verrez apparaitre sa position dans la liste des portefeuilles affichée à droite (8) (ou inversement), ainsi que des informations complémentaires sur la gauche (9) avec notamment un lien vers l’adresse du portefeuille sur l’explorateur natif de la blockchain concernée.

                  Vous pouvez décider de cacher ou non certains wallet avec les icônes en forme d’œil (10), ainsi que ceux qui sont liés à des smart contrats (11) et/ou ceux qui appartiennent à des plateformes d’échanges (12).

                  Remonter dans le temps

                  La date à laquelle a été prise la « photo » de la blockchain est renseignée en haut à droite du graphique (13).

                  Pour visualiser l’évolution des connexions et des transferts au fils du temps, vous pouvez afficher les analyses effectuées à des dates antérieures en cliquant dessus.

                  La liste des dates disponibles remplacera alors celle des portefeuilles sur la droite de l’écran (14). Si vous n’êtes pas un utilisateur premium (qui détient 250 milliards de MOONLIGHT) vous ne pourrez pas actualiser les données (15) et devrez vous contenter de celles qui vous sont proposées, mais qui sont déjà nombreuses.

                  Historique d'un token sur Bubblemaps.io
                  Historique d’un token sur Bubblemaps.io

                  Les dates avec le logo (16) sont celles auxquelles des analyses plus poussées ont eu lieu, faisant apparaitre jusqu’à 500 des plus gros portefeuilles, au lieu des 150 habituels.

                  Exemple d’application

                  Depuis quelques mois, les bots Telegram font parler d’eux. Comme à chaque fois qu’une nouvelle hype arrive, les escrocs suivent le mouvement et tentent de s’enrichir en volant les autres utilisateurs.

                  Il est possible d’anticiper certaines arnaques en repérant les « clusters », c’est-à-dire les adresses interconnectées qui possèdent une grosse part de la supply totale d’un jeton.

                  Bubblemaps s’est penché sur UNIBOT, l’un de plus connu du moment.

                  https://x.com/bubblemaps/status/1684610663090724864?s=20

                  Leur analyse a fait ressortir un énorme cluster, représentant plus de 40% de la supply totale !

                  Analyse du jeton UNIBOT avec Bubblemaps.io
                  Analyse du jeton UNIBOT avec Bubblemaps.io

                  Sans aller plus loin dans les recherches, il aurait été simple de croire que la distribution du jeton devait faire fuir les investisseurs, comme ça avait été le cas pour le projet BabyCare (premier scam mis en avant par Bubblemaps).

                  Cependant, en se penchant sur le projet, on peut voir qu’il est prévu que le bot distribue une partie de ses revenus aux détenteurs du jeton. Ceci serait fait à partir du wallet central, ce qui tend à prouver que le projet fonctionne comme prévu. Il s’agirait donc d’un cluster « sain » !

                  Bien sûr, cela ne suffit clairement pas à assurer que le projet n’est pas une arnaque et que le jeton prendra de la valeur, mais démontre simplement que les résultats apportés par Bubblemaps peuvent faire pencher la balance dans un sens comme dans l’autre.

                  Le mot de la fin

                  Bubblemaps est un outil à ranger dans vos favoris pour effectuer des recherches à partir de données on-chain.

                  Très simple à utiliser, les analyses qui en ressortent permettent de prendre des décisions avec plus de certitudes, mais ne constituent pas pour autant des réponses infaillibles.

                  Pour mener à bien vos recherches, n’hésitez pas à coupler les données qui ressortent de Bubblemaps avec celles offertes par les outils DeFi que nous avons présentés dans cette série, tels que Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken Terminal ou encore TradingView.

                  Et pour vous permettre d’aller encore plus loin dans vos connaissances de la DeFi, nous vous donnons bien sûr rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article !

                  L’article Bubblemaps.io : la carte interactive des projets cryptos est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  CoinGlass : l’outil indispensable pour trader des cryptomonnaies

                  https://journalducoin.com/defi/coinglass-plateforme-produits-derives-crypto/

                  Après avoir étudié TradingView la semaine dernière, comme outil DeFi nous vous présentons Coinglasse un outil qui s’adresse avant tout aux traders. CoinGlass est une plateforme spécialisée dans les données de marché liées aux produits dérivés des cryptomonnaies. Dans la suite de cet article, nous vous emmenons à la découverte de toutes les fonctionnalités offertes par cette application, très utiles pour vous aider à prendre des décisions de trading éclairées. Installez-vous confortablement, et suivez-nous ce guide complet qui vous expliquera tout ce que vous devez savoir sur cette plateforme !

                  Temps de lecture estimé : 11 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Présentation générale de CoinGlass

                  En ligne depuis 2019, CoinGlass est une plateforme qui fournit des données sur les marchés financiers des cryptomonnaies et de leurs produits dérivés.

                  Selon son site, son objectif est d’améliorer la transparence du marché des produits dérivés des cryptomonnaies afin de fournir un accès plus simple à l’ensemble des traders de la planète, et ainsi contribuer à la démocratisation de son utilisation.

                  Pour rappel, les produits dérivés (contrats à terme et les options) permettent aux traders de spéculer sur les mouvements de prix d’un jeton bitcoin, sans avoir à posséder le token sous-jacent.

                  Les informations proposées sont actualisées en temps réel pour un maximum de précision et de pertinence dans les prises de décision qu’elles entrainent. Pour assurer leurs exactitudes et leur fiabilité, CoinGlass s’appuie sur l’expertise d’une équipe de professionnels, ayant une grande expérience en trading et en analyse de données.

                  La plateforme fournit principalement des chiffres clés liés au marché, tels que :

                  • Le volume de transaction ;
                  • L’open interest ;
                  • Les données d’options ;
                  • Les liquidations ;
                  • Les taux de financement ;
                  • Le ratio long/short ;

                  Elle fournit aussi du contenu à but éducatif pour les utilisateurs qui souhaitent apprendre, avec de nombreuses explications sur les termes liés au trading de produit dérivés et sur les indicateurs utilisés par la plateforme.

                  Ceux qui préfèrent utiliser leurs propres systèmes de trading ou outils d’analyse peuvent récupérer les données CoinGlass via API, qui inclut un historique allant jusqu’à quatre ans en arrière avec un intervalle de temps minimum d’une minute.

                  La plateforme est utilisable gratuitement. Des versions payantes sont aussi disponibles pour ceux qui souhaitent faire plus de 30 requêtes par minute via l’API (de 299 à 879 dollars US/mois) ou qui veulent simplement ne pas avoir de publicité (à partir de 38 dollars US/mois).

                  En plus de sa version web, CoinGlass est aussi disponible sur smartphone, avec une application compatible Android et iOS, ainsi que sur Telegram où il est possible d’obtenir des données en temps réels sur demande.

                  Les contrats à terme et les contrats d’options sur le Bitcoin permettent aux traders de spéculer sur les mouvements de prix du Bitcoin, sans avoir à posséder l’actif sous-jacent.

                  >> 10% de réduction sur vos frais de trading ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

                  Tour d’horizon de CoinGlass

                  Pour avoir accès à l’ensemble des fonctionnalités, commencez par créer un compte sur la plateforme, en quelques secondes, à l’aide de votre adresse e-mail.

                  Page d’accueil

                  Cet onglet (1) regroupe un ensemble de données permettant d’analyser la tendance du marché en quelques instants.

                  Haut de la page d’accueil de CoinGlass

                  Il est possible de cliquer sur chaque métrique pour en afficher les détails.

                  En plus des chiffres clés donnés dans la partie 2, la page liste les tendances des produits dérivés par token, suivies d’une carte thermique. Chaque jeton y est représenté par un rectangle ,dont la taille dépend de la TVL et la couleur de la direction prise par sa valeur.

                  La page d'accueil de CoinGlass la page liste les tendances des produits dérivés par token, suivies d'une carte thermique
                  Bas de la page d’accueil de CoinGlass

                  Exchanges

                  Cette page (1) offre un classement des différentes plateformes d’échange de produits dérivés de cryptomonnaies, centralisées ou non, en fonction de plusieurs critères (volume, open interest, …)

                  CoinGlass offre un classement des différentes plateformes d'échange de produits dérivés de cryptomonnaies
                  Classement des plateformes d’échange de produits dérivés cryptos

                  Open interest

                  L’open interest (intérêt ouvert en français) sur un jeton indique le volume total des contrats à terme ou d’options sur ce jeton en cours sur le marché.

                  C’est un indicateur d’intensité qui permet de voir quand les traders se positionnent et ainsi que la taille de leurs positions. Il peut donner une idée du sentiment des acteurs du marché. Un open interest en hausse peut indiquer un sentiment bullish croissant chez les traders, tandis qu’un intérêt ouvert en baisse peut indiquer l’inverse.

                  CoinGlass dévoile l'open interest sur un jeton indique le volume total des contrats à terme ou d'options sur ce jeton en cours sur le marché
                  L’open interest sur CoinGlass

                  Vous pouvez choisir la cryptomonnaie qui vous intéresse avec les onglets (2) ou en tapant leur nom dans la barre de recherche. Vous vous alors apparaître un classement de l’open interest par plateforme, suivi d’un récapitulatif des plus gros mouvements sur les dernières heures et des graphiques permettant de suivre l’évolution dans le temps de cet indicateur.

                  Options

                  Les options (1) sont des produits dérivés qui donnent à leur détenteur le droit, mais pas l’obligation, d’acheter ou de vendre le jeton sous-jacent à un prix et à une date fixés à l’avance.

                  Il existe deux types principaux d’options :

                  • Les options d’achat (call) : elle donne le droit d’acheter le token sous-jacent au prix d’exercice ;
                  • Les options de vente (put) : elle donne le droit de vendre l’actif sous-jacent au prix d’exercice.

                  L’acheteur d’une option peut exercer son droit à tout moment avant l’échéance (option américaine) ou seulement à l’échéance (option européenne). Le vendeur d’une option, en revanche, a l’obligation de livrer ou d’acheter l’actif sous-jacent si l’acheteur exerce son droit.

                  CoinGlass permet de voir les options sur les produits dérivés de cryptos
                  Les options sur CoinGlass

                  Les chiffres donnés par CoinGlass couvre uniquement les options sur les bitcoins (BTC) et les ethers (ETH). Les onglets (2) permettent de visualiser les détails par plateforme.

                  >> Envie d’ajouter des bitcoins dans votre wallet ? Inscrivez-vous sur Binance et économisez 10 % de frais (lien commercial) <<

                  Taux de financement

                  Le taux de financement (funding rate en anglais) est un mécanisme utilisé par les plateformes d’échange de cryptomonnaies pour maintenir l’équilibre entre les prix des contrats perpétuels et les prix des cryptos sous-jacentes. Il s’agit d’une commission qui est payée par les traders, qui détiennent des positions long ou short sur les contrats perpétuels, en fonction de la direction du marché.

                  Lorsque le marché est orienté à la hausse, le taux de financement est généralement positif et augmente avec le temps. Les traders avec positions long paient le taux de financement à ceux ayant des positions shorts. À l’inverse, lors d’un marché baissier, le taux de financement est habituellement négatif, et les traders de shorts paient des frais aux traders de longs.

                  Pour le Bitcoin, le taux de financement est habituellement compris entre 0,375 et -0,375 %.

                  Sur cet onglet (1), vous trouverez toutes les informations relatives à cet indicateur, par token (BTC et ETH) et par plateforme.

                  CoinGlass dévoile le funding rate
                  Le funding rate sur CoinGlass

                  Liquidation

                  Vous trouverez ici (1) le volume et le nombre de liquidations ayant eu lieu durant les une à 24 dernières heures, sur les différentes plateformes et jetons.

                  CoinGlass dévoile le volume et le nombre de liquidations ayant eu lieu durant les une à 24 dernières heures, sur les différentes plateformes et jetons
                  Liquidations sur CoinGlass

                  Les données peuvent être lues sous forme de cartes thermiques (rouge = plus de shorts liquidés que de longs / vert = plus de longs liquidés que de shorts), de tableaux récapitulatifs ou de graphiques.

                  Les cartes des liquidations (2) permettent de voir en un clin d’œil les prix qui entraîneront des liquidations avec les positions ouvertes en cours.

                  CoinGlass présente une carte des liquidations
                  Carte des liquidations sur CoinGlass

                  Ratios long/short

                  Logiquement, le ratio long/short global (1) est toujours égal à 1 : une position vendeuse doit toujours correspondre à une position acheteuse.

                  Cependant, étudié sur des périodes de temps définies et de différentes manières, ce chiffre change et peut faire ressortir les tendances de marché.

                  CoinGlass présente les ratios long/short
                  Ratios long/short sur CoinGlass

                  CoinGlass propose plusieurs ratio long/short (2), permettant d’avoir une vision assez large de la tendance du marché.

                  Carnet d’ordres

                  CoinGlass agit comme un agrégateur d’ordres. Cette page (1) donne accès à un carnet regroupant tous les ordres des plateformes d’échange de produits dérivés cryptos suivies par l’application.

                  CoinGlass donne accès à un carnet regroupant tous les ordres des plateformes d'échange de produits dérivés cryptos
                  Carnet d’ordre sur CoinGlass

                  Donnée

                  Cet onglet donne (1) accès à une multitude d’informations classées par catégorie. Il est possible de mettre en place des alertes, envoyées par e-mail ou sur l’application mobile, si des niveaux clés de votre choix sont atteints.

                  CoinGlass donne accès à une multitude d'informations classées par catégories
                  Donnée sur CoinGlass

                  Graphique

                  La page « Graphique » (1) permet de visualiser un très grand nombre de métriques, présentées sous différentes formes. Vous pouvez créer votre propre tableau de bord (2) et y ajouter les widgets de votre choix avec le bouton (3).

                  CoinGlass permet de visualiser un très grand nombre de métriques, présentées sous différentes formes
                  Tableau de bord personnalisé sur CoinGlass

                  Supercharts

                  Cet onglet affiche des graphiques de prix de la plateforme TradingView. Vous pouvez y afficher différents indicateurs et utiliser les outils de dessin dessus pour faire de l’analyse technique. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cet article.

                  CoinGlass affiche des graphiques de prix de la plateforme TradingView
                  Supercharts TradingView sur CoinGlass

                  Pour conclure

                  CoinGlass est un outil destiné aux traders avertis qui échangent des produits dérivés ou à ceux qui veulent simplement prendre la température du marché avant de prendre des décisions.

                  Il s’agit d’une des plateformes les plus complètes du marché concernant les données sur les produits dérivés, qui prennent de plus en plus de place dans l’univers financier des cryptomonnaies.

                  Pour aller plus loin dans la découverte d’outils DeFi incontournables, vous pouvez consulter les autres articles de cette série, notamment ceux sur Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnodeToken Terminal ou encore TradingView.

                  Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite !

                  Pour vous, la technologie blockchain et les cryptomonnaies seront bientôt au cœur du quotidien de chacun d’entre nous. Vous pouvez vous exposer à Bitcoin, Ethereum et aux autres tokens sur l’exchange leader.Inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, et économisez 10 % sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

                  L’article CoinGlass : l’outil indispensable pour trader des cryptomonnaies est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  La blockchain française en 2023 : focus sur 5 infras à surveiller de près

                  https://journalducoin.com/analyses/la-blockchain-francaise-en-2023-focus-sur-5-infras-a-surveiller-de-pres/

                  Bien sûr, en 2023, la blockchain reste par essence décentralisée. Mais il n’est pas interdit d’être un tantinet chauvin à l’occasion. En matière d’infrastructure, la France, terre d’innovation Web3, se singularise par le foisonnement de projets dits “layer 1” offrant de très belles innovations technologiques, et de très sérieuses perspectives. En cette période de rentrée, il serait vraiment dommage de se priver du plaisir de vous en partager les dernières évolutions !

                  Temps de lecture estimé : 11 minutes

                  Tezos : la blockchain qui se réinvente en permanence

                  Tezos est une blockchain française à suivre en 2023

                  Bien que la fondation du projet Tezos soit basée en Suisse, la présence de leur fondation Nomadics Labs à Paris, et la nationalité française d’Arthur Breitman (l’un de ses co-fondateurs), l’autorise à figurer dans ce classement. Fort d’une des plus grosses ICO de 2017 (200 millions €), le projet a su utiliser ce capital pour développer l’une des premières blockchains généralistes européennes fonctionnant en Proof of Stake, et se faire adopter par des grandes entreprises (Société Générale, Ubisoft, …).

                  En effet, à l’instar d’Ethereum, Tezos est une plateforme open-source qui permet de réaliser des transactions peer-to-peer et de déployer des contrats intelligents. Elle se distingue par :

                  • Sa capacité à évoluer grâce à une gouvernance « intelligente » et participative (articulée en 5 phases)
                  • La sécurité et la fiabilité de ses contrats intelligents grâce à des langages facilitant la vérification formelle.

                  Son jeton natif, le Tez (XTZ) sert à payer les frais de gas, à récompenser les validateurs et à participer à la gouvernance.

                  Cette blockchain se veut sécurisée, évolutive et conçue pour durer. Jusqu’à présent, le projet colle à ses valeurs et ne cesse d’évoluer, avec plusieurs mises à jour chaque année, dont la dernière, « Nairobi », date de juin 2023.

                  Le projet compte plus de 400 validateurs à travers le monde (bakers), et 459 400 abonnés sur X. Sa capitalisation boursière totale d’environ 650 millions de dollars US lui permet d’occuper la 55ᵉ place du classement CMC.

                  >> Mettez vos cryptomonnaies au vert. Choisissez un portefeuille Ledger (lien commercial) <<

                  Ternoa : la pépite cachée

                  Ternoa : la blockchain des NFT évolutifs
                  La blockchain française Ternoa a de nombreux atouts à faire valoir en 2023

                  Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce projet FR incontournable, Ternoa est une blockchain layer 1 de 3ᵉ génération 100% française. D’abord dédiée aux NFT et à la confidentialité, elle a su utiliser ses innovations pour se déployer et devenir une alternative technologique crédible aux protocoles les plus connus.

                  Créé en 2019, Ternoa à une excellente capacité d’exécution (mainnet livré en 18 mois seulement) et connaît actuellement une croissance très importante de son écosystème. Avec plus déjà de 50 dApps appartenant notamment aux domaines de l’art, de la musique, du sport, du gaming, du metaverse, le projet continue de multiplier les partenariats en se diversifiant, attirant aussi bien les industriels (Stellantis) que l’administration du droit français (notaires). Il séduit aussi les institutionnels avec un soutien officiel de la Banque Publique d’Investissement (BPI) et du Centre d’excellence de recherche Paris Saclay.

                  Une blockchain taillée pour les NFT

                  L’un de ses atouts majeurs qui la distingue entre tous les layer 1 est sans doute l’innovation des capsules temporelles. Ces NFT ne sont plus seulement des contenants, dans lesquels il est possible d’insérer une infinité de choses (textes, photos, vidéos…). Chaque contenu d’un NFT peut désormais être réellement privé et sécurisé grâce au chiffrement afin de n’être accessible que par le détenteur du NFT. Il est possible d’y inclure des conditions de temporalité, pour permettre l’accès à ce contenu à partir de et/ou jusqu’à une date donnée. Une réelle optimisation des potentiel que revêtent le format NFT en termes de transmission et de confidentialité.

                  Développé en France, le projet n’en a pas moins une dimension internationale, comme le démontre la présence de membres de son équipe au Japon depuis début 2023. Pour vous faire un avis plus éclairé sur ce projet d’avenir, n’hésitez pas à visionner cette interview de son CEO Mickael Canu et de son confondateur Martin Oliviero, menée par Benoit, cofondateur du Journal du Coin.

                  Avec plus de 141 000 abonnés sur X et une capitalisation boursière totale d’environ 20 millions de dollars US (645ᵉ position du classement), il est certain que Ternoa et son jeton CAPS ont un grand avenir devant eux, et une très belle marge de progression !

                  Archethic (ex-Uniris) : blockchain et biométrie

                  Archethic technologie blockchain
                  En 2023, le protocole Archethic propose une solution d’identification unique, et une blockchain révolutionnaire

                  Archethic (ex Uniris) est une blockchain française qui se focalise sur la sécurité et la scalabilité.

                  Fondé en 2018, le projet regroupe une équipe de gens brillants, aussi bien du point de vue de leur parcours (Orange, Thalys, Mastercard, CNRS…) que de celui de leurs diplômes (polytechniciens, HEC, …).

                  Archethic ambitionne de proposer une plateforme universelle, capable d’attirer toutes les applications existantes pour les remplacer par une version décentralisée. Ceci serait possible pour tous les domaines, allant de la santé à l’art, en passant par l’identité numérique jusqu’à la finance ou l’éducation.

                  Le mainnet a été lancé en 2022, et le projet suit sa roadmap depuis son lancement, qui devrait toucher à sa fin courant 2024.

                  Une technologie biométrique disruptive

                  Archethic est une Transaction Chain et non une blockchain, dans le sens ou un bloc ne contient qu’une transaction, avec sa preuve de validation. Ainsi, cette technologie innovante permettant de réduire la gestion du réseau et d’en augmenter le débit, tout en ayant une sécurité optimale, avec un risque de fraude réduit à néant, même avec 90% de nodes malicieuses. Le projet intègre également la biométrie pour authentifier les comptes d’une manière novatrice. En effet, la société Uniris à l’origine du projet est pionnière dans la biométrie basée sur le scan du réseau intraveineux de l’utilisateur. Elle est d’ailleurs détentrice de nombreux brevets dans ce domaine.

                  La capitalisation boursière totale de son jeton natif, l’UCO, est d’environ 330 millions de dollars US. Son cours est actuellement proche de son plus bas historique, ne le faisant même pas apparaître dans le classement. Le projet ne communique pas énormément sur les réseaux, comme le prouve son compte X qui réunit seulement 12 500 abonnés. En revanche son blog voit des mises à jour régulières, et les nouvelles annonces s’enchainent.

                  >> Un wallet français pour conserver vos cryptos ? Optez pour un wallet Ledger (lien commercial) <<

                  Massa en 2023 : une blockchain décentralisée et scalable

                  Massa est une blockchain layer 1 française
                  Le layer 1 MASSA entend réconcilier décentralisation, sécurité et scalabilité grâce à un sharding révolutionnaire

                  Massa, dont le nom vient de « Mass Adoption », est née en 2017 de l’imagination de trois crypto-enthousiates français : Sébastien Forestier, Damir Vodenicarevic et Adrien Laversanne-Finot. Le projet a levé plus de 4 millions de dollars de capitaux.

                  Il s’agit d’une blockchain qui se caractérise par sa décentralisation et sa scalabilité.

                  C’est la toute première blockchain à résoudre la problématique du trilemme dit « de Vitalik », c’est-à-dire à offrir à la fois sécurité, scalabilité et décentralisation. Pour ce faire, Massa utilise une technologie innovante appelée « blockclique », qui permet de créer des blocs en parallèle (sur 32 blockchains) pour être capable de traiter plus de 10 000 transactions par seconde.

                  Son positionnement est très généraliste, avec pour objectif de faciliter le déploiement d’applications décentralisées qui pouvant bénéficier de contrats intelligents autonomes.

                  Initialement prévu pour 2022, le lancement du mainnet devrait avoir très bientôt lieu cette année, et correspondra à celui de son jeton natif, le MASSA. Comme pour de nombreux projets, ce dernier sert à payer les frais de transaction, à participer à la gouvernance du réseau et à obtenir des récompenses en validant les blocs.

                  Le X du projet est suivi par 31 000 comptes. De plus Massa Labs propose une campagne sur Galxe pour découvrir sa blockchain tout en gagnant des récompenses.

                  Si ce projet vous intéresse, nous vous proposons de regarder une interview de ses cofondateurs par Benoit et Samy pour aller plus loin dans sa découverte.

                  IExec : la marketplace Web3

                  iExec est une place de marché pour les ressources de calcul
                  iExec est une place de marché pour les ressources de calcul

                  Nous nous permettons d’inclure le très sérieux projet IExec dans cet article, bien qu’il ne soit pas une blockchain de première couche à proprement parler, en tant que side-chain d’Ethereum.

                  Créé en 2016, son objectif est de permettre à tout à chacun de mettre à disposition de la puissance de calcul (ou de profiter de celle des autres). Live depuis 2017, le projet ne cesse d’intéresser de plus en plus de monde.

                  IExec propose plusieurs produits Web3 pertinents :

                  • Une place de marché décentralisée permettant de monétiser de la puissance de calcul, des applications et des données. Elle utilise la blockchain pour permettre aux fournisseurs et les demandeurs d’échanger de manière sécurisée et transparente.
                  • Du « Calcul Confidentiel », qui permet d’exécuter des calculs tout en préservant la confidentialité et l’intégrité des données.
                  • Le SDK iExec, qui permet de surmonter les limites de scalabilité d’Ethereum et d’exécuter des calculs off-chain grâce au cloud décentralisé d’iExec.

                  Le projet réunit près de 78300 abonnés sur X. Son token, le RLC, occupe la 281e position du CMC avec une capitalisation boursière totale de 73 millions de dollars US.

                  Vous pouvez découvrir le projet plus en profondeur à travers cette interview de son CEO et cofondateur Gilles Fedak, par Benoit et Samy.

                  Le petit bonus pour la route : Exaion

                  Exaion est une filiale de EDF
                  En 2023, Exaion propose une solution blockchain de nœuds validateurs à la demande sur de nombreuses protocoles

                  Le petit dernier pour la route est aussi une exception au principe de layer 1 “pur”, MAIS ! Cette filiale d’EDF, outre le luxe d’être issue d’un acteur industriel majeur, se présente comme un fournisseur de services d’infrastructures et de solutions Web3, d’où sa légitimité dans cette sélection. En effet, dès 2020, Exaion a commencé son incursion dans l’univers des réseaux blockchains, avec un des premiers gros projets se basant sur la Preuve d’enjeu et les récompenses de staking, Tezos (XTZ). Depuis, l’entreprise s’est notamment spécialisée dans la fourniture de nœuds validateurs de différents réseaux de cryptomonnaies.

                  Dès octobre 2022, nous vous annoncions que les équipes d’Exaion possédaient plus de 150 nœuds sous gestion. Aujourd’hui, leur nombre a augmenté pour atteindre plus de 200 nœuds, depuis le début de l’année. La filiale affiche sa préférence pour ceux qui s’appuient sur un consensus avec Preuve d’enjeu (PoS). On pense ici à Tezos (XTZ) ou Avalanche (AVAX) notamment, mais aussi plus récemment Ethereum (ETH) depuis sa mise à jour The Merge. Bitcoin (BTC) est le seul réseau en Preuve de travail (PoW) dont Exaion fournit des nœuds. Récemment, la filiale a lancé le produit “Exaion node” spécialement destiné aux entreprises.

                  « Avec Exaion Node, nous mettons nos infrastructures faiblement émettrices de CO2, souveraines et performantes au service d’une adoption accrue et généralisée du Web3. Cette offre est à la fois simple d’accès, abordable et pérenne, et va s’enrichir de nombreuses fonctionnalités dans les mois à venir. »

                  Fatih Balyeli, CEO et co-fondateur d’Exaion

                  Cette liste de projets blockchain français à suivre en 2023 n’est évidemment pas exhaustive, et ne suffit pas à résumer l’univers crypto hexagonal. Nous avons voulu nous concentrer sur les projets “d’infrastucture”, mais nous aurons bientôt l’occasion de proposer des projets FR qui comptent dans divers domaines tels que la DeFi, le minage ou les NFT, entre autres. Comme d’habitude, il ne s’agit pas d’un conseil en investissement et nous vous invitons à approfondir vos recherches si, comme nous, vous trouvez ces projets prometteurs.

                  En crypto, ne faites pas l’économie de la prudence ! Ainsi, pour conserver vos avoirs cryptographiques à l’abri, la meilleure solution est encore un wallet hardware personnel. Chez Ledger, il y en a pour tous les profils et toutes les cryptos. N’attendez pas pour mettre vos capitaux en sécurité (lien commercial) !

                  L’article La blockchain française en 2023 : focus sur 5 infras à surveiller de près est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  TradingView : le best off des applications d’analyse financière

                  https://journalducoin.com/defi/tradingview-le-best-off-des-applications-analyse-financiere/

                  Au-delà de la DeFi ou du secteur des cryptomonnaies et de la blockchain, TradingView s’adresse à tous les traders et investisseurs, car la plateforme couvre la plupart des actifs numériques et traditionnels. Actions, indices, contrats à terme, devises ou cryptomonnaies, TradingView est une plateforme de graphiques et d’analyse technique et un réseau social qui permet de suivre les marchés financiers en temps réel. Dans cet article, nous vous présenterons la plateforme et vous ferons découvrir ses principales fonctionnalités afin que vous puissiez l’utiliser simplement et efficacement. Que vous soyez débutant ou expert, vous vous rendrez rapidement compte qu’il s’agit d’un outil incontournable pour tous les passionnés de crypto.

                  Temps de lecture estimé : 10 minutes

                  Présentation générale de TradingView

                  Histoire de TradingView

                  TradingView est une entreprise américaine, fondée en 2011 par Stan Bokov, Denis Globa (actuel CEO) et Constantin Ivanov, trois passionnés de trading voulant créer une plateforme sociale et collaborative pour les investisseurs.

                  La société a dès lors connu une croissance exponentielle et s’est rapidement imposée sur le devant de la scène. Aujourd’hui son succès est largement établi et elle compte environ 500 employés. Avec plus de 50 millions de visiteurs par mois, la société continue de séduire les investisseurs. Jusqu’à présent, elle aurait levé approximativement 338,8 millions de dollars US en 9 rounds auprès de 24 investisseurs. Elle était valorisée à 3 milliards de dollars US fin 2021.

                  Les services offerts

                  La plateforme est disponible sous la forme d’une application web, d’une application de bureau (PC ou MacOS et Linux) et d’une application smartphone (iOS et Android). Dans cet article, les screenshots viennent de la version web.

                  TradingView propose différents produits et de services, tels que :

                  • Des graphiques de prix, interactifs et personnalisables, avec plus de 100 indicateurs techniques et 90 outils de dessin. Il est possible de déclencher des alertes si des niveaux clés sont atteints par les indicateurs ou les prix.
                  • Des données de marché financier en direct, provenant des plus grandes bourses mondiales, ainsi que des données historiques et fondamentales de plus de 40 000 actifs.
                  • Un réseau social dynamique, où les utilisateurs peuvent partager leurs idées, leurs analyses et leurs stratégies. Ils peuvent aussi commenter et évaluer celles des autres.
                  • La possibilité aux utilisateurs de se connecter à certains courtiers, afin de passer leurs ordres directement depuis TradingView.

                  Utilisable gratuitement, TradingView propose aussi 4 versions payantes allant de 14.95 dollars US/mois à 499,95 dollars US/mois, permettant d’avoir accès à plus de graphiques, d’indicateurs et d’alertes. Il est possible d’essayer chaque version gratuitement pendant 30 jours.

                  Tour d’horizon des fonctionnalités de TradingView

                  Pour accéder à l’ensemble des fonctionnalités, commencer par créer un compte sur la plateforme. Pour ce faire, il vous suffit de renseigner un email valide et de choisir un code.

                  Produits

                  Accessibles via l’onglet du même nom (1), les produits se divisent en 3 catégories.

                  Produits offerts par TradingView
                  Produits offerts par TradingView

                  Les Superchats

                  Il s’agit du produit phare de la plateforme. Ce sont des graphiques de prix paramétrables et personnalisables, qui se mettent à jour en temps réel. Vous les retrouvez sur une grande partie des plateformes d’échanges de cryptomonnaies centralisées telles que Binance.

                  Pour les utiliser, commencez par choisir la paire de devises qui vous intéresse (1) (ici Bitcoin/USD). Il est possible d’en mettre plusieurs sur le même graphique avec le bouton (+).

                  L’échelle de temps est réglable avec le bouton (2). Par défaut, le graphique apparait sur forme de chandeliers japonais, mais il est possible de choisir entre 15 types différents (3).

                  Une liste de plus de 100 indicateurs « classiques » classés par catégorie et de plus 100 000 indicateurs conçus par la communauté est accessible avec le bouton (4).

                  Le bouton (5) permet de mettre en place des alertes lorsque des conditions que vous définissez sont remplies. Vous pouvez choisir de les recevoir par emails ou par SMS si vus n’êtes pas sur TradingView au moment où elles se produisent.

                  Le « Replay » (6) permet d’affiner vos techniques de trading en revisionnant l’évolution des prix sur un intervalle de temps que vous choisissez, en faisant apparaitre la courbe progressivement.

                  SuperChart sur TradingView
                  SuperChart sur TradingView

                  Les 90 outils de dessins se trouvent en (7).

                  Si les 100 000 indicateurs disponibles ne vous suffisent pas, l’éditeur Pine (8) offre la possibilité de créer les vôtres avec quelques lignes de code. Vous trouverez plus d’indications pour vous aider dans la partie « Script » de l’onglet « Communauté ».

                  Les versions payantes permettent de backtester vos stratégies (ou celles des autres) et d’obtenir un rapport détaillé sur leur performance (9).

                  La barre d’outils située à gauche (10) permet d’accéder à diverses fonctionnalités telles que vos favoris, un calendrier ou encore un bloc-notes. Elle reste en place tant que vous restez sur TradingView, même si vous sortez des graphiques.

                  Vous pouvez aussi partager vos graphiques en un clic avec les boutons (11).

                  Les screeners

                  Il s’agit de la liste des actifs liés à la catégorie choisie, classée par TVL, avec leur variation de prix sur 24 heures et quelques informations supplémentaires. Il est possible d’y appliquer toute une série de filtres.

                  Screener sur TradingView
                  Screener sur TradingView

                  Les cartes thermiques

                  Sur ces cartes, chaque actif est représenté par un rectangle. La taille du rectangle est proportionnelle à sa capitalisation boursière totale de l’actif, et sa couleur représente le sens de l’évolution de son cours (vert = augmentation, gris =neutre, rouge=baisse).

                  Carte thermique sur TradingView
                  Carte thermique sur TradingView

                  Calendrier économique

                  Comme son nom l’indique, ce calendrier répertorie tous les événements économiques majeurs à venir, classables par catégories et par pays. Il donne en plus les valeurs attendues par les professionnels et celles des derniers relevés.

                  Calendrier économique sur TradingView
                  Calendrier économique sur TradingView

                  Communauté

                  Cet onglet (1) donne accès au réseau social de la plateforme. Vous y trouvez les idées et les stratégies des autres utilisateurs et pouvez proposer les vôtres. Il est possible de diriger vos fans sur vos autres réseaux si vous en avez (Youtube, Discord, Telegram…). Il s’agit d’un très bon moyen de vous inspirer et d’apprendre, et de vous connecter avec d’autres passionnés du marché.

                  Communauté de TradingView
                  Communauté de TradingView

                  TradingView propose ou de diffuser vos trades ou vos analyses en streaming, ou de regarder ceux des autres en direct ou en replay.

                  Vous pouvez aussi proposer ou consulter des idées de trades ou du contenu éducatif sous forme de texte ou de vidéos.

                  La partie « Script » contient les 100 000 indicateurs et stratégies conçus par la communauté. Vous y trouverez aussi des informations pour vous aider à développer les vôtres.

                  Marché

                  L’onglet « Marché » (1) de TradingView permet d’accéder à une vue d’ensemble des actifs des différents marchés financiers.

                  Il est possible de les classer par type, par thème (sparks) et/ou par pays.

                  Marché sur TradingView
                  Marché sur TradingView

                  En cliquant sur un actif, vous verrez apparaitre toutes les informations les concernant. Elles vont des statistiques clés le concernant, aux actualités qui y ont trait, en passant par les idées et stratégies proposées par la communauté.

                  Détails sur le BTC
                  Détails sur le BTC

                  Actualités

                  TradingView agit comme un agrégateur de nouvelles économiques, qu’il cherche auprès de plusieurs sources et met à jour en continu. Elles sont classables à l’aide de divers filtres.

                  Actualités sur TradingView
                  Actualités sur TradingView

                  Courtiers

                  Cet onglet s’adresse à ceux qui souhaitent connecter leur courtier à TradingView pour trader depuis leur interface.

                  Courtiers sur TradingView
                  Courtiers sur TradingView

                  Seuls TradeStation et Bitstamp sont disponibles en ce qui concerne les cryptomonnaies. Cependant, une grande partie des plateformes d’échanges de cryptomonnaies utilisent les SuperCharts de TradingView dans leur interface de trading.

                  Pour conclure

                  TradingView s’adresse aussi bien aux amateurs de finance décentralisée que traditionnelle. Cette plateforme d’analyse offre de très nombreuses possibilités pour explorer les marchés, mettre en place des stratégies et apprendre des autres.

                  Ceux qui pratiquent l’analyse technique ne peuvent pas passer à côté de cette application qui est la plus développée et la plus utilisée pour ce faire.

                  Ceux qui préfèrent l’analyse fondamentale y trouveront aussi une aide précieuse pour suivre le flux de l’actualité, trouver des informations d’ordres générales sur les actifs concernés, surveiller la concurrence, etc.

                  La plateforme a donc tout à fait sa place dans votre attirail d’investisseur ou de trader si vous vous intéressez aux cryptomonnaies.

                  Pour en découvrir d’autres, vous pouvez aller consulter les autres articles de cette série. Nous nous sommes déjà penchés en détail sur Nansen, De.fi et ChainlistDefillamaDune, Arkham IntelligenceGlassnode, ainsi que Token Terminal dans les semaines passées. Ce n’est bien sûr pas terminé, et nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour la suite !

                  L’article TradingView : le best off des applications d’analyse financière est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  Token Terminal : suivre les tendances et les opportunités du marché crypto

                  https://journalducoin.com/defi/token-terminal-outil-suivi-tendances-opportunites-crypto/

                  Le secteur de la Finance Décentralisée, des blockchains et des cryptomonnaies est en pleine expansion, et il peut être difficile de s’y retrouver. Comment trouver les projets les plus performants et les plus rentables ? Comment comparer en un clin d’œil les différentes blockchains et les applications qui y sont construites ? Pour vous aider à trouver des réponses à ces questions, nous vous présentons aujourd’hui Token Terminal, une plateforme qui agrège et décrypte les données financières des blockchains et des applications décentralisées, en utilisant des indicateurs clés de la finance traditionnelle.

                  Temps de lecture estimé : 10 minutes

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Présentation générale de Token Terminal

                  Du point de vue de Token Terminal, l’univers de la blockchain et des cryptomonnaies a beaucoup de points communs avec celui de la finance traditionnelle. La plateforme propose ainsi des outils pour analyser les données disponibles sur les blockchains et se faire une idée des tendances et de la santé financière de ces dernières et des applications qui y sont déployées.

                  Tokens Terminal est un projet finlandais qui couvre actuellement 246 projets répartis en 14 secteurs de marché. 34 indicateurs clés sont consultables, donnant des informations relatives aux protocoles et à leurs tokens (capitalisation boursière, supply, …), à leur utilisation (nombre d’utilisateurs, volume des transactions, …), à leurs finances (revenus, dépenses, trésorerie, …), …

                  Utilisable gratuitement, Token Terminal propose aussi trois versions payantes donnant accès à des fonctionnalités supplémentaires. Ces dernières s’adressent aux professionnels ou aux particuliers fortunés, avec un abonnement qui commence à 325 dollars US par mois. Pour nous adresser au plus grand nombre, nous ne nous pencherons que sur les possibilités offertes par la version gratuite dans la suite de cet article.

                  La plateforme intègre chaque semaine de nouveaux protocoles et attire de plus en plus d’utilisateurs, allant des particuliers aux professionnels en passant par les institutions. En décembre dernier, elle a posté un message sur X laissant penser qu’un airdrop serait en préparation.

                  Token Terminal avait annoncé un potentiel airdrop – Source : X (Twitter)

                  S’il a lieu, il y a de grandes chances pour que cet airdrop s’adresse à ses utilisateurs, comme ce fut le cas pour la plateforme concurrente Arkham Intelligence. Aussi, vous pouvez profiter des paragraphes qui suivent pour apprendre à utiliser la plateforme et vous créer un compte (et vous inscrire à leur newsletter) dans la foulée pour tenter d’être éligible. Vous profiterez, en plus d’un d’essai gratuit, de la version pro pendant quelques jours.

                  Tour d’horizon des fonctionnalités offertes par Token Terminal

                  Token Terminal se démarque de ses concurrents Dune, Glassnode ou Arkham Intelligence qui peuvent avoir tendance à dérouter un public non averti à cause du trop grand nombre d’informations disponibles. La plateforme mise sur la simplicité et sait aller à l’essentiel, sans noyer les utilisateurs sous une masse de données en tout genre.

                  La page d’accueil

                  L’onglet « Home » (1), situé à droite de l’écran, donne accès à un graphique sur lequel il est possible d’afficher l’une des 34 métriques disponibles (2), appliquée à un ou plusieurs des 14 secteurs de marché couverts (3).

                  Token Terminal offre des fonctionnalités simples pour une meilleure expérience utilisateur
                  Page d’accueil de Token Terminal

                  En allant plus bas sur la page, vous trouverez un récapitulatif des mouvements majeurs de la semaine, suivi d’un tableau de données.

                  Token Terminal fournit un récapitulatif des mouvements majeurs de la semaine
                  Tableau de données de la page d’accueil de Token Terminal

                  Il est possible d’appliquer différents filtres (1) sur le tableau et de sélectionner les métriques qui vous intéressent (2). Vous pouvez choisir l’ensemble des données à afficher avec le bouton (6), ou partir d’un tableau vierge et sélectionner seulement celles que vous voulez avec « Create custom table » (7) (ce qui peut être intéressant à faire si vous voulez tenter d’obtenir l’airdrop).

                   >> Not your keys not your coins ! Optez pour un wallet hardware à toute épreuve, choisissez Ledger (lien commercial) <<

                  Les indicateurs

                  Dans l’onglet « Metrics » (1), vous trouverez les 34 indicateurs suivis par la plateforme, avec une indication sur le nombre de projets pris en compte pour calculer leur valeur (2). Vous pouvez obtenir plus d’informations en cliquant sur celui que vous voulez consulter.

                  Token terminal propose 34 indicateurs financiers
                  Indicateurs sur Token Terminal

                  Pour chaque indicateur, vous trouverez sa description précise (3) ainsi que le détail des données qui le compose présenté de 3 façons différentes :

                  • Key metrics : il s’agit d’un graphique sur lequel apparaissent les 25 plus gros projets liés à l’indicateur étudié (4), filtrable par secteur de marché (5) ;
                  Key metrics sur Token Terminal
                  Détails d’un indicateur sur Token Terminal
                  • Competitive landscape (paysage concurrentiel en français) : ici, les performances de chaque projet concernant l’indicateur étudié sont représentées en fonction du temps, sur une échelle de temps paramétrable ;
                  Competitive landscape sur Token Terminal
                  Paysage concurrentiel sur Token Terminal
                  • Data table : les chiffres de chaque projet sont présentés dans un tableau récapitulatif (filtrables par écosystème et/ou secteur de marché) ;
                  Data table sur Token Terminal
                  Data table sur Token Terminal

                  Les secteurs de marché

                  Si vous préférez obtenir des informations par secteur de marché plutôt que par indicateur, rendez-vous sur l’onglet « Market sectors » (1).

                  Les informations proposées se présentent de la même manière que pour l’onglet « Metrics ». En cliquant sur un secteur de marché, vous obtiendrez les mêmes informations (key metrics, competitive landscape et data table) que pour les indicateurs.

                  Secteurs de marché sur Token Terminal
                  Secteurs de marché sur Token Terminal

                  Les projets

                  Dans l’onglet « Projects » (1), vous trouverez la liste des 246 projets suivis par Token Terminal. Pour chacun d’entre eux, et suivant leur nature, vous aurez accès à une liste d’informations différentes (2) dont vous obtiendrez le détail en cliquant sur le nom du projet concerné.

                  Liste des projets sur Token Terminal
                  Liste des projets sur Token Terminal

                  En plus des différentes métriques que vous retrouverez sur la gauche de votre écran (3), vous aurez accès une description du projet (4) et la manière dont il génère des revenus (5).

                  Détails d'un projet sur Token Terminal
                  Détails d’un projet sur Token Terminal

                  Les contrats intelligents tendance

                  Dans l’onglet « Trending contracts » (1), vous trouverez un tableau qui répertorie les contrats intelligents les plus actifs du moment.

                  Smart contracts tendance sur Token Terminal
                  Suivi des smart contracts tendance sur Token Terminal

                  À l’aide du menu (3), il est possible de choisir les données à afficher en (2), auxquelles vous pourrez ensuite ajouter des filtres (4).

                  Rapports financiers

                  « Financial Statements » (1) donne accès à un rapport financier détaillé pour chaque projet suivi par Token Terminal. La version gratuite permet de consulter seulement les rapports mensuels (2).

                  Rapports financiers sur Token Terminal
                  Rapports financiers sur Token Terminal

                  Pour savoir exactement ce à quoi correspondent les chiffres affichés, activez le bouton « Show definitions » (3). Ici aussi, il est possible de classer les projets par écosystème et/ou secteur de marché (4).

                  Crypto screener

                  Cet onglet (1) présente les informations sous la même forme que l’onglet « Trending contracts » sauf que ce sont les différents projets suivis par Token Terminal qui apparaissent.

                  Crypto Screener sur Token Terminal
                  Crypto Screener sur Token Terminal

                  Comme pour les smarts contracts, le menu (2) permet de choisir les données à afficher en (3). Des filtres (4) sont applicables suivant ce que vous voulez consulter.

                  Pour conclure

                  Token Terminal est l’une des plateformes les plus accessibles pour le grand public souhaitant mener des recherches sur les projets cryptos. Sa simplicité d’utilisation et son interface intuitive en font un outil de choix, même aux débutants.

                  Elle permet de prendre connaissance d’un ensemble de données cohérentes et pertinentes en quelques minutes seulement, compréhensibles sans avoir à être un expert en finance ou en analyse technique. C’est un outil très utile pour trouver les nouvelles tendances ou s’informer sur un projet existant.

                  Depuis mai 2023, Token Terminal a lancé son application web sur le terminal Bloomberg, ce qui augmente sa visibilité et à tendance à renforcer sa crédibilité auprès des utilisateurs.

                  Si vous appréciez la plateforme, n’oubliez pas d’y créer un compte et d’y sauvegarder quelques graphiques et tableaux personnalisés pour tenter être éligible à l’airdrop qui a été annoncé à demi-mot.

                  Si les informations disponibles sur cette plateforme ne suffisent pas à étancher votre soif de connaissances, n’hésitez pas à consulter nos autres articles sur les outils indispensables de la DeFi. Au moment d’écrire ces lignes, nous avons déjà exploré, pour vous, Defillama, Dune, Arkham Intelligence, Glassnode, De.Fi , Nansen, et Chainlist. Et nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de cette série !

                  Besoin d’un portefeuille sécurisé pour explorer les multiples applications de la DeFi ? la meilleure solution est encore un wallet hardware personnel. Chez Ledger, il y en a pour tous les profils et toutes les cryptos. N’attendez pas pour mettre vos capitaux en sécurité (lien commercial) !

                  L’article Token Terminal : suivre les tendances et les opportunités du marché crypto est apparu en premier sur Journal du Coin.

                  Kryll.io a trouvé le meilleur jour de la semaine pour acheter du bitcoin

                  https://journalducoin.com/analyses/kryll-io-meilleur-jour-semaine-achat-bitcoin/

                  Le bitcoin est le jeton le plus populaire et le plus valorisé du marché des cryptomonnaies. Comme vous le savez, son prix fluctue en fonction de différents facteurs : offre et demande, événements politiques, conjoncture économiques, technologiques … L’histoire a prouvé qu’acheter du bitcoin peut être une véritable opportunité permettant de réaliser de substantiels profits. Hélas, cet investissement représente aussi un risque réel de subir des pertes. Alors comment choisir avec clairvoyance le moment et la manière d’acheter du bitcoin ? Quel est le meilleur jour de la semaine pour le faire ? Quelle stratégie adopter pour optimiser ses gains et limiter ses risques ? Pour tenter de répondre à ces questions, penchons-nous sur une étude poussée réalisée récemment par l’équipe de Kryll.io.

                  Les liens contenus dans cet article peuvent être des liens affiliés. Le site est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’une action est effectuée à partir de ces liens. Merci pour votre soutien !

                  Les recherches réalisées par Kryll.io

                  Le contexte

                  Partant du constat qu’en finance traditionnelle, certains jours de la semaine sont plus rentables que d’autres, plusieurs personnes se sont posées la question de savoir s’il en était de même pour le bitcoin.

                  Leur idée : déterminer si une stratégie d’achat/revente de bitcoin, sur une même journée de la semaine, répétée chaque semaine, pouvait être rentable. Et si oui, quel jour fallait-il choisir ?

                  Sur le blog de la société, Kryll a cherché à répondre à cette question. L’équipe y analyse de façon approfondie la question grâce à diverses recherches privées et académiques publiées sur le sujet. Ceci afin d’en éprouver la pertinence au vu des événements crypto tout au long de ces dernières années. A notre tour, nous décortiquons ici les étapes de leur réflexion et les résultats qu’ils ont pu en tirer.

                  Peut-on déterminer le meilleur jour pour acheter du BTC ?

                  Les bases de la réflexion

                  La bourse est un marché beaucoup plus ancien que celui des cryptomonnaies. Les données historiques pour l’étudier sont donc beaucoup plus fournies. Ainsi, les analystes sont logiquement plus nombreux à s’être penchés dessus.

                  Il ressort de ces multiples études que certains jours sont plus propices que d’autres pour engranger des profits. Ainsi, d’après l’article de Kryll, il est reconnu qu’en finance traditionnelle, les weekends ont un effet sur les performances.

                  Ainsi, les nouvelles susceptibles de faire baisser le cours des actions d’une société sont souvent rendues publique le vendredi soir, après la fermeture des marchés. Cela laisse le temps aux investisseurs de les « digérer » sans pouvoir agir. L’impact reste cependant tangible le lundi, qui enregistre plus fréquemment que les autres jours une baisse des cours.

                  D’autres facteurs ont aussi un impact, notamment les facteurs psychologiques. Ainsi, le rythme de travail imposé par la semaine (reprise enthousiaste du lundi, baisse de motivation du mercredi, envie de partir en weekend du vendredi …), les nouvelles en tout genre, la période de l’année … peuvent influer sur les tendances et les prix.

                  Cependant, le marché des cryptomonnaies est différent de celui des actifs traditionnels. Il est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, sur tous les continents. Malgré cela, les experts ont pu relever des corrélations avec le marché des actifs traditionnels à de nombreuses reprises. Mais hélas pour les sciences prédictives, rien de systématique. Il n’y avait donc aucune certitude quant au fait qu’un jour serait plus propice qu’un autre pour le trading de BTC.

                  L’étude en elle-même

                  Sur une période allant de 2017 à 2019, une étude avait été publiée sur le bénéfice moyen par jour réalisé en achetant du bitcoin le matin pour le revendre le soir. Les résultats avaient montré que les lundis et les samedis étaient de loin les meilleurs jours.

                  Sur une période allant de 2017 à 2019, les résultats avaient montré que les lundis et les samedis étaient de loin les meilleurs jours pour acheter du bitcoin
                  Performance de la stratégie d’achat revente de bitcoin dans la journée de 2017 à 2019

                  L’équipe de Kryll.io a voulu, dans un premier temps, reproduire l’expérience (2017-2019) avec sa propre base de données pour en valider la véracité. Elle y a intégré en plus les frais de trading ainsi que les informations relatives à la profondeur de marché. Ceci afin d’obtenir des résultats plus proches des performances du trader. Les journées qui en sont ressorties ont été identiques à celles de l’étude (lundi et samedi) avec quelques divergences mineures.

                  Les lundis et les samedis étaient de loin les meilleurs jours pour acheter du bitcoin d'après Kryll.io, mais avec des chiffres différents par rapport à une étude antérieure
                  Performance de la stratégie d’achat revente de bitcoin dans la journée de 2017 à 2019 recalculée par Kryll.io

                  Pour aller plus loin, l’équipe à souhaité étendre l’étude jusqu’en 2023. Une fois de plus, avec une revente le soir même, ce sont les achat le lundis et samedis qui ont été globalement plus profitables. Mais on y trouve aussi une nette dégradation des les bénéfices globaux. Un résultat laissant présager un changement de paradigme important sur la période 2020-2023.

                  Les lundis et les samedis étaient de loin les meilleurs jours pour acheter du bitcoin d'après Kryll.io jusqu'en 2023, mais avec des bénéfices inférieurs
                  Performance de la stratégie d’achat revente de bitcoin dans la journée de 2017 à 2023

                  L’équipe a voulu donc comprendre d’où venaient ces différences, en observant ce qui s’était passé entre 2020 et 2023. Il est alors ressorti que, pendant ces 3 dernières années, les résultats de l’expérience changeaient. Seul, le mercredi était rentable. Les performances du lundi et du samedi n’étaient que le reliquat des performances historiques, et la continuité de cette règle du “lundi-samedi” disparaissait.

                  De 2019 à 2023, seul le mercredi est devenu rentable pour acheter du bitcoin selon Kryll.io
                  Performance de la stratégie d’achat revente de bitcoin dans la journée de 2019 à 2023

                  Premières conclusions de l’étude

                  Ce qui est vrai sur une période donnée ne l’est pas forcément sur une autre.

                  Le marché des cryptomonnaies est encore jeune et les choses ont très largement évolué en quelques années (type d’investisseurs, régulation, adoption…). Les facteurs qui influençaient les prix en 2017 ne sont donc plus vraiment les mêmes en 2023.

                  De plus, l’utilisation des moyennes comme base de calcul des bénéfices fait qu’un événement ponctuel important peut faire varier énormément les résultats à long terme. Cela n’est généralement pas le cas si on utilise la médiane). On peut par exemple constater sur le graphique suivant que les lundis et mercredis de 2017 ont tiré les résultats vers le haut.

                  D'après Kryll.io l'utilisation des moyennes comme base de calcul fait qu'un événement ponctuel avec une valeur très différente de celle des autres peut faire varier énormément les résultats
                  Performance de la stratégie d’achat revente de bitcoin dans la journée par année de 2017 à 2023

                  D’autre part, les différences de chiffres obtenus par les 2 équipes poussent la team de Kryll.io à vous donner ce conseil : ne prenez pas les résultats des études faites par d’autres pour argent comptant (y compris la leur). Les outils offerts par leur plateforme sont justement là pour vous permettre de concevoir, tester, vérifier ou optimiser des stratégies en tout genre par vous-même !

                  Mais alors, que peut-on conclure de l’analyse menée par l’équipe Kryll ?

                  Comparaison avec d’autres stratégies

                  Avant d’avoir le fin mot de l’histoire, revenons quelques minutes sur 2 stratégies d’investissement bien connues :

                  Le HODL

                  Le « Hodling » consiste à acheter du bitcoin et à le conserver durant une longue période.

                  La première étude qui fonde cet article compare les résultats d’un hodler à ceux d’un trader achetant du bitcoin les lundis et samedi en les revendant en fin de journée.

                  Une fois de plus, les résultats dépendent de la période choisie :

                  • Entre 2018 et 2019, c’est le trader (+68%) qui l’emporte face au hodler (-38%).
                  • Entre 2017 et 2019, c’est le holder qui l’emporte.

                  Graphiquement, les résultats tendent à montrer que la stratégie du trader réduit fortement la volatilité. Même si elle est perdante au fil du temps, elle améliore fortement le ratio gain/risque.

                  Graphiquement, les résultats tendent à monter que la stratégie du trader réduit fortement la volatilité. Même si elle est perdante au fil du temps, elle améliore significativement le ratio gain/risque.
                  Comparaison des performances d’un holder et d’un trader utilisant la stratégie

                  Le DCA

                  Le Dollar Cost Average (DCA) consiste à fractionner le montant que l’on souhaite investir en tout pour acheter du bitcoin à intervalle régulier. Cela permet de lisser le prix d’acquisition dans le temps et ainsi de réduire la volatilité.

                  La stratégie du “Dollar-Cost Averaging” (DCA) est connue comme l’une des meilleures méthodes d’investissement dans le Bitcoin et les cryptomonnaies. Elle implique d’allouer des sommes fixes à des périodes régulières, sans tenir compte du prix actuel de l’actif. Plutôt que de tenter de deviner le moment “idéal” pour acheter, le DCA répartit l’investissement sur une période prolongée. Elle atténue ainsi les effets de la volatilité du marché. En suivant cette méthode, les investisseurs sont moins susceptibles de prendre des décisions hâtives basées sur des fluctuations de prix à court terme. Cela peut souvent aboutir à un coût moyen moindre par action ou unité au fil des investissements.

                  Mais alors, quand acheter du Bitcoin ?

                  Arrivée à la conclusion qu’il est finalement peu probable de trouver un jour pour lequel il est toujours profitable d’acheter puis revendre du BTC, l’équipe de Kryll s’est demandé s’il existait un jour à privilégier pour un investisseur souhaitant acheter de manière hebdomadaire.

                  En effet si vous voulez acheter du bitcoin, vous avez de grandes chances d’obtenir de meilleures performances en choisissant une stratégie basée sur des faits vérifiables tout en cherchant à l’optimiser plutôt qu’en vous en remettant au hasard et aux rumeurs.

                  Et justement, Kryll.io s’adresse aux investisseurs qui aiment planifier. La startup française, qui a vu le jour en 2017, propose un outil simple à prendre en main. Il permet en effet de créer, louer et optimiser des robots de trading de cryptomonnaies sans avoir besoin de coder.

                  Kryll.io propose des robots de trading de cryptomonnaies sans avoir besoin de coder
                  Page d’accueil de Kryll.io

                  Tout se passe sur un éditeur visuel très intuitif. Il suffit d’y déplacer des blocs d’actions et d’indicateurs préconçus et paramétrables. Il est ensuite possible de backtester les performances de vos stratégies, sur des échelles de temps personnalisables. Cela permet de voir si elles auraient été efficaces dans le passé, avant de les lancer.

                  L’expérience reprend de plus belle 

                  Au vu des données dont ils disposent, Kryll a analysé les retours sur investissement journaliers sur près de 8 ans (2015-2023). Ils ont ainsi constaté quelque chose d’assez unique : hormis sur les 3 premières années, le jeudi apparait systématiquement comme un jour rouge, avec un BTC quasiment toujours “moins cher” le lendemain matin … Alors pourquoi ne pas essayer la technique du DCA en se focalisant sur cette baisse systématique en particulier ?

                  A l’aide de leur outil, les équipes de Kryll.io ont créé un bot en quelques clics, pour reproduire une stratégie de DCA et tester leur hypothèse.

                  L'équipe de Kryll.io s'est demandée s'il existait un jour à privilégier pour un investisseur souhaitant acheter de manière hebdomadaire
                  Stratégie de DCA hebdomadaire crée en 4 blocs sur Kryll.io

                  Pour ce faire, ils ont backtesté (testé la stratégie sur l’historique du marché) le bot en lui faisant exécuter des achats hebdomadaires sur chaque jour de la semaine un à un, avec un investissement de 15$ par semaine, et ce pendant 6 ans afin d’en publier les résultats. Au final, c’est bien le vendredi qui ressort comme étant le jour plus rentable pour acheter du BTC sur les 6 dernières années !

                  c'est le vendredi qui ressort comme étant le plus rentable pour acheter du bitcoin d'après le backtest de Kryll.io
                  Résultats du backtest du DCA durant six ans

                  Que dire de cette étude ? 

                  Les investigations menées par Kryll permettent de conclure que ceux qui ont fait du DCA hebdomadaire durant les 6 dernières années ont réalisé plus de bénéfices en achetant le vendredi.

                  Cependant, si vous avez lu les lignes qui précédent, vous avez certainement compris que, même s’il existe des jours plus propices que d’autres, tout dépend de la stratégie que vous souhaitez utiliser, de votre tolérance au risque et surtout de ce que nous réserve le futur.

                  Malgré tout son savoir-faire et ses outils très pratiques, l’équipe de Kryll.io n’est pas encore capable de prédire l’avenir, et personne ne sait ce qui nous attend demain.

                  Nombreux sont ceux qui annoncent un bitcoin à 0 $ dans les années à venir, tandis que d’autres pensent que le token va franchir les 100 000 $ durant la même période … Pour vous faire votre propre opinion, nous vous conseillons de croiser l’analyse technique, l’analyse fondamentale, et l’actualité géopolitique. Les outils de Kryll pourront aussi vous aider à vérifier si vos théories se révélaient gagnantes dans le passé, avant de les appliquer en espérant qu’elles produisent les mêmes résultats dans l’avenir.

                  L’article Kryll.io a trouvé le meilleur jour de la semaine pour acheter du bitcoin est apparu en premier sur Journal du Coin.